Une agréable visite au Jardin de Jacky

Il y a quelques jours, aimablement invités par Jean-Jacques Descamps, nous nous sommes rendus au « Jardin de Jacky » pour y faire une visite.

Jean-Jacques Descamps, à gauche
Un succulent tajine nous attendait
et, bien sur, le thé servi par Hadj Larbi Rada !
 

Qu’est ce c’est, ce « Jardin de Jacky » ?
C’est un jardin de culture de plantes médicinales bio, domaine de Hadj Larbi Rada, qui se trouve 3 km après El Klea, sur la route de Biougra.
Ce domaine compte 5 hectares de sauge, bigaradier, menthe, romarin… qui sont cultivés en pleine nature, vierge de toute pollution et de tout produit chimique.

Champ de sauge
 
Verveine
Toutes ces cultures, sans l’aide d’aucun produit chimique (ni engrais, ni pesticide…)
 
Dans cette serre, le séchage naturel des feuilles de sauge. Il y fait une température intenable ! et ceci, sans chauffage !
 

Qui est Jacky ?
C’est Jean-Jacques Descamps, phytothérapeute qui est venu à cette fonction car il a eu la chance d’être le cousin germain de Maurice Mésségué qui l’a instruit sur les plantes et les choses de la vie pendant plus de dix ans.

Pourquoi un jardin de plantes médicinales bio ?
Depuis plus de trente ans, les centres de cures par la phytothérapie dirigés par Jean-Jacques Descamps, n’utilisent que des plantes issues de culture biologique drastiquement contrôlée. Car si les recherches scientifiques n’ont pu que constater l’efficacité de cette médecine ancestrale. Il est tout aussi évident que des plantes traitées à l’aide d’additifs chimiques, pesticides. insecticides, engrais, répulsifs et autres, peuvent devenir nocives et avoir des effets dangereux sur la santé de ceux qui les utilisent. Pourquoi le Maroc ? Pour éviter l’utilisation de plantes médicinales d’origine incertaine, il fallait trouver le meilleur endroit pour les faire pousser. Les recherches de Jean-Jacques Descamps l’ont conduit dans ce pays et l’examen des sols a prouvé que c’était le meilleur endroit permettant d’obtenir des plantes d’une qualité incomparable, grâce à la conjonction d’une terre d’une composition unique, d’un ensoleillement exceptionnel et d’un environnement encore protégé de toutes les pollutions environnantes Pourquoi préconiser l’utilisation de plantes en infusion ? Si cette forme de traitement peut paraître désuète, c’est encore et toujours la façon la plus efficace de récupérer les innombrables principes actifs contenus dans les plantes. Il est donc fortement déconseillé d’utiliser des plantes qui ont été broyées pour un conditionnement en gélules ou en infusettes, car elles ont perdu 80 % de leurs principes actifs

Pourquoi les plantes traitées sont-elles dangereuses ?
« Les pesticides nous tuent » affirme Jean-Marie Pelt, pharmacien, botaniste-écologiste français et fondateur de l’Institut européen d’écologie. La diversité des plantes et les « mauvaises herbes » contribuent à abriter des insectes auxiliaires qui vont protéger naturellement les plantes des prédateurs. A titre d’exemple, il faut rappeler que lorsque les plantes sont élevées sans le respect du protocole d’usage de l’agriculture biologique, on a ru constater qu’en raison de l’ingestion de produits chimiques les colonies d’abeilles sont empoisonnées et disparaissent : les conséquences de cet appauvrissement des colonies sont d’une gravité exceptionnelle, car l’histoire des hommes est liée à celle des abeilles : sans elles, pas de pollinisation, disparition de certaines espèces végétales, puis animales. Il faut savoir aussi que pour la fabrication de médicaments classiques ayant recours aux plantes, seules sont utilisées celles qui proviennent de cultures biologiques.

Pourquoi des huiles essentielles ?
Parallèlement à la culture de plantes bio, le jardin de Jacky se consacre egalement à la fabrication d’huile essentielle biologique. Ce sont des substances contenues dans les plantes ; elles sont odorantes, volatiles et de consistance huileuse. On en trouve dans les plantes aromatiques, dans certaines fleurs, ainsi que dans l’écorce des agrumes et du bois, les graines et certaines racines. Longtemps méconnue grand public, leur histoire est présente dans les grimoires de monastères et dans les écrits d’herboristerie et de botanique. Ce sont les botanistes qui ont établi leur classification rigoureuse. Etudiée au microscope, la plante présente de minuscules glandes contenant ces huiles qui ont été synthétisées par photosynthèse, grâce à  l’énergie solaire. Cette substance aromatique est essentielle à la survie de la plante et à sa reproduction. Il suffit de frotter une plante entre ses mains pour que l’huile aromatique s’en dégage. Cette précieuse matière première extraite après la cueillette par distillation sèche ou par vapeur d’eau, peut alors être utilisée en phytothérapie

Pourquoi l’huile d’argane ?
L’arganier est un arbre endémique du Maroc dont les fruits contiennent une noix d’où les femmes extraient manuellement et depuis des siècles une huile utilisée une huile utilisée dans la préparation des aliments mais aussi pour des préparations cosmétiques. Des etudes scientifiques ont prouvé ses multiples qualités et vertus dans bien des domaines. Mais le bois d’arganier étant aussi utilisé par les femmes pour cuisiner, il s’ensuit une grave déforestation contre laquelle il fallait trouver un moyen de lutte mettant en place un moyen de cuisiner écologiquement et économiquement.

Pourquoi des cuiseurs solaires ?
Le premier cuiseur français solaire a été créé en 1949. Il fonctionne à l’aide d’énergie gratuite, inépuisable, et sans émission de gaz à effet de serre et s’adapte parfaitement aux pays ensoleillés. Grâce à l’aide d’un scientifique, Denis Eude il a été possible de mettre en place un centre de référence de cuiseurs solaires. Leur construction et leur utilisation facile permet de lutter contre la déforestation et la pollution, en économisant une quantité énorme de bois d’argan, et en favorisant la culture de cet arbre qui procure des revenus surs et équitables aux familles

Tout en s’assurant que ses patients seront traités avec les produits les plus sains, Jean-Jacques Descamps a mis en place au Jardin de Jacky, des innovations contribuant à l’amélioration des conditions de vie de nombreuses famille, en préservant leur qualité de vie, en sauvegardant l’intégrité de l’écosystème et en faisant de ce site une vitrine du potentiel marocain.

Vous pouvez appeler, si vous souhaitez, visiter le jardin de Jacky :

Visites du Jardin de Jacky :  00 212  648 54 29 52
http://www.lejardindejacky.ch

ou appeler Hadj Larbi Rada : 00 212 661 66 05 44

Photos M. Terrier 
%d blogueurs aiment cette page :