AGADIR / URBANISME : NOUVELLE FEUILLE DE ROUTE

par Malika ALAMI – leconomiste.com

  • PÔLE UNIVERSITAIRE ET TECHNOLOGIQUE, PLAN DE DÉPLACEMENT URBAIN…
  • LA MISE À NIVEAU DES QUARTIERS ACHEVÉE EN 2014
Ci-dessus, le schéma directeur urbain tel qu’il était en 2011. En 2 ans, ce sont 400 millions de DH qui ont été investis dans la mise à niveau de la ville d’Agadir. L’opération de lifting et d’équipement des quartiers devrait se terminer dans un an

Ci-dessus, le schéma directeur urbain tel qu’il était en 2011. En 2 ans, ce sont 400 millions de DH qui ont été investis dans la mise à niveau de la ville d’Agadir. L’opération de lifting et d’équipement des quartiers devrait se terminer dans un an

La mise à jour du plan communal de développement (PCD) de la commune urbaine d’Agadir est en marche. La question était à l’ordre du jour en fin de semaine dernière lors d’un meeting des élus de la ville. C’était l’occasion pour rappeler les réalisations et les grands projets de la collectivité locale. Selon Tariq Kabbage, maire de la ville, ce sont 400 millions de DH qui ont été investis durant les trois dernières années. Le réaménagement de Taddart et Anza est un des grands dossiers de cette période qui a bien avancé, de l’avis de l’élu. «Le projet d’Anza Oulya est au stade de finition. La localité est aujourd’hui complètement modifiée», assure-t-il. Selon lui, les investissements réalisés ont concerné également la mise en place d’espaces de proximité ainsi que la réhabilitation des voiries dans plusieurs localités, telles que Tikiouine, Bensergao, Les Amicales. Ceci sans oublier le réaménagement des voies de circulation. Le tout a nécessité une enveloppe annuelle de 250 millions de DH dont 110 à 120 millions de DH en fonds propres communaux. Beaucoup reste à faire dans les trois prochaines années. Il est question tout d’abord d’achever dès 2014 la mise à niveau des quartiers. L’implantation d’un nouveau pôle universitaire et technologique qui devrait abriter le centre hospitalier universitaire est cependant un des plus gros défis de la collectivité locale dans la nouvelle feuille de route. Selon le maire, un terrain de 300 ha, dont 40 pour le pôle santé, est réservé au projet. Pour l’élu, c’est la première fois que le département de la Santé et une collectivité locale travaillent en synergie pour réaliser un tel établissement. En matière de mobilité urbaine, il sera question de faire avancer le projet d’aménagement d’une ligne de bus en BHNS (Bus à haut niveau de service). Le dossier est au stade d’élaboration du plan de déplacement urbain. Une démarche qui est à sa deuxième phase et devrait être finalisée début janvier prochain, est-il indiqué. Outre mettre en place un nouveau mode de déplacement urbain, les élus sont aussi préoccupés par le renforcement de l’enseignement dans la ville. Trop de localités ne disposent pas d’établissement primaire de proximité. Mais il ne faut pas oublier les vieux chantiers également tels que la mise à niveau des piémonts qui a tendance à traîner.

Publié 21 septembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Aménagement, Urbanisme

%d blogueurs aiment cette page :