Archives de 16 novembre 2013

Urgence : un site archéologique d’une valeur inestimable menacé de disparition : le site rupestre de Lâssli Rich dans la région de Smara

communiqué AMAR + FNJS SmaraDSC_8512

DSC_8584

DSC_8630C

DSC_8638

 

Tout le matériel nécessaire est là pour transformer en gravette ce patrimoine inestimable et irremplaçable :DSC00139

DSC00141

DSC00143

DSC00142

Y aura-t-il quelqu’un pour arrêter ce massacre ?

Publicités

Publié 16 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Culture, Histoire, Patrimoine

Traces de dinosaures à deux pas d’Agadir

J’ai été alerté par un ami, Adrien Andreo, de la présence de traces de dinosaures à proximité immédiate d’Agadir.

Je me suis rendu sur place et j’ai pu prendre quelques photos que voici avec d’autres qui m’ont été communiquées par Adrien:IMG_9320

482440_10200143161660717_774831354_n

IMG_9322

316820_1835839114668_862800125_n

IMG_9324

1469781_10200143167620866_1146839431_n

IMG_9325

1463394_10200143161380710_2103864451_nJe retournerai très bientôt sur place pour faire d’autres photos dans de meilleures conditions qu’aujourd’hui et je vous indiquerai alors la localisation très précise de ces traces.

Publié 16 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Culture, Découverte

Coupe Doukkala de sport nautique Vif succès de la 7e édition

Abdelmajid Nejdi – lematin.ma

Coupe-Doukkala-de-sport-nautiqueEnviron 70 concurrents représentant M’diq, Agadir, El-Jadida, Rabat et Essaouira ont participé à la septième édition de la Coupe des Doukkalas organisé par le l’Association nautique d’El-Jadida. Tous les jeunes athlètes ont concouru dans les meilleures conditions et ont offert une excellente prestation et une belle performance. La compétition s’est déroulée dans une excellente ambiance et dans la convivialité. C’était également l’occasion pour le légendaire club Jdidi de transmettre les valeurs ancrées dans son histoire et participer amplement à la vulgarisation des sports nautiques au Maroc. En plus, l’ANEJ veut réaffirmer avec force sa vocation à valoriser le précieux patrimoine du sport nautique à El-Jadida et transmettre aux jeunes générations le plaisir et les valeurs de la mer. Une fois de plus, l’Association nautique d’El-Jadida (ANEJ) s’est illustrée en remportant cette compétition après avoir dominé les différentes catégories de cette Coupe des Doukkalas puisque les athlètes jdidis ont occupé des places sur le podium dans les différentes séries. Au terme de cette compétition, devant un grand nombre de spectateurs et de personnalités de marque, dont Mohamed El Karnachi, secrétaire général de la province d’El-Jadida, les organisateurs ont procédé à la cérémonie de remise des coupes aux différents vainqueurs. Si cette compétition a été une belle réussite, c’est aussi grâce aux efforts du président du club Khalil Berrazouk qui n’a pas ménagé ses efforts pour préparer l’événement.

Les résultats
  • Filles :
  • 1. Tibghyad Hajar (ANEJ)
  • 2. Assia Bouhaddi (ANEJ)
  • 3. Sara Regragui
  • Garçons :
  • 1. Merouane Karam (ANEJ)
  • 2. Hamza Touzbar (YC d’Agadir)
  • 3. Jihad Bouâllal (Club nautique de la plage de Rabat-CNPR)
  • Poussins :
  • 1. Yahia Benoudden (YC d’Agadir)
  • 2. Hamza Ben Ayad (ANEJ)
  • 3. Amine Zawrak (YC d’Agadir)
  • École :
  • 1. Mehdi El Ayachi (Royal yachting club de M’diq)
  • 2. Noussaïr Chbani (ANEJ)
  • 3. Chtatbi (ANEJ)

Publié 16 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Sport, Voile

Essaouira : Huit touristes blessés grievement dans un accident de la route

m.lemag.ma

PH Archive

PH Archive

Essaouira – Douze personnes, dont huit touristes, ont été blessées dans un accident de la route survenu vendredi en début de soirée dans la Commune de Smimou, relevant de la province d’Essaouira, selon un nouveau bilan fourni par les autorités locales.
 
L’accident a eu lieu lorsqu’un minibus, transportant dix-huit touristes de nationalités belge, allemande et française vers Agadir, est entré en collision avec une voiture légère qui roulait dans le sens inverse, avant de tomber dans un ravin, précise-t-on.
 
Les blessés ont été évacués vers l’hôpital provincial Sidi Mohammed Ben Abdellah d’Essaouira, tandis que sept cas ont été, par la suite, transférés par hélicoptère vers le CHU de Marrakech, ajoute-on de même source.

Publié 16 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Circulation, Tourisme, Transports

Visite à l’Union des Artistes Plasticiens du sud

Je vous avais informés, il y a quelque temps de la création d’une association regroupant les Artistes Plasticiens du Sud.

Le bureau de l’Association a été élu lors de la première assemblée qui s’est tenue tout récemment.
Voici sa composition :photo membres du bureauDe gauche à droite : El Imam Djimi, Aicha Dakouir, Samira Ait Lamaalem, Brahim El Haissan, Mustapha Belkadi, Hafid Marbou et Faissal Hmichane.

Nous avons été accueillis avec beaucoup de gentillesse, à Talborjt dans l’atelier de Hafid Marbou par (de gauche à droite)
Hafid Marbou, Mustapha Belkadi et El Imam DjimiIMG_9308

Voici un peu plus de détails sur cette nouvelle association.

 Communiqué de presse portant sur la tenue de l’assemblée constituante de l’ U. A. P. S.

Le critique Brahim El HAISSAN président de l’Union des Artistes Plasticiens au sud du Maroc

En présence d’un ensemble d’artistes plasticiens marocains et étrangers résidant à Agadir, s’est tenue, samedi 09 novembre 2013 à la salle de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la ville, l’assemblée constituante de l’Union des Artistes Plasticiens au sud du Maroc.

Après la présentation d’une plateforme culturelle et suite à la lecture, la discussion et l’adoption du règlement intérieur, il a été procédé à l’élection du Bureau Exécutif de l’Union, avec pour président le critique d’art Brahim El HAISSAN et comme membres :

–         L’artiste plasticien Mustapha BELKADI, Président adjoint.

–         L’artiste plasticien Djimi EL IMAM, Secrétaire Général.

–         L’artiste plasticienne Samira AIT LMAALLEM, Secrétaire Général adjoint.

–         L’artiste plasticien Faissal HMICHANE, Trésorier.

–         L’artiste plasticienne Aicha DAKOUIR, Trésorier adjoint.

–         L’artiste plasticien Hafid MARBOU, conseiller.

L’Union s’assigne comme objectif de rassembler les artistes plasticiens du sud du Maroc et d’organiser annuellement une manifestation culturelle afin de les faire connaitre et de mettre en relief leurs capacités et compétences, dans la perspective de créer un mouvement plasticien actif dans les régions sud. L’Union vise également à mettre l’accent sur le renforcement, dans la zone méridionale, de l’infrastructure artistique en installations, édifices et institutions artistiques pédagogiques et de formation. En outre, l’Union œuvre pour l’archivage, l’étude et la publication des productions artistiques (plastiques) régionales contemporaines et envisage la collecte d’informations présentant les artistes plasticiens et le rassemblement d’échantillons de leurs travaux en tant que noyau d’archives artistiques et d’un musée régional.

Quelques photos de l’atelier de Hafid Marbou qui prépare actuellement une exposition à Marrakech :

IMG_9304

IMG_9305

IMG_9306

IMG_9307

Et voici le projet culturel de l’association :

Projet culturel

1 – Personne n’ignore aujourd’hui que l’art, au sens vital large, constitue une introduction essentielle pour asseoir les piliers du développement sociétal à plusieurs niveaux. En effet, c’est une production de la beauté à travers la pratique d’activités manuelles et non manuelles multiples où les moyens, les matériaux, les substances, les supports et le temps de la création sont diversifiés.

Conscients de l’importante dimension de développement que revêt la création plastique, les membres de cette Union feront de leur mieux pour formuler et mettre en œuvre un programme artistique et esthétique ciblé et édifiant.

2 – En effet, les traits essentiels de ce programme émanent en premier lieu du désir de créer et d’institutionnaliser efficacement une sorte de planification et de gestion rationnelle, tout en veillant à :

–         Adopter le modèle artistique moderniste qui admet le pluralisme et la différence.

–         Contribuer effectivement à fournir les conditions de la production artistique et de la conscience visuelle, susceptibles de mûrir l’expérience esthétique dans la zone sud.

–         S’intéresser aux questions de l’identité visuelle au sein de la stratégie de développement.

–         Tisser des relations de travail avec les institutions artistiques, les institutions de soutien et de mécénat et les sections de l’Union, dans le cadre de la formulation et la mise en œuvre  des programmes et activités communs.

–         Rendre hommage aux symboles de l’art plastique dans la région sud, en reconnaissance des exploits créatifs qu’ils ont réalisés.

–         Créer un prix régional annuel pour les jeunes dans le domaine de l’art plastique (peinture, sculpture, graphisme, céramique, photographie, implantations, vidéo…) en vue de motiver l’initiative et concourir à l’enracinement et la consolidation des fondements de l’esprit créatif et productif.

–         Collecter les différents articles, études et recherches ayant trait à la critique de l’art plastique et au patrimoine visuel, en plus des photographies, films et programmes documentaires réalisés à propos de l’art plastique dans la zone sud, et ce dans la perspective de créer une bibliothèque visuelle de référence, polyvalente.

–         Publier une brochure trimestrielle contenant les écrits des artistes plasticiens dans la région.

Ces projets artistiques constituent, dans leur dimension essentielle de développement, la plateforme sur laquelle on peut formuler un projet esthétique cohérent en symbiose avec les ambitions des membres de l’Union.

3 – En relation avec cette conscience, l’Union des Artistes Plasticiens du Sud du Maroc opte pour la voie de la démocratie, la modernisation et le développement  dans sa double dimension régionale et nationale, en focalisant la question de la diversité créative.

Partant, l’Union entreprendra la recherche des moyens matériels, logistiques et humains efficaces afin d’élaborer et d’enrichir ce projet artistique envisageant le développement et de réaliser ses objectifs, qui n’expriment pas uniquement le désir et la volonté de ses membres, mais représente également un modèle de développement susceptible de contribuer à la création du climat indispensable pour développer et améliorer la création plastique dans la région méridionale.

Il est indubitable que ce défi à relever nécessite l’adhésion effective et efficiente des conseils des élus, des autorités publiques, du secteur privé, des organisations de la société civile, celle des acteurs culturels et toutes les volontés libres, afin de procurer les moyens et les méthodes nécessaires à la réussite de ce projet.

On ne peut que souhaiter réussite et longue vie à cette association qui manquait à Agadir.

Publié 16 novembre 2013 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Art, Associations, Culture

%d blogueurs aiment cette page :