Agadir : La médecine sportive en débat

L’Association régionale de médecine sportive de la région de SMD et la ligue du Souss de football ont procédé, conjointement, les 10 et 11 du mois en cours, à l’organisation, en partenariat avec la commune urbaine d’Agadir, des deuxièmes journées médico-sportives du Sud, rencontres qui ont occupé le devant des scènes locale et régionale.

Cette rencontre, présidée par le docteur Mohamed Bizrane, président de l’ARMS-SMD, a connu la participation du docteur Brahim Hafidi, président du conseil de la région SMD,
celle de Tarik Kabbage, président du conseil municipal de la ville d’Agadir, celle du président de la ligue du Souss de football, celle des médecins évoluant au niveau local, régional et national et celle des acteurs et des intervenants dans le domaine du sport et, en corrélation, celui de la médecine sportive.

Les travaux de ces journées se sont articulés autour de trois thèmes principaux. Il s’agit, bien entendu, du professionnalisme à la lumière des enjeux de la régionalisation. Ce thème englobe une multitude d’axes importants, dont celui des aspects juridiques et de la réglementation du professionnalisme, la stratégie régionale dans le domaine du sport et l’apport du professionnalisme, l’organisation administrative et la gestion des clubs de football, les modalités de fonctionnement du staff technique et celles du fonctionnement du staff médical et le professionnalisme du football à la lumière de l’expérience française. Le second thème est relatif au traumatisme du genou chez le sportif, à la biomécanique, en l’occurrence, de l’articulation du genou, aux lésions traumatiques du genou chez le sportif, aux protocoles thérapeutiques et au traitement orthopédique et fonctionnel des lésions traumatiques du genou.
Quant au troisième thème, il a été consacré à la mort subite en milieu sportif.
Des sujets revêtant une grande importance ont été soulevés au terme de ce volet, dont la physio-étiopathologie des morts subites, l’épidémiologie, le diagnostic et la prévention, ainsi que la détermination de la responsabilité dans la mort subite en milieu sportif et l’élaboration des recommandations de ce séminaire, que l’on peut qualifier de cognitif, d’évaluatif et de prospectif.

Ont, ainsi, constitué les sujets des ateliers inscrits dans l’ordre du jour de la rencontre, l’examen cardio-vasculaire, l’ECG chez le sportif et les contentions et le plâtre chez le sportif blessé. Le docteur Mohamed Bizrane, au terme d’une allocution qu’il a prononcée lors de l’ouverture de ces journées, a évoqué que son organisation permettait la réalisation des objectifs assignés par l’ARMS/SMD et qui s’articulent, prioritairement, autour de la mise de la médecine au service du sport. Il a ainsi souligné que l’enjeu du professionnalisme et celui de la régionalisation élargie, conjugués, se veulent une plate-forme pour le développement durable tant escompté du sport, au niveau des régions du Royaume, et de celle de Souss-Massa-Drâa particulièrement. Il a enchaîné que cette rencontre constituait une occasion opportune pour débattre des aspects pratiques liés à ce sujet. Ces débats ont été animés par des experts et ont connu la participation du président de la région, qui a révélé, pour sa part, les principaux axes de la stratégie volontariste adoptée par la région dans le domaine sportif.A propos de la mort subite qui survient, de temps à autre, dans les rangs des sportifs, y compris ceux qui sont apparemment en bonne santé, le président de l’association a souligné qu’elle suscitait une série de questions liées, essentiellement, à ses causes et à sa prévention. Les lésions traumatiques du genou, a-t-il conclu, sont fréquentes et leur prise en charge nécessite la concertation de tous les spécialistes, en vue d’élaborer un diagnostic exhaustif pour la prescription d’un traitement approprié permettant au sportif de reprendre, le plus vite possible, l’activité sportive. Le président de l’association a ainsi rappelé que cette dernière s’attribuait, au même titre que ses consœurs évoluant au niveau des autres régions du Royaume, la mission de promouvoir le développement des actions spécifiques relatives à la médecine et au sport. L’harmonisation des relations entre ces associations, autrement dit, créer des synergies et jeter des ponts d’interaction et d’échange entre elles, constituent, d’après lui, le véritable voie qui mène au développement durable dans cette filière de la médecine.

Contribution à la formation continue dédiée à la médecine sportive
Les missions de l’ARMS/SMD se résument à favoriser le regroupement de tous les médecins (chirurgiens, chirurgiens dentistes, biologistes, kinésithérapeutes et
nutritionnistes) œuvrant pour le développement harmonieux des activités physiques et sportives et, également, à garantir aux sportifs les meilleures conditions d’entraînement et de compétition, aussi bien en matière d’hygiène que de prévention, en sensibilisant et en prodiguant des prestations thérapeutiques les plus fiables. Outre la promotion des études et des recherches scientifiques, relatives à l’éducation physique et aux sports, et la contribution à la formation continue dédiée à la médecine sportive, l’association s’occupe
également de représenter la discipline auprès des autorités compétentes et auprès des clubs, des ligues et des instances sportives, comme elle cherche à promouvoir la conclusion de partenariats qu’elle juge fructueux et débouchant sur le bien-être des sportifs.
Des moments forts de reconnaissance et de consécration, il faut le souligner, ont caractérisé ces journées, au terme desquelles un hommage a été rendu à Tarik Kabbage, actuel président du conseil municipal de la ville d’Agadir pour l’intérêt et pour le soutien qu’il ne cesse de prodiguer et au sport et aux sportifs.

Repères
Domaine sportif

Le docteur Mohamed Bizrane, au terme d’une allocution qu’il a prononcée lors de l’ouverture de ces journées, a évoqué que son organisation permettait la réalisation des objectifs assignés par l’ARMS/SMD et qui s’articulent, prioritairement, autour de la mise de la médecine au service du sport.

Il a ainsi souligné que l’enjeu du professionnalisme et celui de la régionalisation élargie, conjugués, se veulent une plate-forme pour le développement durable tant escompté du sport, au niveau des régions du Royaume, et de celle de Souss-Massa-Drâa particulièrement. Il a enchaîné que cette rencontre constituait une occasion opportune pour débattre des aspects pratiques liés à ce sujet.

Ces débats ont été animés par des experts et ont connu la participation du président de la région, qui a révélé, pour sa part, les principaux axes de la stratégie volontariste adoptée par la région dans le domaine sportif.

Par Abdelfattah Aberbri | LE MATIN

Publicités

Publié 19 juin 2011 par Michel Terrier dans Agadir

%d blogueurs aiment cette page :