Archives de 30 septembre 2011

Centre médico-sportif d’Agadir : Un établissement de référence au service des champions du Souss Massa Drâa

Situé au complexe administratif annexé au stade Al Inbiâat, le Centre médico-sportif d’Agadir (C.M.S.) a été  inauguré le samedi 1er mai 2010,en marge des premières Journées médico-sportives du Sud organisées par l’Association régionale de médecine du sport du Souss Massa Drâa (ARMS-SMD).
Né de la rencontre de deux hommes, le regretté président de la Ligue du Souss,  haj Lahoucine Radif et le Dr. Mohamed Bizrane,  président de l’ARMS-SMD et médecin conseil de la  Ligue, et d’un partenariat tripartite entre la Commune urbaine d’Agadir,  la Ligue du Souss de football et l’Association régionale de médecine du sport du Souss-Massa-Drâa (ARMS-SMD),  le centre médico-sportif d’Agadir est une expérience unique en son genre au Maroc.

Opérationnel depuis le 1er mars 2011,  le centre est au service de tous les sportifs pratiquant un sport de compétition,  et relevant d’une ligue sportive régionale.
Il comprend cinq unités : unité de consultation médicale,  unité d’exploration fonctionnelle,  réalisation d’électrocardiogramme (ECG) et  d’échographie générale et spécialisée,  unité régionale de lutte antidopage,  unité de kinésithérapie et unité de formation et d’encadrement.
Placée sous la responsabilité du médecin chef du centre,  l’unité de consultation médicale comprend le secrétariat qui contribue à l’organisation du travail administratif du centre,  assiste le médecin chef et le directeur administratif et financier et veille sur les modalités administratives d’ouverture des dossiers médicaux des sportifs.
Responsable de l’étape préclinique,  l’infirmier du centre assiste le sportif pour l’établissement de la partie sportive du dossier médical (antécédents médicaux et chirurgicaux personnels et familiaux) et procède à un relevé biométrique (taille,  poids,  périmètre thoracique  en inspiration  et en expiration,  ECG de repos,  mesure de l’acuité visuelle et examen des urines),  et dispense les soins infirmiers.
La consultation médico-sportive est le travail quotidien du médecin chef du centre qui complète les dossiers médicaux des sportifs,  fait passer un examen général et spécifique.  Il peut demander un examen paraclinique (examen biologique, radiologique, ECG d’effort , spirométrie ,  podoscopie…),  et faire procéder à une investigation nutritionnelle complémentaire.  A la fin de cette consultation,  le médecin peut délivrer le certificat de non contre-indication à la pratique du sport au sportif sur sa demande.  Il est à noter que chaque sportif est répertorié et peut ainsi bénéficier de toutes les autres prestations du centre médical.
Quant à la consultation médicale spécialisée,  elle est assurée par une équipe de médecins spécialistes,  membres de l’Association régionale de médecine du sport(ARMS-SMD). Dans un premier temps,  les spécialités disponibles au centre sont  la médecine du sport,  la traumatologie,  la cardiologie,  la nutrition et  la diététique et la psychologie du sport.
Il est à souligner que les athlètes doivent bénéficier d’au moins trois consultations médicales au cours de l’année ( VMS et deux consultations de suivi).  L’unité d’exploration fonctionnelle est placée sous la responsabilité du médecin chef du C. M. S.  Les explorations fonctionnelles réalisées au niveau de cette unité sont : la spirométrie,  la mesure directe de la consommation maximale d’oxygène, VO2Max. (cette mesure est destinée aux athlètes de haut niveau, une fois par an, et à la demande de leurs entraîneurs, ), la mesure indirecte de la consommation maximale d’oxygène (VO2max. ), l’ECG de l’effort et l’échographie générale et spécialisée (appareil locomoteur). Le Centre médical assure le suivi médical de ces athlètes en matière de performances,  et tous les résultats obtenus sont mémorisés pour servir aux études analytiques.
Le Centre médico-sportif d’Agadir comprend également une unité antidopage. Cellule régionale de lutte antidopage (CRLAD), et antenne de la Commission nationale de lutte antidopage, elle est dirigée par le médecin chef du C. M. S.  en collaboration avec les agents de contrôle. Elle est chargée de l’information, l’éducation et la communication (IEC) antidopage au profit des sportifs de la région Souss-Massa-Drâa, la réalisation de prélèvements pour examen antidopage, le suivi des athlètes impliqués dans le dopage, et de l’évaluation de l’état des lieux régional en matière de lutte antidopage qui fait l’objet d’un rapport annuel.
Dirigée par le kinésithérapeute du centre médical, l’unité de kinésithérapie est un centre de référence en matière de rééducation fonctionnelle sportive. Tous les soins kiné nécessaires y sont dispensés. L’unité est également dotée d’un générateur de glace écaille.
Dirigée par le médecin chef du CMS, l’unité de formation et d’encadrement a pour mission la formation des cadres sportifs en matière de médecine du sport, dans un cadre conventionnel avec les ligues sportives régionales, l’AREF, les délégations de l’enseignement, l’Université Ibn Zohr…, l’organisation périodique de tables rondes en collaboration avec l’ARMS-SMD, et l’encadrement et la gestion des stages des étudiants des instituts de formation aux carrières paramédicales.
Depuis sa création, le Centre médico-sportif d’Agadir est un centre pilote qui suscite un vif intérêt dans les milieux médicaux et sportifs concernés. Il a déjà reçu la visite de délégations des associations régionales de médecine du sport de Marrakech, Casablanca et Rabat. D’autres associations régionales ont également manifesté le désir de le visiter prochainement.

libe.ma

Publié 30 septembre 2011 par Michel Terrier dans Agadir, Sport

Pêche : la sardine se fait rare !

Le volume capturé a baissé de 58%, au cours des sept premiers mois de 2011.

La sardine, l’une des espèces les plus consommées par les Marocains, se fait rare. Les chiffres relatifs à l’activité de la pêche le mettent bien en évidence. Le volume capturé des poissons de cette espèce accuse une nette baisse cette année ; au cours des sept premiers mois de l’année en cours, ce recul est de 58%, par rapport à fin juillet 2010. C’est surtout la baisse des débarquements de cette espèce qui explique le recul (-36,8%) des captures des poissons pélagiques, et des débarquements de la pêche côtière et artisanale dans leur ensemble qui ont baissé de 33,1%.
Cette baisse explique également en partie la hausse des prix de la sardine qui a atteint des niveaux insupportables, notamment au cours du mois de Ramadan, période de grande
consommation de cette espèce. Mais ce n’est pas la seule espèce dont le prix a augmenté, comme le montre l’évolution contrastive des indicateurs de l’activité de la pêche. En fait, au moment où le volume des captures baisse, leur valeur augmente. Ainsi, au cours des sept premiers mois de cette année, la valeur des débarquements s’est appréciée de près de 6% par rapport à la même période de l’année précédente, tirée principalement par la hausse de près de 56% de la valeur des débarquements des céphalopodes. Cette hausse est due essentiellement à l’augmentation des prix moyens de vente de poulpe, de seiche et de calmar de 66,7%, de près de 58% et de près de 16% respectivement.

Pour les poissons pélagiques, c’est vrai que la valeur des volumes pêchés a régressé de
près de 22%, mais cette baisse est due à la forte chute des captures alors que leur prix moyen s’est accru de 23,6%.
S’agissant du poisson blanc, la valeur des débarquements a quasiment stagné et celle des crustacés a progressé de 28%, et ce en dépit de la baisse de leur prix moyen de 37,5%.

En ce qui concerne les exportations des produits de la mer, elles ont rapporté 6,8 milliards de DH au titre de la même période, soit une baisse de 7,6%. Dans le détail, on note une baisse de la valeur des exportations des poissons en conserve de 20,9% et une hausse de 9,7% de la valeur des exportations des crustacés, mollusques et coquillages.

lematin.ma

Publié 30 septembre 2011 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Economie, Pêche, Région

Agadir accueillera son 1er Triathlon en novembre prochain

Agadir, 30/09/11

Près de 150 athlètes élites et amateurs sont attendus au 1er Triathlon d’Agadir, prévu le 12 novembre prochain, ont annoncé vendredi les organisateurs.

L’épreuve, initiée par la Fédération marocaine de sport pour tous et la Fédération française de triathlon, sera conforme aux distances olympiques (1500 m de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pied), ont-ils assuré lors d’un point de presse, tenu vendredi à Agadir.

Le Triathlon d’Agadir, qui vient conforter la volonté de la première station balnéaire nationale de se positionner sur le segment du tourisme sportif, sera « la destination de fin de saison pour beaucoup d’athlètes, notamment français », a indiqué le directeur de la course, le Français Gilles Gaubert.

Agadir offrira, a-t-il dit, un « triathlon d’exception ». Le parcours a déjà obtenu le label « Coupe d’Afrique du Triathlon » de la Fédération internationale de ce sport, compte tenu de critères liés à la qualité du tracé, de la sécurité et des installations d’accueil.

Côté participation, nombre de triathlètes de renommée internationale devraient faire le déplacement à Agadir, dont certains qualifiés pour les Jeux Olympiques de Londres en 2012.

La délégation française comprendra, notamment, la championne d’Europe 2011, Emmie Charayron, et le N.7 mondial et champion de France 2009 et 2011, Laurent Vidal.

Plus d’une centaine d’amateurs devraient être également de la course, dont un tiers de Marocains.

Intervenant au nom de la Fédération royale marocaine du sport pour tous, l’ancienne championne d’athlétisme, Nezha Bidouane, a indiqué que la participation à l’organisation de cet évènement est une manière de promouvoir et rendre accessible le sport de masse, insistant sur l’apport social et éducatif du sport.

Le triathlon est un sport complet, car il consiste à enchaîner les trois activités sportives élémentaires les plus pratiquées dans le monde: la natation, le cyclisme et la course, a-t-elle dit.

Elle a par ailleurs indiqué qu’une fédération marocaine de triathlon devra voir le jour prochainement pour prendre en charge la promotion de ce sport.

Le Maroc abrite déjà un triathlon à Larache, qui constitue l’une des étapes de la Coupe d’Afrique, aux côtés d’épreuves similaires à Port Elizabeth et Pretoria en Afrique du sud, Mombassa au Kenya ou encore Troutbeck au Zimbabwe.

MAP

Publié 30 septembre 2011 par Michel Terrier dans Agadir

Les Canaries souhaitent le renforcement des connexions maritimes avec le Maroc

Las Palmas, 30/09/11

La visite d’une délégation canarienne dans la région du Souss-Massa-Drâa, dans le cadre des « Journées économiques » à Agadir (27/29 septembre), à été l’occasion pour souligner l’importance de renforcer les connexions maritimes et aériennes entre le Maroc et les Canaries, en vue de « concrétiser les opportunités de coopération », indique-t-on de source officielle canarienne.

« L’amélioration du transport devrait constituer la base pour la mise en marche de multiples projets qui présentent d’importantes opportunités d’affaires pour les entreprises canariennes », a déclaré le vice-conseiller (ministre) de l’Economie et des Affaires économiques avec l’UE, Ildefonso Socorro.

Les projets présentés durant les « Journées économiques » sont le résultat des études menées à travers le premier appel du Programme de coopération transfrontalière Espagne-Frontières extérieures pour la période 2008-2013, Axe Atlantique (Poctefex) et dont le budget est de plus de trois millions d’euros, a-t-il ajouté.

Lors de ces journées, les deux parties ont passé en revue l’état d’avancement des projets adoptés dans le cadre du POCTEFEX et examiner les possibilités de partenariat dans différents domaines ayant trait notamment aux secteurs de l’aménagement du territoire, du tourisme, de l’immobilier, de l’environnement et du transport.

La délégation canarienne était composée outre de Ildefonso Socorro, de la vice-ministre de l’Industrie et de l’Energie, Francisca Luengo, du directeur général des relations avec l’Afrique, Pablo Martin Carbajal, du Directeur général de la Promotion économique, Laureano Pérez et du Directeur de l’institution « Casa Africa », Ricardo Martinez ainsi que des représentants de 33 entreprises de l’Archipel.

MAP

Publié 30 septembre 2011 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Commerce, Transports

Global Ocean Race : Les leaders accélèrent au large d´Agadir

Class 40′ / vendredi 30 septembre 2011

Après avoir été engluée au large des côtes marocaines, la flotte de la Global Ocean Race a pu repartir hier avec l’arrivée d’une brise de nord plus forte. Halvard Mabire et Miranda Merron sur Campagne de France disposent d’un petit avantage au large d’Agadir avec Ross et Campbell Field à leurs trousses sur BSL. Les deux Class40 progressent à environ 9 noeuds. Un duel est lancé à une cinquantaine de milles du tableau arrière des leaders. En effet, Marco Nannini / Paul Peggs sur Financial Crisis ont réduit l’écart sur Conrad
Colman / Hugo Ramon sur Cessna Citation. Souffrant du manque de voile de tête efficace, Sec. Hayai mené par Nico Budel et Ruud van Rijsewijk est désormais à plus de 300 milles des leaders.

Classement à 8h
1. Campagne de France à 5721 milles de l’arrivée de l’étape
2. BSL à 8 milles du leader
3. Cessna Citation à 50 milles
4. Financial Crisis à 64 milles
5. Pheshaya Racing à 188 milles
6. Sec Hayai à 309 milles

Publié 30 septembre 2011 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Sport

TGV Maroc

aufaitmaroc.com

Publié 30 septembre 2011 par Michel Terrier dans Actualité, Humour

%d blogueurs aiment cette page :