Souss/INDH: Plus de projets dans le rural

  • Une quarantaine de programmes lancés
  • L’investissement global sera de 58 millions de DH

La lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale se poursuit dans le Souss-Massa-Drâa. Les projets sociaux initiés dans le cadre de l’Initiative Nationale de Développement humain (INDH) sont de plus nombreux dans la région. Et le rural est particulièrement concerné. Le dossier était justement la semaine dernière au cœur d’une réunion à Agadir au siège de la wilaya. Le Comité régional du développement humain du Souss-Massa-Drâa a approuvé 44 projets de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale destinés aux couches les plus démunies, pour un investissement de près de 58 millions de DH. La contribution de l’Initiative nationale pour le Développement Humain est de 31,5 millions de DH pour le financement de ces projets. Ces derniers portent, entre autres, sur l’amélioration des prestations de santé, la scolarisation et le soutien aux personnes à besoins spécifiques et aux enfants abandonnés. Pour Mohamed El Yazid Zelou, wali de la région Souss-Massa-Drâa, la réussite de ce programme passe par l’adoption d’une approche exhaustive. Et ce en tenant compte notamment des aspects liés au foncier, au mode de gestion et aux ressources humaines. Il a, en outre, rappelé la nécessité de mettre à jour les données relatives aux indicateurs de pauvreté et de précarité établis durant la première phase de l’INDH. Les données actualisées doivent servir, selon lui, de références dans l’élaboration des futures actions dans le but d’élargir le nombre de bénéficiaires de ce grand chantier de développement humain.  En plus de cinq ans, le programme a généré du concret dans la zone. Depuis 2005, le nombre des bénéficiaires n’a cessé de croître. Dans la préfecture d’Agadir, le bilan de l’INDH pour la période 2005/2010 est très riche. Selon Selwa Benkirane, chef de la Division des Affaires sociales à la wilaya du Souss-Massa-Drâa, le programme compte depuis son démarrage dans la zone 299.617 bénéficiaires. Ce sont 323 projets au total qui ont été initiés dont près de 90% d’entre eux aujourd’hui achevés, indique la responsable. Cette dernière poursuit que l’ensemble de ces chantiers a mobilisé une enveloppe globale de 177,02 millions de DH.  Dans des zones bénéficiaires, un grand nombre de projets mis en œuvre influence la croissance des indicateurs de santé. Il en est ainsi d’un projet d’alimentation en eau potable dans un douar de la commune d’Aqesri. Une opération qui a redonné de la confiance à la population et a permis notamment pour les femmes une meilleure exploitation du temps libre, libérant les petites filles pour aller à l’école.

Agadir Ida Outanane
Dans la préfecture d’Agadir Ida Outanane ce sont 12 quartiers urbains qui sont proposés pour être ciblés par le programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain dans le cadre du programme de l’INDH pour la période 2011-2015. A noter que six communes rurales sont aussi ciblées par le programme de lutte contre la pauvreté dans le cadre de la deuxième phase de l’INDH 2011-2015.

Malika Alami – leconomiste.com

About these ads

Publié 4 juin 2012 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Solidarité

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 320 autres abonnés

%d bloggers like this: