Archives de 12 novembre 2013

Une triste nouvelle : le décès de Madame Simon l’institutrice d’Agadir

J SimonC’est par Philippe que nous avons appris par téléphone la triste nouvelle samedi 9 au soir alors que nous étions avec Chantal Ballester chez Nelly Sambrana.
Elle aurait eu 90 ans au mois de janvier prochain.

Elle a laissé à tous ses élèves du quartier industriel et de Yahcheh où elle a commencé sa carrière en 1951, comme le disait l’un d’entre eux, Mimouni, « des traces indélébiles de bonté , d’amitié mais aussi de courage et de bénévolat ».

Nous prenons part à la douleur de ses enfants, Monique, Pierre et Philippe que nous avons vu récemment à Agadir, et sommes de tout coeur avec eux dans ce moment difficile.

Ses obsèques auront lieu jeudi 14 novembre à Carnoux en Provence.

Publicités

Publié 12 novembre 2013 par Michel Terrier dans Agadir, Souvenir

Le Souverain lance la 16ème campagne nationale de solidarité

aujourdhui.ma

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, samedi 9 novembre à Meknès, au lancement de la 16-ème campagne nationale de solidarité.

SM-le-Roi--procede-a-Meknes---campagne-nationale-de-solidarite-G1-(2013-11-10)Placée sous la présidence effective de SM le Roi, cette campagne est organisée du 9 au 17 novembre par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité sous le signe « Unis pour aider les démunis ».

La campagne nationale de solidarité s’assigne pour objectifs la collecte de fonds pour le financement de projets sociaux et la mise en oeuvre de plans d’action qui n’ont cessé d’évoluer au fil des années pour répondre aux besoins des populations ciblées.

Ainsi, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité affecte, par ordre d’importance, ces ressources aux projets gérés par les associations ou directement aux personnes, dont les démunis et les franges de la population en situation de précarité. Les ressources de la Fondation sont destinées aussi au financement des opérations d’accueil des Marocains résidant à l’étranger « Marhaba » et de soutien alimentaire aux personnes démunies durant le mois sacré de Ramadan, outre des projets de développement durable et des actions humanitaires d’ordre national et international.

Bilan  de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité jusqu’en 2012

Plus de 4 millions de personnes bénéficient des actions et projets initiés par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité depuis sa création jusqu’à fin 2012.

Selon le rapport des activités 2012, la Fondation qui organise la Campagne nationale de solidarité dont la 16ème édition a été lancée samedi à Meknès par SM le Roi Mohammed VI, a réalisé 4.228,78 millions de dirhams de projets et engagements depuis qu’elle a vu le jour en 1999.

Ces réalisations ont porté notamment sur la création d’un total de 639 centres sociaux au profit des enfants, des handicapés, des femmes, des filles et des jeunes, le lancement de 69 actions et programmes d’intervention humanitaire, la construction de 13 dispensaires et centres hospitaliers, l’équipement de 51 hôpitaux régionaux ou provinciaux et la contribution à 368 autres actions d’assistance médicale en milieu rural et périurbain.

Il s’agit, également, de la réalisation de 143 projets et programmes de développement durable au profit des associations, de 53 programmes de formation et 41 projets d’ingénierie sociale, en plus de l’octroi de dotations financières et de dons en nature et l’organisation de 14 éditions de l’Opération ramadan et de 13 éditions de l’Opération Marhaba, d’accueil de la Communauté Marocaine à l’Etranger .

Grâce à ces différentes réalisations, 3.500 handicapés sont suivis annuellement dans les centres spécialisés, 377.000 démunis ont bénéficié des actions des caravanes médicales de Solidarité, 7.500 jeunes filles et étudiants sont accueillies dans les foyers et internats et 6.150 jeunes ont été admis à suivre les programmes des centres de formation et de qualification professionnelle.

Aussi, 51.000 enfants et jeunes sont accompagnés en matière éducative, culturelle et sportive, 2.300 femmes bénéficient des services des centres socio-éducatifs et de formation, 155.000 personnes ont bénéficié de programmes de développement durable (micro crédit, soutien aux artisans, gîtes ruraux, coopératives féminines, alimentation en eau potable, électrification, construction de routes), et 2,3 millions de personnes (femmes veuves, personnes âgées, handicapés) bénéficient annuellement d’un soutien alimentaire pendant la période du Ramadan essentiellement.

Près de 2 millions de marocains résidant à l’étranger ont eu accès aux services d’assistance mis en place par la Fondation Mohammed V pour la solidarité durant l’opération Marhaba, et 250.000 personnes ont effectivement bénéficié d’une assistance particulière (médicale, administrative, transport, rapatriement de corps, etc. ) depuis le démarrage de cette opération.

La Brasserie_0001.

Ne refusez pas ce petit badge qui vous sera proposé pour 10 dirhams !

Publié 12 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Solidarité

Un autre restaurant que vous devez à découvrir à Agadir : La Brasserie

Le Restaurant « La Brasserie » a été ouvert au mois de juin par Michel Grenon et NaïmaIMG_9211Il est idéalement placé tout près de la plagePresse-papiers-1L’extérieur est très plaisant et accueillant IMG_9206 IMG_9207et l’intérieur dans le style des brasseries parisiennes est clair et décoré avec beaucoup de goûtIMG_9208 IMG_9209 IMG_9212Le gérant Michel a l’oeil pour que tout se passe bien.IMG_9215et le personnel d’une correction exemplaire est aux petits soins ( ici, c’est Yassine )IMG_9214La Brasserie propose une carte très variée avec d’excellentes spécialités en viandes et poissons.
Avec, en plus, une animation musicale le jeudi soir !

La Brasserie.

C’est, sans aucun doute, l’une des tables qui renouvellent la restauration de qualité à Agadir, où vous serez accueillis avec beaucoup de gentillesse et qui est à recommander.

Publié 12 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Gastronomie, Restauration

Le safran de Taliouine : L’«or rouge» sous-commercialisé

Samir Benmalek – lematin.ma

Il faut environ 200 fleurs pour obtenir un gramme de safran.

Il faut environ 200 fleurs pour obtenir un gramme de safran.

Le festival du safran, organisé le week-end dernier à Taliouine, constitue un des maillons de la chaîne qui vise à mieux structurer cette filière essentiellement pratiquée à Taliouine (province de Taroudant) et à Tazenakht (Province d’Ouarzazate). Avec trois tonnes produites annuellement, le Maroc arrive derrière l’Iran, premier producteur mondial, et la Grèce. La production mondiale du safran est de 300 tonnes environ. À lui seul, l’Iran assure 80% de la production mondiale.
Cependant, la valeur du safran de Taliouine bénéficie d’une réputation mondiale, sa qualité n’étant à nulle autre pareille. Lors d’une récente édition du festival de Taliouine, Driss Samih, directeur général de la coopérative Souktana, l’une des plus anciennes structures, avait affirmé que le Maroc est le seul pays d’Afrique à produire du safran bio et que son pouvoir colorant dépasse de très loin celui de l’Iran, car compris entre «228% et 240%, il dépasse largement celui du safran cultivé en Iran (160%)».

Ainsi, le safran national a été gâté par la nature et par un savoir ancestral, mais demeure desservi par le mode de commercialisation : «Le safran comme beaucoup d’autres produits du Maroc a un problème de communication. On sait produire, mais pas vendre». Pour l’entreprise Safran du Maroc basée à Ouarzazat, le safran de Taliouine est également victime d’un déficit en communication : «La qualité du safran du Maroc est reconnue et placée parmi les meilleures au monde (…). Le safran est vendu à n’importe quel prix. Exemple : 1 kg de safran vaut 20 000 DH environ soit 20 DH le gramme à Taliouine chez un producteur, mais il vous vendra au détail le gramme au même prix, soit 20 DH !!», affirme Yves Schuster qui précise que le safran du Maroc a de beaux jours devant lui, si on le met en valeur. Dans un effort d’organisation de la production du safran dont 80% de la production est destinée à l’exportation essentiellement vers la France et l’Espagne, le ministère de tutelle a publié, en 2008, une loi relative aux signes distinctifs d’origine et de qualité des denrées alimentaires et des produits agricoles et halieutiques. Cette loi a créé le cadre juridique indispensable qui permet leur reconnaissance et leur protection.

À l’image de la clémentine de Berkane, de l’argane de la région de Souss Massa Drâa, le safran de Taliouine jouit depuis cette date de «l’appellation d’Origine» déposée par le Conseil régional de Souss Massa Draa. Cette protection est à même de tripler les revenus des agriculteurs pour peu qu’ils s’organisent en coopérative. Et c’est dans ce souci que la maison du safran a été bâtie à Taliouine pour un investissement de 6,5 millions DH. À cela s’ajoute le projet de développement de la filière du safran dans la commune, doté d’une enveloppe budgétaire de près de 112 millions de dirhams au profit 1 285 agriculteurs. Ce projet qui couvre une superficie totale de 1 030 hectares prévoit l’extension des superficies ensemencées sur 500 hectares, l’intensification, la réhabilitation des safranières existantes sur 530 hectares et l’installation du système d’irrigation goutte à goutte sur une surface totale de 1 030 hectares. En attendant que ces différents projets, menés dans le cadre du Plan Maroc vert, aboutissent, les orfèvres de Taliouine continuent de produire l’or rouge, un écrin d’arôme. 

Les zones de production
La zone de Taliouine située à l’ouest du Siroua couvre environ 500 ha. On estime à plus de 3 000 le nombre de parcelles de culture, étagées entre 1 200 et 2 400 mètres d’altitude. Le safran est produit par 1 370 familles. L’extrême complexité du relief de cette zone de montagne semi-aride explique la dispersion des sites cultivés et leur concentration autour des points d’eau (sources, puits et stations de pompage). Cette culture de rente pratiquée à l’échelle familiale concurrence peu les cultures vivrières pratiquées sur les mêmes sites et sols. (source : Le safran marocain entre tradition et marché. Étude de la filière du safran au Maroc, en particulier dans la région de Taliouine» étude de cas commandée par la FAO)

Publié 12 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agriculture, Patrimoine, Région

Tag(s) associé(s) :

Mondial des clubs 2013 :La FIFA dévoile la bande annonce

aufaitmaroc.com

La FIFA a dévoilé, lundi, la bande annonce de la Coupe du Monde des Clubs 2013, qui se déroulera à Marrakech et Agadir du 11 au 21 décembre.

Une vidéo qui confirme une fois de plus que le foot est un langage universel qui rassemble les cultures et les générations, selon les mots du réalisateur, Andrew Lang.

Lors de cette première édition disputée sur le sol africain, le Raja de Casablanca représentera le Maroc aux côtés du club égyptien d’Al Ahly, vainqueur de la Ligue des Champions africaine.

Le Bayern Munich (Allemagne), l’Atletico Mineiro (Brésil), Monterrey (Mexique), Guangzhou Evergrande (Chine), Auckland City (New Zéland) sont les autres équipes qualifiées pour le Mondial des clubs 2013.

Publié 12 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Sport

%d blogueurs aiment cette page :