Archives de 5 mai 2012

Les Gnawas d’Agadir bientôt à Fouquebrune en Charente.

Dans le cadre de la décentralisation de Musiques Métisses, un groupe venu du Maroc résidera à Fouquebrune du 14 au 21 mai. Il se produira tout au long de cette semaine, dans des écoles, les centre de loisirs et maisons de retraite d’Horte et Lavalette et Vallée de l’Echelle, ces deux communes ayant en commun un programme culturel. C’est donc à Fouquebrune qu’aura lieu le concert de clôture le 20 mai à 21h. L’organisation étant assurée par le comité des fêtes que préside Damien Bureau, ce dernier proposera un repas à 20h, comme le veut la tradition. Les Gnouas d’Agadir. Ce sont des musiciens afro-maghrébins descendants des esclaves noirs subsahariens arrivés au Maroc au cours du 16ème siècle, se regroupant en confréries. Ils unissent dans un ensemble spécifique et harmonieux les apports culturels de l’Afrique Noire et de l’Islam. Leur musique s’accompagne de danses interprétés par les musiciens eux-mêmes. Tout leur art réside dans la gestuelle qui porte les marques de leur passé d’esclaves alors qu’on leur liait le cou aux poignets et chevilles.
(Concert 5€ , gratuit pour les moins de 12 ans. Repas 8 €, repas et concert 12 €. Réservation obligatoire pour le repas avant le 17 mai au 06.63.45.32.70 ou au 05.45.24.58.15.)

soussannonces.net

Publicités

Publié 5 mai 2012 par Michel Terrier dans Actualité, Culture, Découverte, Musique

Un voyage à Agadir sous le signe de l’échange – Saint-Herblain

L’interculturalité était au coeur du voyage à Agadir.
Les participants au voyage au Maroc, organisé par l’association Pays de Loire Gaza Jérusalem (PLGJ), l’Espace retraités et les Jardins familiaux, ont partagé en images leur expérience et évoqué les suites du projet.

Fin février, treize personnes se sont envolées pour Agadir et sont allées à la rencontre de multiples interlocuteurs auprès d’associations de retraités, de femmes, dans des maisons de quartier et en milieu rural, dans un but d’échanges d’expérience et de soutien.
Les Herblinois ont remis des cartons de matériel scolaire, d’ustensiles de cuisine et ont acheté une machine à laver pour une association qui dispense des cours d’alphabétisation, de cuisine et de couture à des femmes. « Nous avons aussi pu visiter une ferme écologique et les passionnés de jardin ont échangé des graines et planté des arganiers. »
Les échanges avec les jardiniers ont porté sur les problèmes d’irrigation, sujet qui faisait écho à l’un des thèmes de travail de l’Espace retraités, l’eau. Un nouveau projet intéresse particulièrement ses membres : soutenir la création d’un jardin botanique à Agadir en y associant des partenaires locaux.
Par ailleurs, le groupe a remis un fonds de 2 200 ouvrages de la bibliothèque universitaire de Nantes à l’université d’Agadir et des contacts ont été pris avec le président de l’université pour mener une étude sur l’emploi du temps des retraités, recherche déjà initiée dans plusieurs pays.

soussannonces.net

Publié 5 mai 2012 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Rencontres, Solidarité

Fin de partie pour Jet4you au Maroc

Les vols de la compagnie sont désormais assurés par les avions de JetAirFly, sa maison mère. Les codes de réservation et l’immatriculation des avions sont ceux de la compagnie belge.

Fin d’aventure pour Jet4you. Depuis quelques jours, les avions peints aux couleurs de la compagnie aérienne marocaine ont disparu des aéroports nationaux. La compagnie aérienne low cost, de droit marocain, créée en 2006 par le TO européen TUI avec des associés locaux, dans la foulée de la signature par le Maroc de l’accord de l’Open Sky avec l’Union européenne, n’existe plus en tant que compagnie battant pavillon marocain. Même si son président du directoire, Karim Baïna, joint mardi 1er mai au téléphone -et qui a écourté la conversation pour cause de présence à l’étranger- affirme le contraire. De fait, les vols sont désormais assurés par la filiale belge de TUI, JetairFly qui avait racheté, en 2008, les parts des actionnaires marocains dans la compagnie low cost pour en devenir le seul maître à bord. Et si aujourd’hui la compagnie Jet4you continue de vendre des billets sur Internet, via son site (jet4you.com), il est clairement spécifié sur ce même site que les vols sont assurés par la compagnie belge JetairFly. Du reste, sur les tableaux d’affichage des aéroports nationaux, les vols sont identifiés par le code OACI, «JAF» (JetairFly) au lieu de «8J» (jet4you) utilisés précédemment. De même, les avions sont identifiés avec le code d’immatriculation de l’aviation civile belge (OO) au lieu de celui qu’arborent les compagnies battant pavillon marocain (CN). Certes, selon la loi, rien n’interdit à une compagnie d’assurer ses vols par le biais d’une autre compagnie, le système de location dans le transport aérien restant un recours normal. Sauf que dans le cas présent, tous les vols de Jet4you sont effectués par Jetairfly.

Des liaisons aériennes comme Casa-Paris supprimées
De source bien informée, on sait que la structure administrative de jet4you au Maroc est en train de subir quelques transformations pour devenir une simple antenne au Maroc du belge JetairFly. Cette réorientation s’est déjà traduite par la compression des effectifs matérialisée par le départ d’une vingtaine de personnes, dont les postes font doublon avec ceux de la maison mère en Belgique, puisque les mouvements des avions de la compagnie ne seront plus gérés, en toute logique, à partir du siège casablancais de Jet4you. Première conséquence, les vols assurés précédemment par Jet4you vers les capitales européennes ou vers des villes de province à partir du Maroc sont en train de subir des changements, certaines dessertes ayant été supprimées, comme le Paris-Casablanca ou le Fès-Paris. D’autres, en revanche, ont été maintenues, comme Oujda-Paris, Tanger-Barcelone, ou encore Casablanca-Bruxelles. En somme, JetairFly travaille désormais selon la logique de TUI, tour-opérateur qui en est propriétaire. Elle transporte ses clients et ceux de son autre filiale Marmara qui programme la destination Maroc, selon ses intérêts et ses contrats du moment. Preuve en est le maintien des vols sur Paris à partir d’Agadir et de Marrakech, et l’abandon des lignes qui ne sont pas rentables, ou celles où  il y a de la concurrence. En somme, une compagnie régulière mais au business orienté dans le sens d’une activité Charter. Jet4you continuera-t-elle d’exister en tant que société de droit marocain ? Si oui, avec quels objectifs ? Affaire à suivre…

Mohamed Moujahid – lavieeco.com

Publié 5 mai 2012 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Tourisme, Transports

Ouverture par Binter Canarias de nouvelles lignes avec le Maroc, un « pas important dans la connexion de l’Archipel avec un pays ami »

L’ouverture par la compagnie régionale +Binter Canarias+de nouvelles lignes et le renforcement d’autres déjà opérationnelles avec le Maroc, constituent +un pas important dans la connexion de l’Archipel avec un pays ami » , a affirmé à Las Palmas le Président de la compagnie Pedro A. del Castillo.

Lors d’une cérémonie, organisée vendredi soir par la compagnie, à l’occasion de la présentation de ses deux liaisons reliant les Iles Canaries à Casablanca et Agadir et lancées à partir de cette semaine,  M. del Castillo a indiqué que ces dessertes auront des +répercussions positives+ sur les économies de l’archipel et des régions marocaines concernées.

La rencontre s’est déroulée en présence notamment du chef du gouvernement autonome, Paulino Rivero, des présidents des régions de Souss-Massa-Drâa et de Marrakech-Tensift- Al Haouz, respectivement Brahim Hafidi et Hamid Narjisse, du maire de Las Palmas, ainsi que des membres du Consulat général du Royaume du Maroc aux Canaries.

+Nous souhaitons que l’offre de nouveaux vols directs à destination de Casablanca et d’Agadir ( ) contribue à développer les relations commerciales entre les Iles Canaries et le Royaume du Maroc et à approfondir la connaissance mutuelle+, a dit le responsable de « Binter ».

Pour sa part, le président du conseil de la région de Souss Massa Drâa a souligné qu’avec la mise en marche de ces nouvelles liaisons et les efforts déployés pour la prochaine ouverture de lignes maritimes, +nous ne pouvons être qu’optimistes+ pour le renforcement d’une coopération +exemplaire qui lie et continuera à lier+ les Iles Canaries avec cette région du Royaume +Nous assistons à une nouvelle dynamique de notre forme de coopération économique, commerciale et administrative et que nous voulons mener à bien avec succès à travers l’adhésion conjointe des partenaires marocains et canariens+, a-t-il affirmé se félicitant de la coopération entre les deux parties, et de +la qualité des projets réalisés ou en cours de réalisation dans le cadre des programmes européens Poctefex I et Poctefex II pour la période 2010-2013+.

De son côté, le président du Conseil de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz a souligné que la région de Marrakech +complémentaire de l’Archipel et qui dispose d’atouts exceptionnels, peut cibler les millions de touristes qui visitent chaque année l’Archipel+ et qui pourraient envisager de se rendre dans la ville ocre.

Il a, à cet égard,  plaidé en faveur de l’augmentation des dessertes entre Marrakech et Las Palmas qui sont actuellement de trois pour les porter à cinq.

M. Narjisse a indiqué que le devenir du secteur du tourisme au Maroc reste très lié à l’aérien, soulignant que la réalisation des objectifs de la Vision 2020 rend impérative la mise en ?uvre d’une politique d’incitation des compagnies aériennes  « Low cost »  et régulières en vue de la multiplication du nombre de dessertes vers le Maroc.

Il y a lieu de signaler que pour promouvoir ces nouvelles lignes, la compagnie avait lancé auparavant un concours, à travers les réseaux sociaux consistant à reproduire, par les participants dans une version originale, la scène finale du film « Casablanca », chef d’oeuvre d’Hollywood dirigé par Michael Curtiz et interprété par Humphrey Bogart et Ingrid Bergman. Les cinq candidats qui seront retenus vont bénéficier d’un voyage au Maroc qui leur fera découvert notamment les villes de Casablanca et à Agadir.

Les nouvelles liaisons Las Palmas-Casablanca et Las Palmas-Agadir, avec deux fréquences hebdomadaires (mercredi et dimanche pour la première et lundi et vendredi pour la seconde), viendront s’ajouter à celles déjà existant entre Las Palmas et Laâyoune.  Ces dernières vont passer de trois à quatre vols par semaine et renforceront aussi la fréquence Las Palmas-Marrakech qui passera de deux à trois vols  hebdomadaires à partir du 1er juillet et durant les trois mois de la saison d’été, selon la compagnie.

MAP – aufaitmaroc.com

Publié 5 mai 2012 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Tourisme, Transports

%d blogueurs aiment cette page :