L’European Forum of Worldwide Music Festivals 2012 à Agadir – La perle du Sud gagne le pari

Ouafaâ Bennani – lematin.ma

● Agadir accueille, du 20 au 23 septembre, l’European Forum of Worldwide Music Festivals 2012 (EFWMF).
● La réunion de cet important réseau de festivals des musiques du monde, au cœur de la perle du Sud, est une première dans un pays du Sud.

Cet événement représente la rencontre annuelle de la plus importante fédération de festivals de musiques du monde qui fournit la plupart des artistes programmés dans des festivals situés essentiellement dans le Nord.

Une grand-messe de l’univers musical qui se tient sous le principe «le monde est un patchwork de millions de traditions locales et de musiques, chacune différente dans le contenu, mais égale dans la valeur». Avec des structures provenant de plus de 20 pays (Norvège, Hollande, France, Belgique, Estonie, Brésil, Slovénie, Suède, Danemark, Italie…), ce réseau de festivals indépendants des musiques du monde compte une cinquantaine de membres, dont Timitar.

Le réseau des festivals indépendants des musiques du monde compte une cinquantaine de membres, dont Timitar.

Cette opportunité que vient d’offrir Brahim El Mazned, directeur artistique de Timitar, consolidera davantage les relations du festival d’Agadir avec les meilleurs événements musicaux de l’Europe ainsi que ceux des autres pays du monde. «Il y a trois ans que j’essaye d’organiser ce Forum chez nous. Ce n’était pas aussi simple, parce qu’il fallait convaincre les gens que nous sommes disposés à accueillir ce genre de rassemblement. Heureusement que l’exception marocaine du point de vue politique et artistique a joué positivement pour nous et a été favorable pour que notre dossier soit accepté», souligne Brahim El Mazned.

Ce dernier, après avoir réussi le pari, pense maintenant à saisir cette chance en préparant un terrain fertile qui peut être propice pour nos artistes et notre musique.
«C’est vrai que nous avons de grands festivals au Maroc et de très bons artistes. Certains des membres du réseau sont déjà venus et le savent très bien. Mais notre problème réside dans le fait que nous n’arrivons pas à exporter nos artistes. Nous importons énormément, mais nous n’exportons pratiquement pas. Car nous n’avons pas les outils nécessaires pour cela. Donc, nous devons profiter de l’opportunité de cette présence internationale pour présenter nos artistes et nos musiques et les mettre en valeur. Il est révolu le temps où l’artiste doit attendre qu’on l’appelle. C’est à lui de se proposer dans les meilleures des formes.

Car les temps ont changé, il y a beaucoup d’offres. Il faut se battre et savoir se présenter avec un bon produit. C’est pour cela que j’invite les artistes à être présents avec leur produit pour pouvoir se mettre en contact avec les dirigeants des autres festivals du monde. Je souhaite que les politiques soient, également, de la partie. Avec l’appui des politiques, on peut aller plus loin et faire du Maroc une plate-forme pour l’Afrique et la Méditerranée. C’est un travail qui peut avoir des retombées très positives sur le plan économique et touristique. Mais il faut s’y mettre tout de suite et avoir beaucoup de volonté», précise B. Mazned. Et d’ajouter que pour mettre ces invités au parfum, «je vais programmer quelques concerts d’artistes que j’essaye de choisir très minutieusement pour offrir quelque chose de haut niveau qui puisse honorer l’image du Maroc sur le plan musical».

Donc, en accueillant pendant trois jours la réunion annuelle de l’EFWMF, Agadir prouve qu’en plus d’être une ville touristique par excellence, elle est aussi une destination culturelle dynamique, forte de sa richesse musicale et de celle de sa région.
Cette assemblée générale de l’EFWMF offrira, de ce fait, à ses membres l’occasion de découvrir ses trésors culturels et artistiques.

Principes de l’EFWMF
Fondé en 1991, l’EFWMF accueille chaque année dans ses différents festivals plus de 3 millions de spectateurs. Ses actions sont relayées dans le monde entier non seulement par ses membres, mais aussi par des structures formelles et informelles, notamment des fondations et des représentations de bureaux export de la musique des pays partenaires.
L’EFWMF est présent dans la plupart des salons internationaux de musique. Les sujets artistiques sont les premières préoccupations de ce réseau. Bien que les échanges d’informations, d’expériences ou de contacts entre ses membres soient le cœur de son activité, l’EFWMF poursuit sa réflexion et son action sur de nombreuses problématiques, en particulier la circulation des artistes (export, visas, coordination des tournées…). Il entretient également des relations avec des festivals hors d’Europe et avec d’autres réseaux travaillant sur les musiques du monde.

Publicités

Publié 30 août 2012 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Evènements, Festival, Musique

%d blogueurs aiment cette page :