Archives de avril 2011

Hommage à Agadir à l’entreprenariat féminin

Agadir, 29/04/11

Une cérémonie en hommage à la femme chef d’entreprise dans la région Souss-Massa-Daraa a été organisée récemment à Agadir, au terme d’un programme de formation initié notamment par l’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (ANPME).Baptisé « Entre Elles en région », le programme lancé en 2009 avec l’appui de la coopération technique allemande (GIZ) a permis la formation de 80 femmes dans quatre régions du Maroc ( Souss-Massa Daraa, Gharb Chrada Beni Hssen, Meknès-Tafilalet et Doukkala ûAbda).

A Agadir, le prix de la meilleure femme chef d’entreprise de la région a été attribué à Mme Ned El Haj Malika et celui de la meilleure entreprise à « Amarir Décor » dirigée par Mme Amarir Fatima.

« La remise des prix récompense l’entreprenariat féminin » dans les régions bénéficiaires du programme, selon les initiateurs du programme mené en partenariat également avec les centres régionaux d’investissement.

Le programme a été mis en place, indique-t-on, dans le but de soutenir et d’accompagner ces femmes chefs de très petites et petites entreprises en phase de post création, à travers des ateliers de formation et de coaching individualisés dans les différents domaines de la gestion d’entreprise.

Publicités

Publié 30 avril 2011 par Michel Terrier dans Société

Agadir: Des logements sociaux squattés à Anza

Des fonctionnaires squattent des logements sociaux vides Six sont en état d’arrestation

Malika ALAMI L’Economiste : 28 – 04 – 2011

LE dossier de recasement des bidonvillois s’envenime. Depuis mardi soir dernier, c’est véritablement l’anarchie dans la commune d’Anza. Des hommes et des femmes squattent des logements sociaux vides destinés au relogement des bidonvillois. Ils ont, en effet, décidé de se servir eux-mêmes et se sont installés dans un immeuble construit par la commune urbaine mais aussi dans des logements d’Al Omrane. Ces derniers ont été évacués le soir même après l’intervention des forces de l’ordre. Mais les logements construits par la commune urbaine continuent à être occupés. Ce sont en fait des fonctionnaires de la commune, affiliés à la Fédération démocratique du travail (FDT, d’obédience USFP) qui ont investi à la fois un immeuble près du site de l’ancien bidonville communément appelé Bloc B et d’autres logements dans le quartier Al Hassania. Selon une source bien informée, ce sont d’anciens fonctionnaires occupants du terrain de sport d’Anza qui réclament depuis longtemps déjà d’être relogés. Tariq Kabbage, le maire de la ville, crie pour sa part à la manœuvre politique contre lui de la part d’institutionnels et d’élus. «J’ai demandé depuis 2009 que les logements en question soient alloués à des cas sociaux parmi les bidonvillois à reloger. Mais le dossier traîne depuis au niveau d’Al Omrane», précise Kabbage. Une source institutionnelle digne de foi indique cependant que l’autorité locale a demandé au maire depuis plusieurs mois de trouver une solution aux occupants du terrain de sport d’Anza en leur allouant les logements aujourd’hui occupés. Mais la commune n’a rien fait à ce sujet, précise la même source. «Aujourd’hui, l’autorité ne peut intervenir si la commune ne porte pas plainte pour occupation illégale. Ce sont des biens qui appartiennent à la commune et qui sont occupés par des fonctionnaires de la même commune», souligne-t-on.Désordre, tension, équipements saccagés, il est important de réagir et d’agir en tout cas très vite pour la sécurité de tous. Le Conseil communal dit vouloir porter plainte auprès de la justice contre les occupants. «Nous allons saisir la justice et prendre des sanctions administratives contre les fonctionnaires en question. Le reste est l’affaire de l’autorité», lance Kabbage.Pour l’heure, selon une source bien informée, six des squatteurs sont en état d’arrestation. Les autres sont encore dans les logements et disent vouloir aller jusqu’au bout. «Nous n’avons rien à perdre», clame l’un d’entre eux.

Publié 29 avril 2011 par Michel Terrier dans Société

Les salariés d’Alsa en grève

Depuis deux jours, le transport urbain d’Agadir est paralysé suite à une grève menée par les employés subalternes de la société de transport espagnole « Alsa-city », cette dernière en enregistre d’énorme pertes engendrées par ces trois derniers jours d’activité réduite.

Les employés de la société espagnole sont déterminés à continuer leur grève jusqu’à ce que leurs revendications soient écoutées, provoquant ainsi une crise de transport en commun du grand Agadir, ce qui impose aux habitants et étudiants de la ville des contraintes à rejoindre leurs lieux de travail et étude, sans oublier les usagers en provenance de la périphérie qui doivent batailler encore plus pour rejoindre la ville

2011-04-29

Publié 29 avril 2011 par Michel Terrier dans Société

OVNI près d’Agadir ?

Un corps étrange s’écrase sur le toit d’une école à Aourir

Un corps étrange s'écrase sur le toit d'une école à AourirUn corps étrange se serait écrasé mardi soir sur le toit d’une classe d’école à Aourir, village situé à 12 km au nord d’Agadir. L’apparition décrite par la population comme une fusée en feu, a semé la panique dans le paisible village.

L’information rapportée par le quotidien Al Massae, fait état d’un corps étrange ressemblant à une fusée qui aurait laissé un trou de 6 centimètres de profondeur et 8 cm de largeur sur le toit de cette école, dégageant une odeur de poudre.

Les villageois qui ont approché l’étrange forme, parlent d’un corps de 10 cm de longueur et d’un diamètre de trois cm, qui proviendrait de la mer pour certains et des montagnes avoisinantes selon d’autres.

Alertés, les forces de l’ordre sont arrivées très vite et une enquête a été ouverte pour identifier ce mystérieux phénomène, qui serait déjà tombé il y a près d’un an dans le cimetière du village, provoquant un grand incendie.

Publié 29 avril 2011 par Michel Terrier dans Insolite

Festival Founoun des poésies marocaines

Organisée du 5 au 7 mai, la troisième édition du festival Founoun des poésies marocaines sera célébrée sous le signe de la diversité.

La ville d’Agadir s’érige, pour la troisième fois, en plateau artistique. Pour permettre aux poètes d’exhiber leurs talents, la perle du Souss abrite la troisième édition du Festival Founoun des poésies marocaines. Initiée par le Forum pour la culture et la création, cette édition a pour mot d’ordre la diversité.

«Le Festival Founoun des poésies marocaines a et aura toujours pour mission de promouvoir, valoriser la poésie marocaine dans sa diversité linguistique et encourager la recherche sur la création poétique nationale.Cette troisième édition ambitionne de renouer avec les fils de l’histoire poétique marocaine dans le respect de la pluralité afin que cette poésie se repositionne dans le contexte culturel humaniste de notre pays», annonce Leila Errhouni, directrice du festival, dans un communiqué de presse. Une diversité combien révélatrice de la richesse de la culture et de la poésie marocaine. «Le thème de la diversité a toujours été l’emblème du Festival depuis sa 1ère édition : une diversité assumée et appréciée dans l’unité du pays. Aussi, il sera question d’une rencontre des poésies dans toutes les expressions en usage au Maroc : arabe (littéraire, zajal, hassaniya), amazighe (tarifit, tamazight, tachelhit), française, espagnole et judéo- marocaine», explique-t-elle. Par ailleurs, cette troisième édition prévoit de rendre hommage à plusieurs emblèmes de l’art. «Le Festival entend rendre hommage à Mohamed Loakira pour l’ensemble de son œuvre. Une œuvre qui a enrichi le patrimoine littéraire marocain et universel. Un autre hommage sera rendu à titre posthume au poète amazigh Ali Sidki Azaykou, ainsi qu’un clin d’œil à la mémoire de l’écrivain et poète marocain, Edmond Amran El Maleh», précise la directrice du festival dans le même communiqué. Ceci étant, la troisième édition du Festival Founoun enrichira la scène culturelle régionale et nationale. Et ce, en mettant en avant le talent incontestable d’hommes et de femmes poètes et en invitant le public à ce périple de lettres, de rimes et de vers. Ce voyage poétique verra la participation d’une panoplie de poètes marocains dont on note Mohamed Loakira, Abdellatif Laâbi, Malika Elâassimi, Mohamed Ouagrar, Fatéma Chahid, Morad Kadiri, Rachid Jadal, Taleb Bouya Laâtigue. La particularité de cette édition réside dans l’ouverture du festival sur des poètes-chercheurs issus d’autres pays. Dans ce sens, on cite entre autres Hafed Eljadidi de Tunisie, Ahmed Achour d’Algérie, Jean Paul Michel et Marc Gontard de France.

Aujourd’hui le Maroc

Publié 29 avril 2011 par Michel Terrier dans Culture

Douze morts dans une collision entre deux véhicules près d’Agadir

Douze personnes dont onze femmes ont été tuées et cinq grièvement blessées mercredi dans une collision entre deux véhicules près d’Agadir, ont indiqué les autorités locales.

« Il s’agit d’une collision frontale entre une camionnette transportant des ouvrières agricoles et un pick-up survenu à 9h00 (GMT) », a déclaré à l’AFP un responsable de la province de Chtouka Aït-Baha, près d’Agadir, où a eu lieu l’accident.

Selon la même source, « la camionnette transportait des ouvrières agricoles ce qui explique que 11 victimes sur 12 sont des femmes ».

« Il s’agit d’une erreur liée au non respect de la priorité par l’un des véhicules. Sur les cinq blessés grièvement, quatre sont là aussi des femmes », a ajouté le responsable de la province.

Les routes du Maroc sont parmi les plus meurtrières au monde. Selon des chiffres officiels, plus de 4.000 personnes ont été tuées sur les routes marocaines en 2009.

AFP

Publié 28 avril 2011 par Michel Terrier dans Agadir

Vol Casa-Agadir de la RAM: Le surbooking, à l’origine d’un retard de 7 heures

26.04.2011 | 19h00
 

L’ambiance était éclectique le mercredi 20 avril dernier entre la Royal Air Maroc et les passagers d’un des ses vols reliant Casablanca à Agadir. Et pour cause : le nombre de passagers convoqués était supérieur au nombre de places disponibles (surbooking) selon la compagnie, qui s’expose à une plainte de ses clients.

// Les faits se sont déroulés il y a six jours, et ont été relayés par plusieurs supports. Yabiladi.com, ayant contacté la RAM pour recueillir la version de la compagnie, n’a reçu une réponse (partielle) que plus de 24h après avoir approché le service de communication de la compagnie nationale.

Le mercredi 20 avril dernier, des passagers ont connu un retard de 7h de temps à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, avant d’embarquer pour Agadir. Ils devaient décoller à 22h15 sur le vol AT431 (116 passagers), mais pour cause de surbooking, ceux d’entre eux qui n’ont pas pu embarquer ont été priés d’attendre le vol suivant, prévu à 00h30. Selon la RAM, il s’agissait de « 12 passagers ».

Seulement, ce vol n’a pas été au rendez-vous, car annulé. La compagnie ne donne pas d’explications sur les raisons de l’annulation de ce vol, alors qu’un passager indiquait à Infomédiaire qu’il « semblerait que l’équipage n’ait pas voulu embarquer ». Les passagers qui, entre temps, avaient fait venir un huissier de justice, ne quitteront Casablanca qu’à 5h du matin. La RAM assure toutefois que « des prestations ont été servies aux passagers concernés ».

Publié 27 avril 2011 par Michel Terrier dans Agadir

24 heures Off Road du Maroc : Fin de l’épreuve, Classement

 Voici  le classement de la dernière manche Marrakech Agafay :

manche4_general

Et le classement général après cette dernière manche :

clt_general_24h_off_road_maroc_provisoire

Sans surprise, le gadiri Jean-Louis Schlesser termine à la première place.

L’équipage de notre représentant d’Inezgane Marc Ascola, avec Jean-Pierre Arnal remonte d’une place au classement général et se classe 6ème !
Voici leur Mitsubishi Pajero « en plein effort » dans la poussière :

Publié 27 avril 2011 par Michel Terrier dans Sport

Agadir : Colloque régional sur l’enseignement des mathématiques

Agadir, le 26/4/2011 21:27:28

L’Association de recherche sur la pédagogie et l’enseignement des mathématiques (ARPEM) organise un Colloque régional sur l’enseignement des mathématiques d’après la pédagogie d’intégration et ce, le dimanche 8 mai 2011 à l’Atlantic Palace, avec le soutien de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation du Souss-Massa-Drâa, la Faculté des sciences de l’Université Ibn Zohr d’Agadir, la Wilaya de la région du Souss-Massa-Drâa, le Conseil régional du Souss-Massa-Drâa et la Commune urbaine d’Agadir.

Ce colloque s’inscrit dans le cadre de la logique des réformes que connaît l’enseignement des mathématiques, particulièrement en ce qui concerne la pédagogie d’intégration. Il a pour vocation d’approfondir l’apport et les retombées de cette approche.

Les participants sont appelés à répondre à un grand nombre de questions sur la façon de dispenser un cours de mathématiques pour s’aligner sur les orientations du ministère et réaliser ainsi les objectifs exprimés dans la littérature liée aux différents concepts.
Les organisateurs souhaitent donc faire un tour d’horizon des différentes réformes successives dont a fait l’objet l’enseignement des mathématiques dans notre pays pour s’arrêter sur la raison d’être de la pédagogie d’intégration et mettre en évidence ce que justifie cette approche tout en discutant de l’aspect spécifique aux mathématiques pour en assurer un meilleur enseignement.

Le programme comporte des conférences, des présentations orales et des ateliers.
Il est à noter que ce colloque sera marqué par une importante conférence de Xavier Roegiers, docteur en sciences de l’éducation, professeur à l’Université catholique de Louvain et auteur de nombreuses publications dans le domaine de l’éducation qui a accompagné la réforme des systèmes éducatifs de plusieurs pays de par le monde dont le Maroc où il a accompagné, en 2008/2009, la réforme éducative de l’enseignement primaire et secondaire collégial (UNESCO), et l’écriture des curricula du préscolaire (UNICEF) engagées par, le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique

Publié 27 avril 2011 par Michel Terrier dans Culture

Agadir: Caravane pédagogique contre la déperdition scolaire chez les filles

Agadir

Une Caravane pédagogique contre la déperdition scolaire des filles des zones rurales d’Agadir a été lancée lundi et se poursuivra jusqu’au 29 avril.

Cette action est initiée par l’Association « Tassoutine pour l’animation éducative et culturelle » en collaboration avec les étudiants de la Licence professionnelle « Animation socioculturelle » de l’Université Ibn Zohr et l’Académie régionale d’éducation de Souss Massa Darâa.

L’objectif de la caravane est de « soutenir le développement humain et la promotion des enfants amazighs dans les domaines de l’éducation, particulièrement en milieu rural en vue de lutter et sensibiliser contre la déperdition scolaire, notamment pour les jeunes filles », indiquent les organisateurs dans un communiqué.

Des rencontres avec les enfants et leurs familles sont prévues dans les régions rurales pour « encourager les enfants à aimer l’école, tout en leur permettant de la percevoir autrement par le biais de l’animation éducative ».

La caravane propose aussi des ateliers de formation éducative pour les enfants, les encadrants et enseignants en langue Amazighe.

Publié 25 avril 2011 par Michel Terrier dans Culture

Le Circuit Automobile de Vitesse d’Agadir : 60 ans après, une renaissance

Hier, 22 avril 2011, lors de mon passage à l’hôtel Iberostar pour les 24 heures Off Road du Maroc, j’ai été convié par M. Abdelouahad Ettoubaji à assister à la conférence de presse donnée par M. Jean-Pierre Cantarel, trésorier de la section automobile du RUC pour la présentation du Circuit Automobile de Vitesse d’Agadir des 7 et 8 mai 2011.

M. Cantarel lors de cette conférence de presse :Un dossier de presse nous a été remis à cette occasion. Il fait une large part à l’historique des Circuits de Vitesse d’Agadir. Vous pouvez parcourir ce dossier en cliquant sur la Clio RS ci-dessous (Attention gros fichier, téléchargement un peu long !) :

C’est une fierté pour moi de constater que 60 ans après, il reste, très présente dans la mémoire de la ville, la contribution qui a été apportée par ces pionniers des sports mécaniques d’Agadir dont mon père faisait partie.

Publié 23 avril 2011 par Michel Terrier dans Sport

Un salon régional du livre et de la lecture à Agadir jusqu’au 28 avril

Agadir, 23/04/11

Un salon régional du livre a ouvert ses portes vendredi à Agadir avec au programme des signatures de nouvelles parutions, des conférences, et des soirées artistiques destinées, selon les organisateurs, à promouvoir la lecture notamment parmi les enfants et les jeunes.

Nombre de maisons d’édition nationales, d’établissements scolaires et universitaires et d’associations culturelles de la région Souss-Massa-Draa prennent part à cette manifestation baptisée « Printemps de la lecture ».

Selon le directeur régional de la culture, Azzedine Bounit, le salon servira d’occasion pour « célébrer le livre et la lecture à travers la présentation et la signature de nouvelles publications, l’organisation de rencontres littéraires et la présentation de spectacles artistiques ».

Des ateliers de peinture, des pièces de théâtre, et des séances de lectures destinés aux enfants sont programmés tout au long de la durée de l’évènement.

Le programme de cette année comporte en outre une exposition de gravures rupestres et d’inscriptions, une manière, indique-t-on, de « contribuer à sensibiliser le grand public à ce riche patrimoine national ».

Publié 23 avril 2011 par Michel Terrier dans Culture

13 artistes hollandais exposent à Agadir

Agadir et Essaouira accueilleront le 16 avril et durant le mois de mai treize artistes peintres hollandais et allemands faisant partie de la fondation « Rondzien »

// Le projet d’échange a vu le jour en 2009 entre la fondation hollandaise et des artistes d’Agadir, rassemblé au sein de l’association Horizon bleu des arts plastiques.

Le président de la fondation a déclaré que le principal objectif de ce projet est de permettre l’échange d’inspiration, de compétences techniques et d’établir ainsi un réseau de contacts entres les artistes marocains et néerlandais.

L’exposition d’Agadir, dont le vernissage est prévu le samedi à 19h00, se déroulera au Musée du Patrimoine Amazigh.

Publié 23 avril 2011 par Michel Terrier dans Culture

Bruxelles Airlines lance des vols à partir de Bruxelles sur Agadir et Marrakech

Brussels Airlines est la compagnie aérienne qui offre le plus  grand choix de vols au départ de Brussels Airport. Les 3000 employés et  51 avions du groupe Brussels Airlines assurent plus de 300 vols  quotidiens ponctuels qui relient la capitale de l’Europe à pas moins de  70 destinations européennes et africaines de premier plan.

Sur ses lignes européennes, opérées en AVRO, Airbus A319 et Boeing 737, Brussels Airlines propose le choix entre un service flexible à prix raisonnable synonyme de gain de temps et de confort: b.flex economy+, et un produit à bas prix: b.light economy. Sur les vols moyen et long  courriers, les passagers sont accueillis en classe business ou économique traditionnelle. Les vols long-courriers vers l’Afrique sont opérés en Airbus A330-300.

Outre 16 destinations en Afrique, Brussels Airlines et ses partenaires intercontinentaux offrent également un service long-courrier vers les Emirats Arabes Unis, la Chine, la Thaïlande, l’Inde, Toronto ainsi que vers 33 villes d’Amérique du Nord via New York ou Chicago. Brussels Airlines est détenue par SN Airholding et s’appuie sur plus de 80 ans d’expérience aéronautique en Belgique. Le 15 septembre 2008, Lufthansa Group a annoncé son entrée dans l’actionnariat de la compagnie belge.

En partenariat avec Royal Air Maroc, Bruxelles Airlines nous offre une vingtaine de vols au départ de Casablanca, Marrakech et Agadir sur Bruxelles. Presque tous les vols offre des correspondances sur l’Europe.
Au départ d’Agadir, un vol par semaine régulier a été lancé depuis le 10 avril.

Au départ de Marrakech, un vol par semaine régulier depuis le 9 avril.
Abddelfattah FILALI est Directeur Général pour le Maroc depuis plus de Huit ans et a une expérience de plus de quarante ans dans le métier. Très bonne continuation. Le tourisme est grand tributaire des vols. Plus de vols  il y a plus de clients viennent visiter le Maroc.

Publié 23 avril 2011 par Michel Terrier dans Tourisme

Agadir: Les commerçants appellent à une solution au phénomène des souks anarchiques

Agadir, 22/04/11

 Les associations des commerçants d’Agadir appellent à une solution au « phénomène des souks anarchiques qui prolifèrent ces derniers temps dans différents quartiers » de la ville et sa région, indique un communiqué de la Chambre de commerce, d’industrie et des services, dont copie est parvenue vendredi à la MAP.

Les représentants des associations des commerçants, réunis mercredi, « plaident pour une intervention rapide des autorités concernées pour faire face à cette situation qui porte atteinte non seulement au commerce organisé mais aussi à l’esthétique des villes et au nécessaire respect de la loi ».

Ils dénoncent à cet égard « l’occupation anarchique et illégale de l’espace public et de propriétés privées », citant l’exemple des villes d’Agadir et Inezgane.

Un appel a été lancé pour la tenue d’une réunion « urgente » avec les autorités locales et les conseils élus pour trouver des solutions adéquates et préserver les droits des commerçants organisés, lesquels font face, selon la même source, à  » des problèmes à la fois structurels et conjoncturels ».

Publié 23 avril 2011 par Michel Terrier dans Société

SM le Roi s’enquiert à Agadir du programme de protection contre les crues du bassin versant de Oued Souss

MAPF,22/04/2011 17h49

– Ce programme fait partie intégrant du plan global d’aménagement du
bassin d’Oued Souss, doté d’un investissement de plus d’un milliard de
DH., programme quadriennal intégré portant sur la réalisation de plusieurs barrages et digues de protection contre les inondations.
SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, s’est enquis, vendredi à Agadir, du programme de protection contre les crues du bassin versant de Oued Souss, doté d’un investissement global de 233 millions de dirhams.

A cette occasion, des explications ont été fournies au Souverain sur ce programme quadriennal (2011-2014) destiné à la protection de la zone du bassin contre les crues à travers le lancement d’une série d’opérations à moyen et long termes.

Le programme consiste notamment en la réalisation de cinq opérations urgentes d’un coût global de 28 millions de dirhams, dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de
l’Intérieur et le secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement.

Ces opérations portent sur le nettoyage de la corniche et de la plage d’Agadir, le nettoyage des berges de l’Oued Souss au site de la décharge de Temsia et le transfert des déchets à la décharge de Tamellast. Elles concernent aussi le nettoyage des berges de l’Oued Souss au
site de la décharge d’Oulad Teima avec transfert des déchets à la décharge de Tamellast, l’aménagement de la route d’accès à cette dernière et la réalisation d’une digue de protection de la rive droite de l’Oued au niveau du golf de l’océan.

Des opérations à moyen terme sont également prévues dans le cadre du programme de protection contre les crues du bassin versant de Oued Souss pour une enveloppe budgétaire de 94 millions de dirhams. Il s’agit de la réalisation en 2011 de deux seuils d’atténuation de débit de l’Oued par l’Agence du Bassin Hydraulique, du lancement d’une étude sédimentologique pour la protection de la plage d’Agadir, de la mise en place d’un ouvrage de franchissement de l’oued Souss pour l’accès à la réserve de chasse via Bensergaou, et de la construction du barrage Al Ghazoua.

Le programme de protection contre les crues du bassin versant de Oued Souss prévoit en outre la réalisation, durant la période 2012-2014, de 10 seuils d’atténuation de débit, d’un coût global de 20 MDH et la construction de cinq barrages collinaires (Aït Ouzad, Taourirt, Akhefmen, Noumazir, Tiwardiwin) pour un investissement global de 91 millions de DH.

D’un coût global de 233 MDH, ce programme sera financé à hauteur de 88,5 millions par le ministère de l’Intérieur, de 60 millions par le ministère de l’Equipement et des
transports et de 84,5 MDH par le secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement.

SM le Roi, que Dieu L’assiste, s’est, par la même occasion, informé du plan global d’aménagement du bassin versant d’Oued Souss, doté d’un investissement de plus d’un milliard de dirhams, et dont le programme de protection contre les crues du bassin versant d’Oued Souss est l’une des composantes. Ce plan intégré consiste, en effet, en la réalisation de plusieurs projets dont certains sont déjà en cours de mise en oeuvre, notamment la construction des barrages de Sidi Abdellah (700 millions de DH), Lahouar (60 M DH), Ghazoua (45 MDH), Tamellast (40 MDH) et Had Immaouen (10 MDH), en plus de cinq digues sur les affluents d’Oued Souss pour permettre l’alimentation artificielle de la nappe phréatique (10 millions de DH).

A ce titre, une série d’opérations est programmée sur la période 2012-2014, portant en particulier sur la construction de 12 digues sur les affluents de l’Oued (30 millions de DH), de cinq barrages collinaires, à savoir Aït Ouzad (35 millions de DH), Taourirt (30 M DH), Noumazir (10 M DH), Akhefmen (8 millions de DH) et Tiwardiwin (8 millions de DH).

D’un coût global de plus d’un milliard de DH, ce plan sera financé dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Equipement et des transports, et le secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement

MAPF

Publié 23 avril 2011 par Michel Terrier dans Aménagement

SM le Roi lance à Agadir les travaux de construction d’un barrage sur l’oued Ghazoua

– Le projet fait partie d’un vaste programme pour la protection de la ville et de son port contre les risques d’inondations. Le nouveau barrage occupera un bassin de 9 KM2.

SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a donné, vendredi à Agadir, le coup d’envoi des travaux de construction d’un barrage sur l’oued Ghazoua, pour un coût global de 45 millions de DH.

La réalisation de cet important ouvrage hydraulique fait partie d’un vaste programme pour l’aménagement du bassin de l’oued Souss et sa protection contre les risques d’inondations, la gestion intégrée des ressources en eau et la préservation de la nappe phréatique.

Le nouveau barrage, dont le bassin s’étendra sur 9 KM2 avec une capacité de retenue de 360.000 m3, sera réalisé en 24 mois dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Intérieur et le secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’environnement.

Les travaux porteront essentiellement sur l’excavation de 280.000 m3 de terre et la mise en place d’une digue principale en remblais de 22 mètres de hauteur.

Le projet de construction du barrage de l’oued Ghazoua, situé dans la commune de Drarga (10 Km d’Agadir), est l’une des actions mises en œuvre pour la protection du port de la ville d’Agadir et du site touristique Marina contre les risques d’inondations.

Les débordements de l’oued occasionnent également des perturbations de la circulation au niveau de la route nationale N 1 et de l’avenue Mohammed V.

Le barrage est l’une des composantes du programme d’aménagement du bassin d’oued Souss et sa protection contre les inondations, doté d’une enveloppe totale de plus d’un milliard de DH. Ce programme prévoit la construction de plusieurs barrages collinaires et digues à même de contribuer à l’alimentation artificielle de la nappe phréatique.

MAPF

Publié 23 avril 2011 par Michel Terrier dans Aménagement

24H Off Road du MAROC

Actuellement ont lieu les 24 heures Off Road du Maroc, c’est une épreuve qui se divise en quatre étapes de 6 heures chacune.L’étape d’aujourd’hui (la seconde) se déroulait autour du barrage Youssef ben Tachfine et, après cette étape les véhicules ont été ramenés à l’hôtel Iberostar d’Agadir où les pilotes et les membres de l’organisation étaient hébergés.

Cette épreuve est une organisation ASA91 et Fédération Royale Marocaine des Sports Automobiles. J’ai pu rencontrer Abdelouahad Ettoubaji, l’un des pricipaux organisateurs, secrétaire général du Racing Universitaire de Casablanca Section Automobile.Avec M. Ettoubaji, nous avons pu parler de l’épreuve en cours ainsi que ce qui est prévu dans le domaine de la compétition automobile à Agadir dans un avenir très proche.

J’ai eu le grand plaisir de rencontrer un pilote participant à ces 24 heures, natif de la région : Marc Ascola qui est né en mai 1957 à Inezgane où son père, Yvon Ascola enseignait.Le Mitsubishi Pajero qu’il partage pour cette épreuve avec Jean-Pierre Arnal :L’équipage occupe, après l’épreuve d’Agadir la 9ème place au classement général, malgré une réelle malchance lors de la première étape : panne d’essence 10 km avant l’arrivée.

Voici quelques autres voitures qu’on pouvait voir à l’Iberostar :
Le BMW XRAID X5 T1A 3 de Antonio et Victor Vico

Le Predator X de Hervé Puigrenier et François FlickLe Toyota HDJ80 de Roger Levine et Partick BanceLe Predator X de Jean-Antoine SabatierLe CAZE TOMAWAK T1Ascore de Hugues Lacam, Mickael Caze et Christian HoanLe BUGGY SMG T1A 7 de Gilles Billaut, Philippe Boutron et Mayeul BarbetLe DESERT WARRIOR T1A 2 de Denis Hugounenq et Gérard DavidLa fin de l’étape, c’est le moment de procéder au interventions mécaniques : ici, sur le Buggy SMG de Jean-Yves Beilvert, Michel Dupiech et Alain Martinez : pendant :et après :

Je n’ai pas pu apercevoir le Buggy de Jean-Louis Schlesser  ni Jean-Louis Schlesser lui-même (un autre régional de l’étape)

L’affichage officiel :et les résultats provisoires :
Classement de l’étape d’AgadirClassement général après l’étape d’Agadir :La grille de départ pour la prochaine étape (Ouarzazate)

Publié 22 avril 2011 par Michel Terrier dans Sport

Agadir: 200 élèves de milieux défavorisés bénéficient de lunettes médicales

Agadir

Quelque deux-cent élèves issus de milieux défavorisés de la préfecture d’Agadir Idaoutanane ont bénéficié mercredi de lunettes médicales.

Cette action a été organisée conjointement par la wilaya de la région Souss-Massa-Draa, la délégation locale du ministère de l’Education nationale et des Associations de la société civile.

La cérémonie de remise du lot de lunettes aux écoliers de différents niveaux scolaires, s’est déroulée en présence du wali de la région, Mohamed Boussaid, du président du Conseil régional, Brahim Hafidi, et des présidents du Conseil préfectoral, Abderrahim Oumani, et de la commune urbaine, Tarik Kabbaj.

Plusieurs élèves ont également bénéficié, dans le cadre de cette opération, d’interventions chirurgicales pour soigner des anomalies de la vision.

Par ailleurs, l’Association Handicap solidarité Bretagne compte lancer, à partir du 25 avril courant, des consultations d’ophtalmologie au siège des groupes scolaires des différentes communes rurales d’Agadir Iddaoutanane.

Publié 21 avril 2011 par Michel Terrier dans Société

Transports publics : l’espagnol Alsa perd Agadir

Agadir, 19 avril 2011

Transports publics : l'espagnol Alsa perd Agadir L’Espagnol Alsa s’est vu défaire son contrat avec la ville d’Agadir pour la gestion du transport public, mardi 12 avril sur décision du tribunal administratif de la ville.

C’est la deuxième fois que le contrat qui lie le groupe espagnol à Agadir est annulé en justice depuis sa signature en septembre dernier. Une plainte avait été déposée par le transporteur GAB, qui estime avoir été écarté lors de l’appel d’offre.

A son arrivée, Alsa avait mis en service 80 bus neufs sur quinze lignes à Agadir, pour un investissement de 202 millions dirhams.  Le groupe s’était engagé à investir au total 532 millions de dirhams d’ici à 2025, date de fin de son contrat.

Alsa, qui gère également le transport en commun de Marrakech, tablait sur le transport de 48 millions de passagers à Agadir d’ici à 2012.

Publié 20 avril 2011 par Michel Terrier dans Société

%d blogueurs aiment cette page :