Archives de avril 2013

Sortie de la 1ère promotion des «OCP skills» à Agadir

agadirnet.com

La cérémonie de sortie de la 1ère promotion des bénéficiaires du programme de qualification des compétences //OCP Skills//, piloté par l’Office chérifien des phosphates en partenariat avec l’Université Ibn Zohr d’Agadir (UIZ) et destiné à la formation des jeunes pour leur insertion dans le marché du travail, a eu lieu jeudi à Agadir.

OCPLa cérémonie de sortie de la 1ère promotion des bénéficiaires du programme de qualification des compétences //OCP Skills//, piloté par l’Office chérifien des phosphates en partenariat avec l’Université Ibn Zohr d’Agadir (UIZ) et destiné à la formation des jeunes pour leur insertion dans le marché du travail, a eu lieu jeudi à Agadir.
Cette cérémonie a été marquée par la remise des diplômes universitaires (Bac + 3), spécialité “agent de développement social” au titre de l’année 2012/2013, au profit de 22 lauréats, dont des fils/filles de retraités ou d’habitants à proximité des zones de production des phosphates.
Ces lauréats ont également bénéficié de modules de formation et d’attestations diverses en matière de coaching, de langue anglaise, d’informatique et de technique de recherche d’emploi, sachant qu’une nouvelle promotion de 98 lauréats ayant bénéficié d’un programme de formation en matière d’”ingénierie et management social” (Bac+5) devrait rejoindre le marché de l’emploi, début janvier prochain.
A ce sujet précisément, le président de l’UIZ, Omar Halli, a souligné la pertinence de ce module qui, sans être un diplôme universitaire puisqu’il relève d’une formation continue, permet à son détenteur de s’insérer avec plus de souplesse dans le marché du travail.
Après avoir salué “le partenariat privilégié entre l’UIZ et une université privée”, il a estimé que la sortie de cette première fournée témoigne de la réussite de la 1ère tranche d’un programme de formation.
Aussi, a-t-il noté, la part de l’UIZ dans le programme piloté dans le cadre de l’OCP Skills s’explique par le fait que “nous drainons des étudiants qui nous parviennent des quatre régions méridionales du royaume, avec tout ce que ceci implique en terme de dynamisme, particulièrement dans le domaine social, et ce qu’il évoque de déficits dans le sillage de l’extension urbaine et de projets pilotés dans le cadre de l’Initiative nationale du développement humain”.

Publié 30 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Enseignement, Université

Aéroports du Maroc : Hausse de 8,7% du trafic aérien en mars

aufaitmaroc.com

Les aéroports du Maroc ont connu en mars dernier une hausse de 8,7% du nombre de passagers transportés par rapport à la même période de l’année précédente, selon l’Office national des aéroports (ONDA).

Aeroport-med-V_29042013124533Au total, le nombre de passagers ayant transité par les aéroports du Royaume durant cette période s’élève à plus de 1,2 million dont 590.611 passagers enregistrés à l’aéroport Casablanca-Mohammed V (+10%), 345.180 à l’aéroport Marrakech-Ménara (+17%) et 121.515 à l’aéroport Agadir-Al Massira (+6,7%).

Durant le mois de mars, le trafic aérien international a bondi de 9% par rapport à la même période de l’an dernier, avec 1,1 million passagers. Le marché européen, qui représente à peu près trois quarts du volume du trafic aérien international, a enregistré une nette augmentation de 7,9%, alors que les dessertes des pays du Maghreb, d’Amérique et d’Afrique ont connu une hausse à deux chiffres, progressant respectivement de 20,2%, 16,5% et 15%.

Les dessertes liant le Maroc aux pays du Moyen-Orient se sont également améliorées de 9,7%.

Pour sa part, le trafic interne a rompu avec sa tendance baissière, en affichant une croissance de 5% en mars dernier par rapport à la même période de l’année précédente.

Les mouvements d’avions ont aussi progressé durant le mois de mars de 4,2%, totalisant 11.354 avions ayant utilisé les aéroports du Maroc. La part de l’aéroport Mohammed V est de 49,2% de ce trafic, suivi de l’aéroport Marrakech-Ménara avec 22,3% et celui d’Agadir Al Massira (9%).

Le trafic fret s’est apprécié, à son tour, en mars dernier de 2,9% par rapport à la même période de l’année précédente, atteignant plus de 4.817 tonnes contre 4.679,91 tonnes en 2012.

Publié 30 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Tourisme, Transports

Examens du baccalauréat du 11 au 13 juin

aufaitmaroc.com

A Casablanca, comme partout au Maroc, les épreuves du bac restent le moment phare de l'année pour les lycéens concernés. /K. Alaoui

A Casablanca, comme partout au Maroc, les épreuves du bac restent le moment phare de l’année pour les lycéens concernés. /K. Alaoui

Le ministère de l’Education nationale a rendu public, prématurément, la date de des examens du baccalauréat, qui auront lieu du 11 au 13 juin 2013 pour l’ensemble des sections (session de rattrapage du 9 au 11 juillet). Les horaires des épreuves sont marqués par le prolongement d’une heure de la période séparant la matinée et la soirée (de 15 à 18h au lieu de 14h/18h).

Le ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa, a assuré, lundi, que son département œuvre pour assurer des conditions optimales à la bonne tenue des examens. Ainsi, un guide va être mis à disposition et des journées de communication et de coordination avec l’ensemble des intervenants seront organisées.

Dans le cadre de la révision des procédures en vigueur, la tenue des examens de baccalauréat sera complètement séparée de celle de la correction. Ainsi, les mécanismes de contrôle seront renforcés, a affirmé le ministre devant le Parlement.

Mohamed El Oufa a fait savoir que des séances de préparation collective sont prévues du 3 au 8 juin et du 28 juin au 6 juillet, respectivement pour les sessions ordinaire et de rattrapage.

Le ministère a également prévu de rédiger, à partir de cette année, le diplôme du baccalauréat dans les langues arabe, amazighe et française, tout en assurant l’authenticité de ce document via un sceau de garantie.

Publié 30 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Enseignement, Scolarité

Institut Français Agadir – Portail numérique Culturethèque

Newsletterculturetheque

Publié 29 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agriculture, Culture

Coup d’envoi à Agadir d’une caravane de sensibilisation aux droits de l’Homme

MAP – libe.ma

5461061-8147908Le coup d’envoi d’une caravane de sensibilisation et d’information, initiée du 27 avril au 16 juin prochain par la Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) à Agadir, a été donné samedi Place Aït Souss à Agadir.
La cérémonie de lancement de cette initiative s’est déroulée en présence notamment du président du Conseil national des droits de l’Homme, Driss El Yazami, du président de la CRDH Agadir Mohamed Charef et de plusieurs acteurs associatifs, en plus d’une pléiade d’artistes prenant part au Festival international du film documentaire d’Agadir (FIDADOC), dont les travaux ont pris fin hier.
Placée sous le signe « les droits de l’Homme, protection, promotion et enrichissement : notre mission », cette initiative intervient dans le cadre de la mise en œuvre des attributions du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et de ses commissions régionales en matière de protection des droits de l’Homme, de diffusion de la culture y afférent et de consécration des valeurs de la citoyenneté responsable dans les domaines de l’éducation, l’enseignement, la formation, l’information et la sensibilisation.Elle se veut, selon ses initiateurs, une déclinaison de la plateforme citoyenne dédiée à la promotion des droits de l’Homme et de l’approche participative et de proximité prônée par la CRDH, conformément aux résolutions issues de sa quatrième session tenue le 30 mars dernier.
La caravane ambitionne ainsi de faire connaitre le rôle de la CRDH et d’impliquer les acteurs et les partenaires locaux dans la consécration de la culture des droits humains au niveau local à travers la mise en œuvre de programmes ayant trait à la protection, la promotion et l’enrichissement de ces droits.
Driss El Yazami a assuré que le CNDH, qui dispose de 13 commissions régionales, veut aller à la rencontre d’autres partenaires pour diffuser cette culture, soulignant l’impératif de trouver des outils pédagogiques qui soient adaptés aux différentes populations cibles. Après l’étape d’Agadir (27-28 avril), cette caravane mettra le cap sur Tiznit (5-6 mai), Taroudant (10-12 mai), Chtouka Aït Baha (1-2 juin), Tata (8-9 juin) et Inzegane (15-16 juin).

Publié 29 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Justice, Région, Société

Film documentaire d’Agadir : « A world not ours » remporte deux prix

aps.dz

arton99169-df970Le film « A world not ours » du réalisateur palestinien Mahdi Fleifel a remporté samedi soir le « Grand prix » et le « Prix du public » du 5e Festival international du film documentaire (Fidadoc) d’Agadir.

Ce long métrage de 93 minutes (2012), une production britannique, libanaise et danoise, livre une chronique tendre et pleine d’ironie de la vie de trois générations de Palestiniens dans le camp des réfugiés d’Ain Al-Hiloué (au sud Liban) où le réalisateur a grandi.

Le festival a également décerné le « Prix du jury » au film « Atalaku » (60 min, 2013) de Dieudo Hamadi, de la République démocratique du Congo.

Une dizaines de documentaires de plus de 52 minutes issus d’horizons géographiques, linguistiques et culturels différents (Maghreb, Moyen-Orient, Europe, Asie, Amérique latine et Afrique) étaient en compétition officielle dont « Fidaï » (83 min, 2012) du Franco-Algérien Damien Ounouri qui retrace le parcours d’El Hadi, grand-oncle du réalisateur, pendant la révolution algérienne.

Organisé par l’Association de culture et d’éducation par l’audiovisuel (Acea), le Fidadoc, créé en 2008, est le 1er festival marocain exclusivement dédié au cinéma documentaire.

Publié 29 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Cinéma, Festival, Spectacle

Inauguration d’une salle couverte à Agadir

libe.ma

5454290-8137660Une salle couverte omnisports a été inaugurée, jeudi, dans le quartier Lakhyam à Agadir, à la veille de la clôture de la première édition du tournoi international de judo qu’abrite cette enceinte sportive. 
Cette salle, qui s’étend sur 3.000 m², dont une surface couverte de 1.556 m², comprend plusieurs dépendances, dont un terrain de sports, des vestiaires, un local pour les arbitres, un bureau pour le responsable administratif et un magasin. 
Fruit d’un partenariat entre le ministère de l’Education nationale et la commune urbaine d’Agadir, cette structure, dont les travaux de réalisation se sont étalés sur 24 mois, a nécessité un montant de plus de 8,35 millions de DH. 
Auprès des promoteurs de ce projet, on assure que quelque 29 associations et clubs sportifs devront bénéficier des prestations de cette salle, qui permet d’exercer plusieurs disciplines allant du mini-foot en salle au handball, en passant pour le basket, le volley, le ping-pong ou le judo et autres arts martiaux. 
Le président de la commune urbaine d’Agadir, Tarik Kabbaj, qui était accompagné d’une délégation de maires de villes camerounaises en visite au Maroc depuis le 18 avril, a mis l’accent, lors de la cérémonie d’inauguration, sur l’importance de s’investir dans ce genre de projets sportifs, en tenant compte de la démarche participative qui fait valoir la proximité. 
Le quartier Al Qods d’Agadir est doté d’une salle couverte omnisports du même genre réalisée par la commune urbaine dans le cadre d’un plan visant à mettre en place sept salles couvertes dans nombre de quartiers de la ville. 
Les travaux de réalisation de trois salles devront être entamés incessamment dans les quartiers de Tikiouine, Anza et Bensargaou, en attendant la mobilisation du foncier nécessaire dans deux autres quartiers de la ville.

Publié 29 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Développement, Sport, Urbanisme

Les premiers logements subventionnés pour la classe moyenne arrivent

Réda Harmak – lavieeco.com

Logements-Classe-Moyenne-(2013-04-26)Alors que les chances de voir arriver les premiers logements subventionnés pour la classe moyenne s’amenuisaient, avec le désintérêt affiché des promoteurs pour ce dispositif, Al Omrane sauve la mise. L’aménageur public est tout près de lancer la construction de plus de 1 100 habitats qui rentrent dans le cadre du nouveau dispositif pour le logement de la classe moyenne introduit par la Loi de finances 2013 et qui viendront renchérir son offre étoffée de logements intermédiaires.

Dans le détail, le groupe devrait construire deux ensembles résidentiels à Agadir, Tarik Al Kheir îlot 8 et Jnan Sbil de 330 et 329 unités respectivement. A Nador, 100 logements sont prévus au niveau de l’opération Ryad Selouane. Aussi, 150 logements devraient être mis en chantier sous peu à Oujda dans le cadre de l’opération Ryad Isly Extension. Enfin, à la ville nouvelle de Tamesna dans la périphérie de Rabat, 200 logements sont prévus regroupés dans l’opération Al Ward. 

Bien que les cahiers des charges encadrant la construction de ces logements n’aient pas encore été divulgués par le ministère de l’habitat (le document est tout près d’être finalisé selon des sources concordantes,) l’on apprend que ces logements seront d’une superficie moyenne de 85 m2 et qu’ils offriront des commodités tels que des ascenseurs ainsi qu’une qualité de matériaux conforme à ce qui se fait au niveau de l’habitat intermédiaire.

Au vu du prix de vente maximum de 6 000 DH TTC prévu dans la Loi de finances, ces unités devraient être proposées autour de 500 000 DH. Des tarifs qui, peut-être, ne correspondent pas au pouvoir d’achat de la classe moyenne de toutes les régions choisies, les niveaux de revenus pouvant varier sensiblement d’une zone à l’autre. Toujours est-il qu’un avantage supplémentaire consiste à exonérer les acheteurs des droits d’enregistrement et de timbre et des droits d’inscription à la conservation foncière. Cette disposition qui devrait être conventionnée sous peu entre le ministère de l’habitat et les Finances représente une économie d’environ 5% du prix de vente.   

Mais tout aussi notable pour une première salve, ces premiers projets ne sont en fait que des pilotes. «Al Omrane initie le programme du logement pour la classe moyenne et à partir de là nous souhaitons encourager les promoteurs privés à se lancer à leur tour, à l’instar de ce qui s’est fait pour le logement social», précise-t-on auprès de l’aménageur public. La contribution du secteur privé est en effet indispensable, étant à préciser que le département de l’Habitat table sur la production de 20 000 logements pour la classe moyenne par an pour parvenir à diviser le déficit en logements par 2 à l’horizon 2016, à 400 000 unités.

La hauteur des immeubles n’est pas encore fixée

Mais le chemin semble encore long pour pouvoir convaincre les opérateurs. Ces derniers, rassemblés sous la bannière de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI), butent actuellement sur un détail du cahier des charges du logement pour la classe moyenne qui leur a été soumis pour consultation il y a quelques jours. Il s’agit de la densité de logements à l’hectare fixée entre 150 et 160 unités par la tutelle alors que les promoteurs défendent plutôt une densité de 200 logements (230 unités pour les programmes de logement social). «Il s’agit en effet du seuil minimum pour viabiliser l’investissement dans le logement pour la classe moyenne», explique-t-on auprès de la FNPI. Les promoteurs restent également très vigilants au sujet de la hauteur qui sera fixée pour ce type de projets et qui sera déterminante pour la rentabilité de leur investissement. 

Consciente des préoccupations qui entourent le foncier, la tutelle promet des lots de terrain à des prix avantageux qui seront dédiés aux promoteurs qui franchiront le pas. Mais le scepticisme reste de rigueur parmi les privés qui estiment que l’identification et la viabilisation de ce foncier prendra beaucoup de temps. En sus, de l’avis des professionnels, le foncier qui sera mis à leur disposition n’est localisé que dans les centres urbains de petite ou moyenne taille ou en périphérie des grandes villes, alors que l’essentiel de la demande porte sur les grands centres urbains.

A cette réserve s’ajoute le fait qu’entre l’investissement dans le logement social et l’habitat intermédiaire il n’y a pas photo en terme de profitabilité, le premier étant nettement plus avantageux à l’heure actuelle. En effet, les futurs logements intermédiaires doivent être commercialisés au même prix que le logement social, soit à 5 000 DH hors taxe (6 000 DH TTC) selon le dispositif proposé par l’Etat, tout en bénéficiant de nettement moins d’avantages fiscaux. Dans le cadre du dispositif du logement social, l’Etat prend en charge la TVA de 20% sur le prix de vente. De plus, le promoteur est exonéré de l’IS ou de l’IR. En revanche, pour le logement de la classe moyenne, aucune incitation n’est prévue pour le promoteur.

Pour la tutelle, les avantages aux acquéreurs doivent à eux seuls faire pencher la balance en faveur du logement pour la classe moyenne. L’idée défendue est que l’incitation aux acquéreurs garantira une clientèle aux promoteurs. Une garantie de vendre que n’offre déjà plus le logement social dans certaines villes où la demande commence à saturer.

Des appartements de 80 à 120 m2
Le logement pour la classe moyenne, tel que proposé dans la Loi de finances 2013, est réservé à la classe moyenne dont le revenu mensuel net d’impôt ne dépasse pas 20 000 DH. Le logement en lui-même doit être vendu à 6 000 DH le m2 couvert, TVA comprise. La superficie couverte du logement doit être comprise entre 80 et 120 m2 exprimée en brut comprenant les murs, les pièces principales et les annexes (vestibule, salle de bains…). L’acquéreur de ces unités bénéficie d’une exonération sur les droits d’enregistrement et de timbre ainsi que les droits d’inscription à la conservation foncière. Pour en bénéficier, il doit affecter le logement à l’habitation principale pendant une durée de 4 années à compter de la conclusion du contrat d’acquisition.

Publié 29 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Construction, Urbanisme

Beaucoup de vent sur la côte

Météo Consult a émis aujourd’hui une alerte marine pour la zone côtière entre Essaouira et Sidi Ifni, avec des vents de Nord Force 7.

C’est vrai, que du côté du Cap Ghir, la mer n’était pas très accueillante !IMG_6715IMG_6716 IMG_6717 IMG_6718 IMG_6719

Publié 28 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Environnement, Météo

Toutes les photos de notre voyage à Dakhla en haure définition

Dakhla.

La totalité des photos de notre voyage à Dakhla (697 photos) a été téléchargée en haute définition.

Cliquez sur les liens ci-dessous pour voir ces photos.

Voyage Dakhla : Agadir – Akhfennir   (119 photos)

Voyage Dakhla : Akhfennir – Boujdour  (175 photos)

Voyage Dakhla : Boujdour – Dakhla  (167 photos)

Voyage Dakhla : route vers la Mauritanie  (93 photos)

Voyage Dakhla : Dakhla et alentours  (121 photos)

Voyage Dakhla : quelques photos au retour  (13 photos)

Voyage Dakhla : Hôtel Sahara Regency  (9 photos)

Publié 28 avril 2013 par Michel Terrier dans Découverte, Région, Tourisme

Golf : une belle journée avec la « Casino Mirage Cup » au Golf du soleil

Hier avait lieu la seconde édition de la Casino Mirage Cup sous un beau soleil dans le magnifique cadre du Golf du Soleil.

Quelques photos prises dans la journée et dans la soirée.IMG_6611 IMG_6612 IMG_6613 IMG_6614 IMG_6615 IMG_6616 IMG_6617 IMG_6619 IMG_6620 IMG_6621 IMG_6623IMG_6630 IMG_6639IMG_6641 IMG_6660 IMG_6663 IMG_6664 IMG_6665 IMG_6666 IMG_6667 IMG_6668 IMG_6669 IMG_6670 IMG_6671 IMG_6672 IMG_6673 IMG_6674 IMG_6675 IMG_6676 IMG_6677 IMG_6678 IMG_6679 IMG_6680 IMG_6681 IMG_6682 IMG_6683 IMG_6684 IMG_6685 IMG_6686 IMG_6688 IMG_6689 IMG_6690 IMG_6691 IMG_6692 IMG_6693 IMG_6694 IMG_6695 IMG_6696 IMG_6697 IMG_6698 IMG_6699 IMG_6700 IMG_6701 IMG_6702 IMG_6703 IMG_6704 IMG_6705 IMG_6706

Publié 28 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Golf, Sport

Agadir Propre

Agadir Propre_0001L’opération Agadir Propre a commencé ce matin à Souk el Had.

Plusieurs équipes étaient là ce matin, dans la bonne humeur, pour nettoyer des allées du souk et faire prendre conscience à tous que la propreté du souk, mais aussi des rues et de la ville est l’affaire de tous.
Il faudra, bien sûr plusieurs, non, de nombreuses opérations de ce type pour en faire prendre conscience à tous.IMG_6601 IMG_6602 IMG_6604 IMG_6605 IMG_6606 IMG_6609C’est tout de suite mieux ! non ?

Demain, poursuite de l’opération sur la côte.

Publié 27 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Environnement

Institut Français Agadir – Lettre d’information de la médiathèque Michel Vieuchange – Mai 2013

Newsletter-mai-2013

Publié 27 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Culture

Bientôt à Agadir : le Girly Bar, bar à beauté et gourmandises

Sael Mode

Ouverture prochaine à Agadir de votre nouveau concept le Girly Bar , bar à beauté :

GIRLY BAR

Bar à beauté & Gourmandises
Bar à ongles – Maquillage flash & cours de maquillage by Pergay Make up …

Salon de thé : cupcakes , thés , café & smoothies…

379872_370938033005760_1601329207_n383240_372329926199904_814546801_n

Publié 26 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Entreprises

2ème édition du Casino Mirage Cup

Demain a lieu la deuxième édition du Casino Mirage Cup, au Golf du Soleil.

 Compétition à partir de 9h et remise des prix au Club house du golf à 19h.

Casino Mirage Cup

Publié 26 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Golf, Sport

Tremblement de terre de magnitude 3.5, épicentre à 41 km au Nord-Ouest de Fes le 25/04/2013

Source : emsc-csem.org

MagnitudeML : 3.5
Region : MOROCCO
Date time : 2013-04-25 05:29:33.0 UTC
Location : 34.40 N ; 5.13 W
Depth : 2 km
Distances : 162 km E of Rabat, Morocco / pop: 1,655,753
41 km N of Fès, Morocco / pop: 964,891

314122.regional

Publié 26 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité

Enseignement français : Un recours à la justice n’est pas exclu

soussannonces?net

IMG_5781L’UCPE est fermement opposée au transfert des élèves de Paul Gauguin d’Agadir à l’autre réseau français (MLF-opérateur privé). L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger considère que c’est le scénario le plus justifié. Le cas de l’établissement Paul Gauguin d’Agadir peut faire tache d’huile.

L’Union des Conseils de parents d’élèves (UCPE) continue à clamer haut et fort sa ferme opposition au transfert des élèves de Paul Gauguin d’Agadir à l’autre réseau français (MLF-opérateur privé). Une conférence de presse a été organisée à ce sujet, mardi dernier, au siège de l’Union des Conseils de parents d’élèves des établissements d’enseignement français au Maroc. Les parents d’élèves de l’école Paul Gauguin à Agadir sont venus en force pour exprimer leur mécontentement. Ils sont sidérés de voir réduire à néant les augmentations des frais de scolarité subies ces dernières années, justifiées par les besoins incontournables de la rénovation immobilière de l’établissement. Comme un couperet, la fermeture de l’établissement leur a été annoncée pour la rentrée 2014. Les arguments avancés sont : une perte d’effectif, une rénovation beaucoup trop coûteuse, la présence jugée non utile de deux opérateurs de l’enseignement français : l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (opérateur public) et l’OSUI (opérateur privé). D’après A. Boukouraych, président de l’UCPE nationale, «L’OSUI est un opérateur dont la seule source de financement sont les familles.

L’ensemble des mesures accordées par l’AEFE ne pourraient être garant de la pérennité du réseau français à Agadir, ni de la stabilisation des frais de scolarité pour les familles de Gauguin». Il fait même allusion à l’expérience de Palma de Majorque qui montre bien le risque réel de fermeture définitive que peuvent encourir les familles face à un opérateur privé associatif qui ne pourra équilibrer ses budgets. Il craint même que le cas de Paul Gauguin d’Agadir ne se propage à d’autres villes du Royaume. Le vendredi 12 avril, l’UCPE s’est réunie avec l’ambassadeur de France au Maroc, Charles Fries. Une entrevue qui a duré deux heures durant lesquelles l’ambassadeur a rappelé avec diplomatie que l’AEFE n’a pas les moyens de reconstruction de l’établissement P. Gauguin, que la qualité de l’enseignement ne sera pas affectée et que le regroupement des deux structures offrira plus d’options aux élèves.

D’après lui, il ne faut pas remettre en cause la sincérité de l’administration car les 4,5 Mds euros à investir sont une réalité. Et que si le projet ne se fait pas, les hausses de frais de scolarité connaîtront une augmentation de 10% à 12% et obligeront un grand nombre de familles à quitter le système. Une chose est cependant sûre : si l’Agence maintient sa position, l’UCPE placera la chose dans un contexte général. Un recours à la justice n’est pas exclu.

Publié 26 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Enseignement

Le 5ème festival FIDADOC du 22 au 28 avril

soussannonces.net

cinema_amazighLa 5ème édition du Festival International du film Documentaire à Agadir (FIDADOC) se tiendra du 22 au 28 avril, avec l’ambition de développer la culture du cinéma documentaire et l’écriture cinématographique, a indiqué, mardi à Casablanca, le président de cette manifestation Hicham Falah.

Le film documentaire a un réel potentiel puisque sa réalisation se fait  »en pensant localement pour circuler mondialement ». C’est un cinéma  »généreux qui efface toutes les barrières pour voyager mondialement », a-t-il souligné lors d’une conférence de presse pour la présentation la programmation de cet événement composée d’une trentaine de documentaires de création venus du monde entier.

Le FIDADOC, organisé par l’association de culture et d’éducation par l’audiovisuel (ACEA), confirme son ambition d’être une plate-forme d’échanges entre les professionnels du Sud et du Nord, a fait savoir M. Farah, invitant à accélérer le soutien à la création documentaire afin que le pays puisse jouer dans ce domaine son rôle naturel de passerelle entre différents modèles culturels et économiques, au carrefour de l’Afrique, du monde arabe et de l’Europe.

Dans les domaines de la formation et de l’insertion professionnelles, le FIDADOC doit continuer à innover, inventer pour la mise en place des conditions nécessaires pour que, demain, des films documentaires marocains circulent sur les écrans du monde entier, a-t-il relevé.

L’édition 2013 va continuer à accompagner l’avènement d’une nouvelle génération de cinéastes maghrébins capables d’offrir des œuvres puissantes et singulières en vue de traduire la vitalité du genre documentaire et de proposer un Panorama de courts et longs-métrages issus du Maghreb et du Machrek à un public avide de dialoguer avec les témoins directs des bouleversements dans ces régions. Il sera l’occasion d’exprimer la solidarité du festival envers le producteurs syriens en accueillant le fondateur du festival syrien  »Dox Box » Orwa Nyrabia.

Le FIDADOC propose des projections matinales de films destinés au public scolaire (8 à 14 ans), en présence de leurs auteurs pour leur permettre de mieux appréhender le flot d’images qui les abreuvent au quotidien, en apprenant grâce aux animateurs les différences de traitement entre le cinéma documentaire, la fiction, le reportage ou le magazine

Il est, en outre, prévu un séminaire dédié au  »Cinéma documentaire, vecteur de promotion d’une culture des droits de l’Homme » organisé avec la Commission régionale des droits de l’Homme dans le cadre de la contribution du CNDH à la mise en oeuvre de la plateforme citoyenne. Il vise à créer des centres de ressources documentaires dans les différentes régions où les commissions régionales du CNDH sont implantées pour la formation de médiateurs culturels et un groupe de médiateurs culturels imprégnés de la culture des droits de l’homme et maîtrisant l’outil de la cinématographie documentaire pour véhiculer les valeurs et les principes des droits de l’Homme.

L’ACEA défendra, à cet effet, la création de deux outils d’action culturelle indispensables à savoir un centre de ressources du cinéma documentaire  »Nouzha Drissi » avec vidéothèque, bibliothèque et des compétences variées dans le domaine de la formation professionnelle et de l’animation culturelle ainsi qu’un CNA Maroc (Cinéma Numérique Ambulant) qui pourrait s’associer au CNA Tunisie en cours de création, afin de mutualiser la formation des équipes et le coût des achats de droits des films.

Publié 26 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Festival, Spectacle

Agadir : un nouveau président pour le CRT

agadirnet.com

salaheddineSalaheddine Benhammane a été élu, mercredi, nouveau président du Conseil régional du tourisme d’Agadir (CRT) lors d’une réunion du Conseil d’administration de ce Conseil. Benhammane, candidat unique à ce poste, a été élu à l’unanimité des membres du Conseil d’administration du CRT Agadir, en remplacement de Abarrahim Oummani qui a passé 2 mandats à la tête de cette organisation professionnelle. Et après adoption des rapports moral et financier de l’exercice 2012, le Conseil d’administration a également élu un nouveau bureau composé de 15 membres.

Publié 26 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Tourisme

Agadir abrite le 11ème congrès international de mécanique du 23 au 26 avril

agadirinou.com – maroc-hebdo

Congrès mécanique2Les travaux du 11ème congrès international de mécanique, organisés du 23 au 26 courant par l’Université Ibn Zohr d’Agadir, la Société marocaine des sciences mécaniques et le Réseau universitaire de mécanique, ont été ouverts mardi en présence de plusieurs chercheurs et experts marocains et étrangers.

Cette rencontre se veut, selon ses initiateurs, une plateforme visant à rassembler la communauté scientifique et industrielle qui s’intéresse au domaine des sciences mécaniques et une occasion pour les chercheurs de faire converger les avancées récentes réalisées en la matière et de favoriser la collaboration entre les différents laboratoires concernés par la recherche en sciences mécaniques.

Quelques 400 congressistes devront présenter un total de 390 communications scientifiques lors de cette manifestation de quatre jours, qui sera également ponctuée de conférences, de tables-rondes et de communications par affiche.

Les travaux de ce séminaire s’articulent autour d’une série de thématiques portant, entre autres, sur la dynamique et les vibrations, la modélisation en mécanique des solides et des structures, les matériaux solides composites, les procédés de mise en forme et de fabrication, les milieux poreux, la rhéologie et les fluides complexes, les énergies renouvelables et l’environnement, la conception et la production intégrées et l’interaction fluide-structure.

Congrès mécaniqueL’ouverture de ce congrès s’est déroulée en présence notamment du wali de la région Souss-Massa-Drâa, gouverneur de la préfecture Agadir Ida Outanane, Mohamed El Yazid Zellou, du président de l’Université Ibn Zohr Omar Halli, du directeur de l’Académie régionale éducation-formation Ali Berrad, ainsi que de plusieurs chercheurs et étudiants.

Publié 26 avril 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Conférence, Evènements, Technique

%d blogueurs aiment cette page :