Maroc : Barid Al Maghrib lance un timbre-poste audio

A l’occasion de la célébration du centenaire de l’émission du premier timbre-poste, Barid Al Maghrib annonce l’émission un timbre-poste audio. Après la Chine et la Hollande, le Maroc sera le troisième pays au monde à lancer ce genre de timbre.

Jamal Chaârani , directeur-général adjoint du Groupe Barid Al Maghrib, a annoncé l’émission du premier timbre-poste audio à l’occasion de la célébration du centenaire de l’émission du premier timbre-poste.

Le premier timbre-poste a été émis le jour le 22 mai 1912, sous le règne du Sultan Moulay Abdelhafid. Il représentait la Zaouia Issaouia de Tanger. A cette époque, une série de six timbres avait été émise avec des couleurs et des valeurs faciales différentes, dont celle de la pièce monétaire Mozola, (Al mawzouna), l’équivalent du dirham actuel.

Depuis 2012, le Maroc et Barid Al Maghrib comptent à leur actif 2 000 timbres et un musée du timbre-poste ouvert en 1970. Barid El Maghrib dispose d’un autre projet de musée du timbre, récapitulant l’histoire postale du Maroc depuis le premier timbre jusqu’au timbre audio, a indiqué M. Chaârani.

La commémoration du centenaire du timbre-poste a démarré mardi à 19h00. Elle sera marquée par la présentation d’une série limitée de timbres-poste, l’intervention de philatélistes de renom et le lancement d’une caravane qui sillonnera de juin jusqu’à novembre les principales villes du Royaume.

Le Maroc s’est déjà illustré dans le passé en étant le deuxième pays à avoir émis un timbre graine, à l’occasion de la Journée de la Terre. Ce timbre pouvait être ensemencé, après son utilisation, et au bout de 3 à 4 semaines, émerge une pousse de luzerne. Il est le troisième à avoir émis un timbre lenticulaire et le quatrième pour un timbre avec un gaufrage et une dorure, a indiqué M. Chaârani qui a par ailleurs rappelé le timbre parfumé a également été émis avec des micros capsules qui permettent d’exhaler le parfum de l’oranger ou de la rose.

Ce concept audio consiste à intégrer des micro-puces au niveau du timbre qui, une fois passé dans un lecteur optique ou un smart phone, reprend soit l’hymne national, soit la Tbourida (Fantasia), a expliqué M. Chaârani.

biladi.ma

Publicités

Publié 25 mai 2012 par Michel Terrier dans Actualité, Technique

%d blogueurs aiment cette page :