Agadir : Coup de pouce aux produits du terroir

Malika Alami – soussannonces.net

Benkirane inaugure la 6e plateforme de commercialisation de Maroc Taswiq

  • L’amont des coopératives à renforcer
  • L’export en vrac des produits du terroir, un frein sur les marchés extérieurs

8e7f56eb3f7c0059ce2286baebcbd4fbL’économie solidaire se développe dans le Souss. Maroc Taswiq vient d’implanter son enseigne les « Magasins solidaires et équitables » à Agadir. La plateforme, 6e du genre à travers le Royaume, a été inaugurée hier par le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane. Un investissement qui vise la commercialisation des produits des coopératives des petits producteurs à travers le Royaume. «Elle s’ajoute aux quatre plateformes du e-commerce, lancées tout récemment également par Maroc Taswiq. Il s’agit de bladlkhir.ma et solideal.ma pour le consommateur marocain, ainsi qu’authenticmaroc.com et cosmeticmaroc.com pour les marchés internationaux», soulignent les représentants de Maroc Taswiq. Dans le Souss, la démarche est d’importance. Le mouvement coopératif est très développé dans la zone.En effet, la région dispose d’un potentiel considérable dans ce domaine. Selon des données fournies par la délégation régionale de l’Office de développement de la coopération, la région du Souss-Massa-Drâa se situe en pole position avec 744 coopératives. Les coopératives agricoles viennent en tête avec 315 unités. Au niveau de la filière de l’huile d’argan, elles sont de l’ordre de 106. De fait, le secret de réussite de toute initiative du genre ce sont les hommes, les femmes et le leadership qu’ils exercent. Sur ce plan, on constate ces dernières années un rajeunissement des membres des coopératives avec un bon niveau d’instruction. Les conditions de succès aujourd’hui des coopératives sont également les services d’appui des organisations de producteurs conjugués à l’organisation de la profession surtout des coopératives dont les activités sont tournées vers l’export. Dans le Souss-Massa-Draâ, les programmes d’appui mis en œuvre ces dernières années par le Conseil régional au profit notamment des coopératives des produits du terroir ont permis leur structuration et le développement de leurs produits. La région est donc sur le plan de l’économie solidaire un véritable laboratoire dans le Royaume en la matière. Il reste cependant de nombreuses mesures à mettre en œuvre pour rendre plus efficientes les actions. Le développement de la commercialisation passe, de l’avis de professionnels, par le renforcement en amont des entités.
L’accès aux marchés internationaux est semé de contraintes phytosanitaires que les coopératives ne peuvent affronter sans accompagnement et véritable structuration. L’exportation en vrac des matières premières est aussi un frein pour l’origine Maroc sur les marchés extérieurs.

Publicités

Publié 19 juillet 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Agriculture, Consommation

%d blogueurs aiment cette page :