Archives de 14 août 2011

Agadir : Harite Gabari, seul marocain au Dakar 2012, cherche sponsors nationaux.

Harite Gabari est un cas révélateur dans les sports motos au Maroc.  Il est le premier marocain à avoir participer au Dakar 2011 et  avoir  terminé le Rallye, en bonne place. C’est un vrai exploit car participer  au Dakar et finir cette importance compétition internationale, n’est pas  donné à n’importe qui. Il est à signaler que Harite a marqué un très  bon point du fait qu’il est le seul marocain, le seul africain et le  seul arabe à participer au Dakar et finir.  Trois en un cela mérite bien  des encouragements et des félicitations.Harite s’est inscrit pour participer cette année encore au Dakar 2012 ( mais n’a pas encore réglé ses frais d’incription). Grand handicap, il est toujours à la recherche de sponsors officiels nationaux pour avoir les frais de participation, l’achat de la moto, les frais d’engagement, de déplacement etc… nécessaires à une participation sans failles. Rappelons que l’an dernier, il avait participé à ses frais et grâce au soutien  des amis intimes. Or face à des professionnels de la course moto, il ne peut rester amateur. Rien que le prix de la moto, avec équipement spécial, coûte 660 000 DH.
Ce jeune sportif qui a hissé le drapeau marocain au Chili, mérite tout le soutien nécessaire. IL est capable de faire encore mieux cette année, s’il est soutenu par des sponsors nationaux : ONMT, OCP, Ministère de la Jeunesse et sports et d’autres sponsors privés. En fait c’est un devoir des entreprises marocaines (qu’elles soient publiques ou privées) d’encourager ce jeune sportif, en lui assurant le sponsor dont il a besoin. Sur les 186 motos participantes, seules 60 avaient terminé la course. Harit avait terminé 30 ème, malgré une grave blessure au rein qui l’avait fait souffrir durant cinq jours.

A ce sujet, il avait à son retour à agadir, « je courrais pour mon pays, je ne voyais que le drapeau de mon pays, j’étais prêt à supporter toutes les souffrances, pourvu que je termine le Ralley… » Que dire de plus. Il avait d’ailleurs les larmes aux yeux lorsque le drapeau national était présenté, à l’arrivée, devant les médias internationaux. Harite Gabari a donc tout le mérite d’avoir réalisé cet exploit et par conséquent mérite tous les égards pour continuer à mieux faire encore. Or cela est possible si les sponsors suivent. Il faut qu’ils suivent car on ne peut laisser tomber un tel sportif et une telle participation qui donne énormément de visibilité médiatique au Maroc.

Pour  cette année encore Harite va être le seul marocain à participer au Dakar 2012. Il aura également la responsabilité de présenter à la fois les pays africains et les pays arabes, dans la catégorie moto. Il concrétise ainsi, à sa manière la nouvelle génération de marocains qui marquent avec leur participation l’élan que prend le Nouveau Maroc, sous la conduite éclairée de SM Le Roi Mohammed VI. Nous lançons un appel solennel aux sponsors pour soutenir Harite afin qu’il participe avec les honneurs au Dakar 2012.
Sous d’autres cieux, ce type de sportif aurait reçu un maximum de sponsoring pour une participation représentant tout un pays. Chez nous cela est possible aussi. Harite le mérite bien. Pour s’adresser à lui, le contacter par mail : g_harite@yahoo.fr
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir ou par téléphone au 0661 380 361. De cette participation magnifique au Dakar 2011, Harite se rappelle ses milliers de chiliens qui l’acclamaient en disant : « marrocui, marrocui » à la vue du drapeau accroché à la moto. Cela se passe de tout commentaire.  Et cela mérite de vrais encouragements et un soutien qui l’honneur et qui honore la représentativité du pays au Rallye Dakar 2012.
Mohamed RIAL

Publicités

Publié 14 août 2011 par Michel Terrier dans Agadir, Sport

Agadir Première N° 28

Le numéro 28 d’Agadir Première vient de paraître.Les Gadiris peuvent le trouver chez les commerçants ou aux endroits habituels.

Vous pouvez cliquer sur la couverture pour le consulter en ligne.
De plus, j’ai l’immense plaisir de signaler, comme vous pouvez le voir sur le sommaire de la page 2, que je fais partie de la sympathique équipe d’Agadir Première, comme reporter.

Publié 14 août 2011 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir

Actualité Cambrai : De nouvelles actions menées en faveur de l’école d’El Breij au Maroc

SOLIDARITÉ

Dernièrement, des membres de l’association Maroc Récré’actions se sont rendus à l’école El Breij (près d’Agadir) pour y mener différentes actions. …

Ils ont tout d’abord réceptionné des cartons envoyés de France comprenant, entre autres, des cadeaux (agendas, loupes..) qui ont été offerts au personnel de ce groupe scolaire. Ils ont ensuite rencontré des médecins faisant de la prévention et donnant des soins d’urgence dans le secteur d’El Breij.

Puis, dans la petite classe de cet endroit, les sociétaires ont participé à une réunion. Au cours de celle-ci, ils ont remis aux responsables de l’association locale du Douar El Breij de l’argent destiné à l’achat de matériel, ainsi qu’à la construction d’un mur de 2,50 m de haut autour d’un puits.

Ils ont repris, à leur compte, dans le projet pour 2012, les souhaits formulés par leurs amis marocains portant notamment sur la construction de toilettes pour la petite classe et l’éducatrice, et d’un local dédié aux femmes du Douar.

Vente d’objets artisanaux

Par ailleurs, les Cambrésiens ont renouvelé leur proposition de vendre dans la cité de Martin-Martine, lors de leurs nombreuses manifestations, des objets artisanaux fabriqués à El Breij (chapeaux de paille, paniers, broderies, huile d’argan, bijoux, etc.).

En outre, ils ont eu la chance d’assister à la correction de l’examen d’entrée en 6e des enfants de CM 2 et de participer à la fête de l’école. Ils ont également appris que la piste menant à El Breij sera bientôt goudronnée… De retour à Cambrai, Thérèse Guérin, en sa qualité de présidente, a annoncé que « le renouvellement (pour un an) de la convention est prévu à la fin de cette année ». Elle a aussi fait savoir que « dès le 9 septembre, l’association Maroc Récré’actions sera présente sur la foire commerciale. » Enfin, une soirée coucous sera organisée le 22 octobre à la salle Saint-Druon. •

Bureau : Thérèse Guérin, présidente ; Claire Fauvergue, secrétaire et Claudine Gonthier, trésorière.
Infos : portable 06 26 13 02 61 (laisser un message) courriel : thereseguerin@hotmail.fr

Publié 14 août 2011 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Scolarité, Solidarité

Agadir : Attention : chef d’oeuvre en péril

La magnifique coupole du marché de Gros d’Agadir, réalisée peu après le tremblement de terre de 1960, est inutilisée depuis des années, et a subi un incendie il y a une douzaine d’années qui a partiellement ravagé la couverture en polyester.
La structure métallique reste heureusement en état, mais est actuellement livrée aux outrages du temps.
Des projets de réhabilitation existent, notamment suite à un concours d’architectes lancé par la Municipalité en 2001, visant à réutiliser cette structure comme charpente d’une salle de concerts.
Espérons que les décisions ne tardent pas à venir !
Cette structure particulièrement élégante est un des symboles de la reconstruction d’Agadir et du dynamisme des Gadiris ….

Maître d’ouvrage: Ville d’Agadir
Architectes: P. Coldefy et Claude Verdugo
Entreprise de Charpente et Couverture: SEA Roger Boyer (Agadir)
Ingénieur-Conseil: Stéphane Duchateau
Cote entre appuis: 34.70m
La coupole est supportée en 3 points
Les tubes ont un diamètre de 114 et 133mm

 Un peu d’histoire…

La coupole dite du Marché de Gros d’Agadir a été conçue entre 1964/1965, sous l’égide du Haut Commissariat à la Reconstruction d’Agadir, par les Architectes P. Coldefy et C. Verdugo.
La fabrication, le montage de la coupole et la réalisation de la couverture polyester ont été effectués par la société Boyer, avenue Mouquaouama (Agadir).
L’étude proprement dite de la structure avait été confiée à Stéphane DuChateau, ingénieur renommé pour avoir été un des premiers à introduire dans les années 50 les charpentes tubulaires, notamment tridimensionnelles, en France et en Europe.
Détenteur de différents brevets, il avait mis au point un système permettant de réaliser des charpentes métalliques de grande portée à une seule nappe, donc utilisant un nombre réduit d’éléments, tout en assurant une rigidité acceptable pour tous les matériaux de
couverture.
Connu sous le nom de Système SDC, il s’agit de 2 demi-coquilles en acier moulé, dans lesquels sont soudées des membrures en tube d’acier, partiellement en atelier et partiellement au chantier.

La couverture en polyester de cet ouvrage, particulièrement astucieuse et réussie sur le plan esthétique, avait été conçue et réalisée par l’entreprise Boyer d’Agadir.
Jean-Yves Morineau

Conception :

Le dôme en 1975

Et son état actuel…

Espérons que ce bâtiment, un des symboles de la reconstruction d’Agadir, sera restauré et que sa situation au centre de la ville permettra d’abriter un espace culturel qui manque dans notre belle ville.

Les documents et renseignements techniques figurant dans cet article ont été puisés dans le blog de Jean-Yves Morineau.
Merci à lui.

Publié 14 août 2011 par Michel Terrier dans Agadir

%d blogueurs aiment cette page :