Archives de 19 mars 2011

Les oncologistes marocains et étrangers en conclave à Agadir

Agadir- Les travaux du 2ème Congrès national d’oncologie médicale se sont ouverts, vendredi à Agadir pour débattre plusieurs questions relatives à la recherche scientifique dans le domaine d’oncologie et les derniers traitements contre le cancer.

Organisé par l’Association marocaine de formation et de recherche en oncologie médicale (AMFROM), ce congrès de deux jours se veut une plateforme pour les spécialistes marocains de faire le point sur la recherche clinique en oncologie au Maroc et d’échanger les expériences avec les experts étrangers sur les divers traitements médicaux contre le cancer du sein et du côlon.

Dans une déclaration à la presse, le président de l’AMFROM, le professeur Hassan Rihani, a fait savoir que l’organisation de ce congrès témoigne de l’intérêt accordé par le Maroc à la lutte contre le cancer.

Cette rencontre scientifique ambitionne d’apporter une contribution substantielle à la formation continue des spécialistes, a-t-il ajouté, affirmant que cette manifestation sera marquée par la présentation de la première édition de la revue scientifique dédiée à l’oncologie médicale.

Ce congrès, organisé en partenariat avec un nombre d’associations scientifiques internationales, connait la participation d’une pléiade de spécialistes européens et maghrébins.

Le programme de cette rencontre prévoit des débats et exposés sur les plus récentes actualités diagnostiques et thérapeutiques en matière de prise en charge des différentes formes de cancers du sein et du cancer colorectal.

Les participants à un atelier sur « les jeunes oncologistes et la recherche clinique », organisé dans le cadre de la 2è conférence nationale de l’oncologie tenue à Agadir, ont appelé au développement de la formation et la recherche scientifique dans le domaine de l’oncologie et à généraliser les services médicaux spécialisés à tous les hôpitaux du pays.

Le président de l’association marocaine de formation et de recherche en oncologie médicale (AMFROM), le Pr. Hassan Errihani, a indiqué que le Maroc dispose d’importantes compétences médicales dans les domaines de la recherche clinique, la prise en charge du cancer et du diagnostic des caractéristiques épidémiologiques chez les patients, ce qui permet de développer la recherche en la matière.

A cet égard, il a souligné le rôle important que joue l’Association Lalla Salma de lutte contre le cancer dans le développement des recherches sur les thérapies et les moyens de lutte contre les tumeurs.

Un exposé traitant du groupe de la recherche clinique relevant de l’AMFROM a jeté la lumière sur le rôle que joue l’Association dans le domaine de la formation des jeunes oncologistes, en termes de formation initiale et continue, à travers un ensemble de cours visant à développer les compétences de recherche des jeunes médecins.

Cette conférence se poursuit samedi avec des ateliers scientifiques, auxquels participent plusieurs spécialistes marocains et étrangers de l’oncologie et de la recherche clinique.

L’AMFROM a été créée en 2008 par des médecins résidents et spécialistes et des professeurs d’oncologie, en vue de contribuer à la formation des médecins résidents et au développement de la recherche en la matière.

Publicités

Publié 19 mars 2011 par Michel Terrier dans Santé

%d blogueurs aiment cette page :