Archives de 13 juillet 2011

Festival Tifaouine de Tafraout : Hommage à la culture et aux arts du village

Agadir, 13/07/11

Le 6ème festival Tifaouine qui débute ce mercredi à Tafraout, aux environs de Tiznit, sera dédié à la culture et aux arts du village dans leur authenticité et diversité, promettent ses organisateurs.

Nichés au coeur des montagnes de l’Anti-Atlas, Tafraout et la localité voisine d’Ameln vivront, quatre jours durant, aux rythmes, aux sons et aux paroles de la musique, de la poésie et de la littérature amazighes.

Selon le chargé de communication du festival, Mohamed Kheyi, « ces expressions artistiques qui traduisent la richesse et la diversité du patrimoine marocain seront célébrées dans l’espace ouvert du village et de la montagne ».

Le public de Tifaouine, lumières en langue amazighe, aura rendez-vous cette année avec plusieurs grands noms de la chanson amazighe comme Fatema Tihihit, Hassan Arsmouk, le groupe Laryache, la troupe Ahwach ou encore l’étoile montante Fatema Tachtoukt.

Le volet musical de cette édition sera également marqué par des soirées animées par Hamid Bouchnak et Koudsi Gnaoua, qui sera en duo avec Ali Faik du groupe Amarg Vision, ainsi que la troupe musicale russe « Basiani ».

Tafraout se souviendra à nouveau de son fils prodige, l’écrivain Mohammed Kheir Eddine, à travers une « université du village », une sorte d’espace de rencontre entre universitaires, écrivains et poètes de la région pour, indique-t-on, rendre hommage à ce grand nom de la littérature francophone marocaine et débattre aussi du vécu actuel et de l’avenir des jeunes en milieu rural.

La rencontre, organisée en partenariat avec un collectif d’associations de la société civile de la province de Tiznit, sera marquée par un hommage à deux autres illustres natifs de la région, feu Hmad Oulhaj Akhannouch et le docteur Mohamed Hiou.

Outre une dictée en langue Amazighe et un débat autour du centre didactique de l’Institut Royal de la culture Amazighe, la poésie amazighe sera particulièrement à l’honneur avec l’organisation d’un rassemblement de poètes de différentes régions de l’Anti-atlas.

Selon les organisateurs, les artistes se donneront rendez-vous à la place Tifaouine devant le siège de la Commune rurale d’Ammelne pour des joutes poétiques. Le poète qui sera désigné champion de la rencontre décrochera un prix baptisé Méga-amediaz (méga-poète).

Comme à l’accoutumée, le mariage collectif pour dix couples fera partie du programme du festival. Chaque couple percevra un montant de 10.000 Dhs, à la seule condition que l’un des mariés soit natif du cercle de Tafraout.

Le programme de cette édition comporte aussi une campagne de sensibilisation à la protection de l’environnement et une cérémonie en l’honneur des jeunes bacheliers de la région.

En partenariat avec la commune d’Ameln et la municipalité de Tafraout, un match de football clôturera les festivités. Il réunira les anciens joueurs du Hassania d’Agadir, détenteur de deux titres de championnat du Maroc (2001-2002 et 2002-2003) et les anciens joueurs de l’équipe de Tafraout.

MAP

Publicités

Publié 13 juillet 2011 par Michel Terrier dans Actualité, Animation, Art, Culture, Festival, Région

Vif succès des «Caravanes de Sidi Ifni»

La 2e édition du Festival Caravanes était l’occasion de mettre en avant les opportunités économiques, culturelles et naturelles dont jouit la région

La province de Sidi Ifni a vibré cinq jours durant aux rythmes de la deuxième édition du Festival «Caravanes», organisé les 29 et 31 juin et les 1er, 2 et 3 juillet par le «Forum Sidi Ifni-Ait Baâmrane pour l’environnement et la communication» en partenariat avec la province et la commune urbaine de Sidi Ifni.La manifestation qui avait pour thème «L’art et la créativité au service de l’environnement» s’est clôturée dimanche dernier. C’était une occasion de mettre en avant les opportunités économiques, culturelles et naturelles de la région et de découvrir ses richesses. Entre autres, les plages, les sites touristiques mais aussi le patrimoine artistique et la chaleur des habitants.
L’objectif étant de booster l’activité touristique et d’encourager les investissements. Et aussi, d’encourager les initiatives citoyennes et associatives tout en poussant les jeunes à créer des activités génératrices de revenus. De plus, la question de la protection de l’environnement, dans le cadre de la charte nationale pour l’environnement et le développement durable, était au cœur du débat. Dans ce sens, deux sessions de formation ont été programmées pour notamment expliquer et présenter les textes de loi relatifs à la gestion environnementale en faveur des associations et forums intéressés par ce thème. Une campagne de propreté et de plantation d’arbres a par la suite été réalisée en ville et sur la plage. Les cinq journées qu’a duré le festival étaient, par ailleurs, ponctuées de soirées animées par 14 troupes. Celles-ci ont présenté des chants et musiques hassannie, amazighe et arabes. En plus des spectacles, fantasia, compétitions sportives et des
expositions sur le patrimoine de la région et les produits de l’artisanat local, un carnaval a sillonné les rues de la ville pour la plus grande joie des enfants. Pour rappel, la deuxième édition du Festival Caravanes a connu la participation de près de 25 institutions publiques et plus de 29 associations civiles, instances représentatives de différents tissus associatifs de la région et de ses alentours.

Fatiha Nakhli – soussannonces.net

Publié 13 juillet 2011 par Michel Terrier dans Actualité, Animation, Economie, Région

Accord de pêche, le protocole a été signé aujourd’hui

Le Maroc et l’Union européenne ont procédé, mercredi à Bruxelles, à la signature d’un nouveau protocole à l’accord de partenariat dans le secteur de la pêche.
Ce nouveau protocole a été signé, côté marocain, par le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime Aziz Akhannouch et, côté européen, par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural polonais Marek Sawicki, dont le pays assure la présidence tournante de l’UE.


La signature de ce protocole fait suite à l’adoption par la Commission européenne des propositions visant à proroger d’un an le protocole à l’accord de partenariat dans le secteur de la pêche entre le Royaume et la Communauté européenne.

Arrivé à expiration le 27 février dernier, ce protocole a été ainsi prorogé jusqu’au 27 février 2012 permettant ainsi aux navires européens d’opérer dans les eaux marocaines.

Il entre dans le cadre de l’accord de partenariat de pêche qui établit, entre autres, les principes, règles et procédures régissant la coopération économique, financière, technique et scientifique.

Alors que l’accord constitue le socle de la relation entre l’UE et le Maroc, le protocole définit les conditions d’accès des navires communautaires aux zones de pêche marocaines, les modalités de contrôle des pêches et les partenariats entre entreprises.

La reconduction du protocole permettra de continuer les discussions en vue d’améliorer le potentiel de coopération qu’offre l’accord de pêche, et de l’adapter aux orientations stratégiques et aux projets mis en oeuvre par le Plan Halieutis. Elle témoigne aussi de l’intérêt des deux parties à disposer d’un cadre de coopération dans le domaine halieutique sur la base d’objectifs convergents de préservation de la ressource halieutique et la durabilité de son exploitation.

Le Maroc dispose aujourd’hui, en effet, d’une vision claire de sa stratégie halieutique avec des objectifs visant une pêche durable et compétitive valorisant le patrimoine halieutique marocain, et faisant du secteur un véritable moteur de croissance de l’économie marocaine avec une augmentation significative du PIB sectoriel d’ici 2020.

MAP

Publié 13 juillet 2011 par Michel Terrier dans Actualité, Commerce, Economie, Pêche

Une couverture sociale pour les guides touristiques

Une convention cadre entre le groupe MAMDA-MCMA et la Fédération  Nationale des Accompagnateurs de Tourisme, des Guides de Tourisme et des Guides de Montagne, a été signée mardi, à Rabat, en présence du ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Yassir Zenagui.

Cette convention permettra de fournir une couverture sociale pour les guides et leurs familles contre les risques sociaux et les problèmes de santé, en prenant en considération leurs capacités contributives, indique un communiqué du ministère du Tourisme et de l’Artisanat dont nous avons reçu copie.

La convention se compose de quatre volets: Une couverture médicale, une couverture médicale complémentaire, une assurance décès-invalidité totale et définitive, et une épargne retraite mutuelle.

Une tournée est actuellement organisée à travers le royaume afin de faire connaître et de promouvoir ces nouveaux produits. Après la ville de Fès, viendront par la suite Agadir, Marrakech, Tanger/Tetouan, Rabat, Casablanca et Meknès.

Publié 13 juillet 2011 par Michel Terrier dans Agadir, Société, Tourisme

Agadir : 3èmes Rencontres du Cirque et des Arts de la rue du 17 au 28 juillet

 CIRQUE/ARTS DE LA RUE

CENTRE VILLE – CORNICHE – THEATRE DE VERDURE DE LA VILLE D’AGADIR

Les Rencontres du Cirque et des Arts de la rue à Agadir présentent chaque année durant toute la 2e quinzaine du mois de juillet des spectacles de haut niveau artistique, accessibles à tous et accompagnés d’ateliers, sous chapiteau et dans divers espaces publics.

Pour cette 3e édition, la compagnie Chabatz d’Entrar, la compagnie Les Grandes Personnes et l’Ecole Nationale de Cirque Shems’y animeront journées et soirées.

 Les Rencontres du Cirque et des Arts de la rue à Agadir sont organisées en partenariat avec la Wilaya d’Agadir, la Communauté Urbaine d’Agadir, le Conseil Régional du Tourisme d’Agadir. Elles ont le soutien de l’Institut Français du Ministère des Affaires
Etrangères et Européennes et de nombreuses entreprises privées d’Agadir.

oooooOOOOOooooo

CIRQUE/ARTS DE LA RUE

« Perchés… », spectacle de la compagnie Chabatz d’Entrar

Du 17 au 21 juillet au Théâtre de Verdure d’Agadir, 21h

Spectacle sur invitation à retirer à l’IFA

Créée en 1997 en Limousin, la compagnie Chabatz d’Entrar a toujours expérimenté des formes artistiques visuelles où le corps et le mouvement sont le point de départ de la recherche d’un spectacle vivant, contemporain. Manipulation d’objets et acrobaties sont au service d’œuvres qui ont l’intention de divertir au sens politique du terme : détourner, prendre du recul, dévier des trajectoires de pensées uniques.

Avec son spectacle « Perchés … », la compagnie Chabatz d’Entrar donne une nouvelle dimension à la pratique des échasses pour mieux explorer l’espace, le corps, la virtuosité et la question du vivre ensemble. « Bon sang ! Si on vivait tous à cette hauteur-là, sur des bouts debois, notre vision du monde et notre comportement serait radicalement différent. »

Si une personne vivait quotidiennement sur des échasses, arriverait-elle à s’adapter à notre point de vue de simple terrien ? Tel est le point de départ de ce spectacle.

Un homme et une femme. Un en l’air, l’autre au sol. Deux univers, deux points de vue complètement différents sur ce qui les entoure … ils se livrent à une exploration inattendue pour mieux sublimer les gestes de la vie quotidienne et trouver un centre de gravité commun.

La matière des échasses est incontestablement onirique et poétique, elle parle au plus profond de nous, elle démultiplie le temps et amplifie l’espace, c’est un point de vue rarement dégusté.

L’utilisation de cet agrès et le développement de cette technique, associé à un travail précis sur le son et la lumière nous amènent à définir deux espaces, deux dimensions : le sol et le « non sol ».

Conception/Interprétation :
Anne-Karine Keller, Olivier Léger

Mise en scène/Recherche de matière : Rémy Balagué

Création lumière/Scénographie : Stéphane Jollard

Création musicale/Mise en espace sonore : Yves-Henry Guillonet

Costumes : Emmanuelle  Grobet

 Production : Compagnie Chabatz d’Entrar

Co-production : Pôle culturel La Mégisserie / EPCC Vienne-Glane, Le Sirque – Pôle
Cirque de Nexon, Théâtre de Cusset, La Batoude – Centre des arts du cirque de Beauvais, Le Moulin de l’étang – Billom, SHEMS’Y – Ecole Nationale des Arts du cirque de Rabat-Salé et l’Institut Français d’Agadir, DRAC Limousin, Conseil Régional du Limousin, Fond Leader Châtaigneraie Limousine

CIRQUE/ARTS DE LA RUE

Atelier avec la compagnie Chabatz d’Entrar

Du 19 au 21 juillet, de 10h à 13h– Théâtre de Verdure d’Agadir

Sur inscription auprès du service culturel de l’institut au 05 28 84 75 76

oooooOOOOOooooo

CIRQUE/ARTS DE LA RUE

« Le cauchemar, de rue et de rêves », spectacle de la compagnie
Les Grandes Personnes

Déambulation de marionnettes géantes dans les rues d’Agadir à partir de 18h :

  • 23 juillet :
    Place Al Wahda
  • 24 juillet :
    Proximité Beach Club
  • 25 juillet :
    Complexe Culturel Khair-Eddine
  • 26 juillet :
    Vallée des Oiseaux / Place Al Amal
  • 27 juillet :
    Place Aït Souss
  • 28 juillet :
    Proximité IFA, rue du 29 février

Durée : spectacle déambulatoire de 45 minutes – Public familial

Les Grandes Personnes est un collectif français né en 1998, installé à Aubervilliers en France et à Boromo au Burkina Faso.

Sa vocation s’est d’abord développée autour d’une pratique populaire et intrusive des arts plastiques, autour du désir de créer des sculptures qui puissent jouer et exister dans la rue. Pendant plusieurs années, l’équipe a travaillé sur des formes déambulatoires et participatives. Elle a notamment créé des marionnettes géantes qui font irruption dans la ville et lui apportent une nouvelle perspective.

 
« Le cauchemar » est un de ces spectacles déambulatoires. Il présente dans la rue une succession de courtes scénettes fixes ou en mouvement mêlant comédiens, musiciens, grandes marionnettes, sculptures et masques.

Le passant devenu spectateur, assiste notamment à l’apparition imprévisible d’une chambre à coucher dans un espace public et familier, accompagnée d’une cohorte de chimères poétiques et d’interactions burlesques.

L’idée n’est pas de présenter un spectacle qui fasse peur, mais de donner à voir les associations incongrues que l’esprit humain est capable de produire chaque nuit, et dont l’origine est nourrie autant par notre quotidien que par notre propre culture.

« Le cauchemar » est une occasion de réfléchir ensemble sur l’imaginaire et les frissons qui, souvent, y sont associés. C’est aussi une approche de la culture populaire  qui ravit et terrifie en même temps.

L’équipe « Les Grandes Personnes » se compose d’artistes plasticiens, marionnettistes, sculpteurs, comédiens.

Elle travaillera en partenariat avec l’Institut Français d’Agadir, le service culturel de la Municipalité d’Agadir, le Centre de Sauvegarde de Jeunes Filles d’Agadir, ainsi qu’avec différentes associations d’artisans de la ville d’Agadir.

Ateliers de conception de marionnettes géantes encadrés par la compagnie Les Grandes Personnes

Du 19 au 25 juillet de 10h à 17h, et du 26 au 28 juillet de 14h à 17h
– Complexe culturel Mohamed Khair-Eddine 

Sur inscription auprès du service culturel de l’institut au 0528 84 75 76

A partir de 8 ans

oooooOOOOOooooo

CIRQUE/ARTS DE LA RUE

« Isli D Tislit », spectacle de l’Ecole Nationale de Cirque Shems’y
de Rabat-Salé

Du 23 au 28 juillet –  Place El Amal, 20h30

La création de l’école nationale de cirque Shems’y à Salé, en octobre 1999, devenue Ecole Nationale de Cirque Shems’y en 2009, a permis l’implication de centaines d’enfants déshérités dans leur propre trajectoire de vie grâce aux vertus éducatives et de socialisation des arts du cirque.

Devenue pôle artistique de spectacle vivant, l’Ecole Nationale de Cirque Shems’y est un lieu de résidences artistiques et pédagogiques de compagnies de cirque européennes en partenariat avec l’Ambassade de France, et constitue un bel exemple de réussite de coopération culturelle franco-marocaine.Mis en piste par Jaouad Essounani, artiste incontournable de la scène marocaine, Isli d Tislti est un spectacle en darija, mettant en scène la belle et triste histoire d’Isli et Tislit, les Roméo et Juliette du Haut Atlas, obligés de fuir dans les montagnes pour pouvoir s’aimer suite aux querelles opposant leurs familles.

Un amour en quête de la bénédiction des « Autres », traduit scéniquement par la musicalité des corps en variation entre mouvements en duo et duel, alimenté avec des tensions de foules et de solos.

 Un spectacle vivant avec plus de vingt artistes sur la piste et une
musique vivante interprétée par cinq musiciens.

Mise en scène/Dramaturgie : Jaouad Essounani

Assistante : Chaïmae Ejjbiri

Costumes : Zélia

Compositeur : Singhkeo Panya

Isli d Tislit, mise en scène et dramaturgie de Jaouad Essounani,
production de l’AMESIP – École Nationale de Cirque SHEMS’Y.

 Les partenaires :

Ambassade de France – Service de coopération et d’Action Culturelle – Réseau des Instituts Français au Maroc, Centre National des Arts de la rue de Niort, Initiative Nationale de Développement Humain, ONCF, SNTL, DARI, La Poste, Conservation foncière, Fondation CDG, ONEP, Crédit Immobilier et hôtelier

Les partenaires média : Tel Quel, Au fait, SNRT, Reporter

Ateliers de présélection au cursus de formation de l’Ecole Nationale de Cirque Shems’y de Salé

(pré-audition avant la sélection nationale du 12 septembre 2011)

Les 27 et 28  juillet, de 9h30 à 12h30 – Sous le chapiteau – Place Al Amal

Sur inscription auprès du service culturel de l’institut au 05 28 84 75 76

oooooOOOOOooooo

ARTS DE LA RUE

Break Dance / Hip Hop

L’association Souk’Arts  Art-Culture-Développement a été crée en 2009 dans un cadre  associatif et artistique avec l’optique de promouvoir la production d’artistes vivant dans la région et susciter des collaborations avec des institutions culturelles.

Les membres de l’association, sont des professionnels du théâtre, du cinéma, des arts plastiques et de la danse.Les danseurs professionnels de Souk’Arts se retrouvent sous l’appellation de groupe Original Fever Crew avec pour spécialité danse Hip Hop / Break Dance. Ils œuvrent dans des manifestations artistiques dans tout le Maroc.

Performances de break dance avec 10 danseurs de l’association, d’une durée de 15min :

  • 16 juillet à 19h30 : Place Al Wahda

  • 17 juillet à 19h30 : Place Aït Souss

  • 18 juillet à 19h30 : Skate Park

  • 19 juillet à 19h30 : Place Al Amal

oooooOOOOOooooo

ARTS DE LA RUE

Graff’Art

L’association Souk’Arts Art-Culture-Développement a été crée en 2009 dans un cadre  associatif et artistique avec l’optique de promouvoir la production d’artistes vivant dans la région et susciter des collaborations avec des institutions culturelles.

Les membres de l’association, sont des professionnels du théâtre, du cinéma, des arts plastiques et de la danse.

 Véritable mode de communication, le Graph Art est bien plus qu’une technique de dessins ou d’inscriptions calligraphiées, peints ou tracés sur un mur. Porteur de message aussi bien politique que social-culturel, cet art graphique devient de plus en plus apprécié dans les grandes métropoles du monde

Atelier d’initiation au graff’art encadré par l’Association Souk Arts

Du 18 au 22 juillet, de 9h à 13h –  Complexe culturel Mohamed Khaïr-eddine

oooooOOOOOooooo

ARTS DE LA RUE

Capoeira

La capoeira est un art martial qui associe, musique, chant, danse, langue étrangère et bien évidemment self defense.

Le groupe de Capoeira Senzala de Santos Agadir vise à la promotion de la culture afro-brésilienne à travers cet art complexe et complet, au Maroc et notamment dans la région du Souss.Aujourd’hui affilié au groupe de Capoeira Senzala de Santos à Saint-Etienne en France ainsi qu’à l’Académie Senzala de Santos au Brésil de Mestre Sombra, le groupe poursuit son évolution sous la direction du Professeur Martins Santos Thiago à Saint-Etienne secondé par Dhafer Hafidi Jogolimpo à Agadir et offre la possibilité de suivre des stages de formation réguliers aussi bien à l’étranger qu’au sein de la ville d’Agadir où les démonstrations de cet art sur la corniche et lors d’événements associatifs sont nombreuses.

Prochainement, le groupe participera au mois d’aout prochain à une rencontre internationale de Capoeira à Barcelone.

Performances de capoeira avec 10 danseurs de l’association, d’une durée de 15min :

  • 20 juillet à 19h30 : Place Al Wahda

  • 21 juillet à 19h30 : Place Aït Souss

  • 22 juillet à 19h30 : Skate Park

  • 23 juillet à 19h30 : Place Al Amal

Publié 13 juillet 2011 par Michel Terrier dans Agadir, Animation, Art, Culture

%d blogueurs aiment cette page :