Archives de 5 septembre 2011

Plus de 5 millions de touristes ont visité le Maroc à fin juillet 2011 (ministère)

Rabat, 05/09/11

Le volume des arrivées de touristes aux postes frontières a atteint 5,8 millions à fin juillet 2011, affichant ainsi une hausse de 3,4 % par rapport à la même période de 2010, selon des statistiques du ministère du Tourisme et de l’Artisanat.

Cette tendance positive a concerné la majorité des principaux marchés, à savoir la France (+3 %), l’Allemagne (+13 %), le Royaume Uni (+9 %), la Belgique (+14 %) et la Hollande (+9 %), indique le ministère, relevant, toutefois, une baisse de 3 % des arrivées touristiques provenant de l’Espagne.

Durant les sept premiers mois de l’année en cours, le nombre des arrivées aux postes frontières aériens a enregistré une progression de 6,6 %, alors que les voies maritime et terrestre ont accusé des baisses respectives de 1 % et de 5 %.

Par ailleurs, les nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement touristique classés jusqu’à fin juillet dernier ont reculé de 2,4 %, précise la même source.

A l’exception de la ville d’Agadir où les nuitées se sont stabilisées, la majorité des principales destinations du Royaume ont vu leurs nuitées régresser au cours des sept premiers mois de 2011.

Par marché émetteur, la baisse des nuitées du tourisme récepteur est principalement attribuée aux marchés français (-11 %) et espagnol (-29 %). En revanche, les marchés britannique, allemand, belge et arabe ont enregistré des hausses notables de 6 %, 8 %, 15 % et 2 % respectivement.

Quant au marché des résidents, qui représente presque le quart des nuitées totales, il a augmenté de 12,4 % à fin juillet dernier comparativement avec la même période de l’année précédente.

Depuis le début de 2011, le taux d’occupation moyen des chambres a baissé de deux points par rapport à la même période de 2010 pour s’établir à 42 %.

Publié 5 septembre 2011 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Tourisme

Chtouka Ait-Baha: Nouvel élan à la lutte contre la pauvreté grâce à la 2ème phase de l’INDH

Agadir, 05/09/11

Les programmes de lutte contre la pauvreté dans la province de Chtouka Ait-Baha viennent d’être élargis à trois nouvelles communes rurales pâtissant d’un taux de pauvreté de 14 pc, grâce à la seconde phase de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

Au total, neuf communes rurales bénéficieront désormais des projets de développement financés par l’INDH, selon le service économique et social de la province.

Depuis son lancement en 2005, ce grand chantier visant à améliorer les conditions de vie des couches les plus démunies, a contribué à faire évoluer les indicateurs de développement au niveau de Chtouka Ait-Baha.

Le taux de pauvreté a été ramené à 8 % en 2010 contre 17 % en 2004, selon la même source.

Au titre de l’année en cours, la province de Chtouka Ait-Baha verra le lancement de 25 projets dans le cadre du programme transversal pour un investissement de 7 millions DH.

Une enveloppe de trois millions DH sera allouée à 14 projets de lutte contre la pauvreté dans les zones rurales et 3 millions de DH à un programme qui cible la précarité et l’exclusion.

Au cours d’une récente réunion présidée par le gouverneur de la province, Driss Ben Ali, le conseil local du développement humain a réitéré l’importance de tenir compte des données statistiques sur la pauvreté et d’assurer la mobilisation de tous les partenaires, dont les populations ciblées et la société civile, pour garantir le maximum d’impact aux projets engagés.

Les différents intervenants ont également insisté sur la nécessité de faire bénéficier cette province du programme national de mise à niveau des zones montagneuse.

Publié 5 septembre 2011 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Société

Concours d’élevage du cheval arabe barbe: La 2è tranche du 8 au 20 septembre

Rabat, 05/09/11

La 2ème tranche du Concours d’élevage du cheval Arabe Barbe, organisé par la Société Royale d’encouragement du cheval (SOREC), aura lieu du 8 au 20 septembre courant, dans les régions d’Agadir, Marrakech, Béni Mellal, Safi et El Jadida.

Cette manifestation hippique a pour objet la sélection des meilleurs chevaux du Royaume afin de participer aux concours inter-régionaux les 24 et 29 septembre à Meknès et Marrakech et, par la suite, au Championnat national qui se déroulera à El-Jadida à l’occasion de la quatrième édition du Salon du Cheval, prévue en octobre prochain, indique, lundi, la SOREC dans un communiqué.

Le programme de cette compétition comprend des épreuves d’élevage pour poulinières suitées et non suitées de 4 à 8 ans et de 9 ans et plus, étalons approuvés pour la saison de monte 2011 et pour les poulains et pouliches de 3 et de 2 ans.

Ci-après le programme:
– Jeudi 8 septembre au Club Equestre de Ben Sergao à Agadir.
– Samedi 10 septembre au Haras régional de Marrakech.
– Jeudi 15 septembre à la place des Festivités au centre ville de Béni Mellal.
– Samedi 17 septembre à Safi (espace Al Matar).
– Mardi 20 septembre à El Jadida (commune Moulay Abdallah Amghar).

Publié 5 septembre 2011 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Sport

Décès de SAR la Princesse Lalla Aicha

Le ministère de la Maison Royale du Protocole et de la Chancellerie a annoncé,
dimanche soir, le décès de SAR la princesse Lalla Aicha, tante de S.M. le Roi
Mohammed VI, que Dieu L’assiste.

Voici la traduction du communiqué rendu public à cet effet par le ministère :

«Le ministère de la Maison Royale du protocole et de la Chancellerie annonce avec une profonde affliction et une immense tristesse le décès, ce dimanche (5 Chaoual 1432 de
l’Hégire correspondant au 4 septembre 2011) à 21h00 de SAR la princesse Lalla Aicha, fille de feu S.M. Mohammed V, sœur de feu S.M. Hassan II, que Dieu ait leurs âmes, et tante de S.M. le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste.

En annonçant au peuple marocain le décès de SAR la Princesse Lalla Aïcha, que Dieu
l’ait en Sa Sainte Miséricorde, le ministère de la Maison Royale du protocole et de la Chancellerie implore le Tout-Puissant de préserver S.M. le Roi Mohammed VI, d’accorder longue vie au Souverain de perpétuer Sa gloire, et d’accorder rémission et mansuétude à la princesse regrettée et patience et réconfort à l’illustre Famille Royale.

Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons.

Les obsèques de feue SAR la Princesse Lalla Aicha auront lieu, demain lundi, après la prière d’Al Asr à la mosquée Ahl Fès.

La dépouille de la défunte sera inhumée au Mausolée Moulay Al Hassan au Palais
Royal à Rabat».

Biographie de feue SAR la Princesse Lalla Aicha
Feu SAR la princesse Lalla Aicha, décédée dimanche soir, est née le 17 juin 1930 au palais royal de Rabat, sous le règne de feu S.M. le Roi Mohammed V, son auguste père.

Entourée de la sollicitude paternelle, la jeune princesse révéla très tôt une vive intelligence et des dons brillants pour les études. Elle suivit le cycle primaire au palais de Sa Majesté, puis entra au Lycée de jeunes filles de Rabat pour y obtenir ses baccalauréats.

Parallèlement à ses études classiques, SAR la Princesse Lalla Aicha suivit des études de langue et de philosophie arabe. Elle se préparait à des études supérieures lorsque l’exil vint la surprendre.

Au retour de S.M. Mohammed V, elle fut prise dans le tourbillon de la vie politique qui caractérisa les premières années de l’Indépendance, et assumât les charges que voulut bien lui confier Sa Majesté auprès de la jeunesse marocaine.

Dès son adolescence, SAR la princesse Lalla Aicha avait joué un rôle important auprès de feu S.M. Mohammed V qui en avait fait le symbole de la femme marocaine.

Dans la lutte qu’elle dut mener à cette occasion, la princesse montra les qualités de courage, de décision et de clairvoyance, qui caractériseront pour longtemps son attachante personnalité.

Animatrice du mouvement d’émancipation féminine au Maroc, elle prit la parole immédiatement après son auguste père, à l’occasion de la fête des écoles des fillettes
musulmanes de Tanger, le 11 avril 1947, pour lancer un appel solennel à la femme marocaine afin qu’elle prenne une part active à la vie nationale.

De mars 1965 à décembre 1968, SAR la Princesse Lalla Aïcha occupa le poste d’ambassadeur du Maroc en Grande Bretagne, et devint la première femme ambassadeur du monde arabe, puis ambassadeur du Maroc à Rome de 1969 à 1972.

Présidente d’honneur de l’Union nationale des femmes marocaines, SAR la Princesse Lalla
Aicha a été décorée du Grand Cordon de l’ordre du Trône.

MAP

Publié 5 septembre 2011 par Michel Terrier dans Actualité

%d blogueurs aiment cette page :