Archives de 17 février 2014

Cartes pour l’accès au Riad de l’Olivier

De nombreuses personnes m’ayant demandé comment accéder au Riad, je mets les cartes suivantes pour leur faciliter la tâche.

1- Carte générale
Le parcours le plus facile : Agadir – Aourir – Alma – Aqsri – Riad de l’Olivier
Ou bien, Agadir – Alma – Aqsri – Riad de l’Olivier, pour ceux qui connaissent la route directe Agadir – Alma
Carte 1

2- Détail Aourir – Alma
A droite au rond-point en arrivant à Aourir et à droite à la bifurcation après environ 500 m.

Carte 2

3- Alma – Aqsri
Suivre la route en direction d’Imouzzer des Ida Outanane qui passe par la Vallée du Paradis
Carte 3

4- Bifurcation à Aqsri
Traverser la commune rurale d’Aqsri et, au bout de la grande ligne droite bordée d’arbres et de maisons, prendre le virage à gauche et, à la sortie du virage, prendre la piste à gauche, (un fléchage est en place)
Carte 4
5- la piste
Il y a environ 2 km de piste à faire : piste facile, pas besoin de 4X4, un fléchage est mis en place tout le long de la piste.
Carte 5

Au bout de la piste, vous êtes arrivés !
IMG_1021

 

Publicités

L’émir du Qatar offre son palais d’Agadir au roi Mohamed VI

yabiladi.com

Palais Aourir

Publié 17 février 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir

Agadir se dote d’un plan à l’horizon 2020

MAP – lematin.ma

La ville d’Agadir a abrité, jeudi, une réunion consacrée à la présentation des résultats de la 2e phase d’une étude relative au plan de déplacement urbain du Grand Agadir couvrant la période 2014-2020.

Le plan de déplacement urbain de Agadir, devrait permettre, lors de sa phase d'application, de disposer d'une vision stratégique à la problématique de la mobilité en milieu urbain. Ph : cityscapes.ma

Le plan de déplacement urbain de Agadir, devrait permettre, lors de sa phase d’application, de disposer d’une vision stratégique à la problématique de la mobilité en milieu urbain. Ph : cityscapes.ma

Cette réunion s’est déroulée en présence notamment du wali de la région Souss-Massa-Drâa, gouverneur de la préfecture Agadir Ida Outanane, Mohamed El Yazid Zellou, du président de la commune urbaine d’Agadir Tarik Kabbaj, des présidents des neuf collectivités du Grand Agadir, des représentants des ministères et des chefs des services extérieurs et des élus locaux. Les participants à cette réunion ont passé en revue les divers scénarios relatifs au déplacement urbain au niveau du Grand Agadir à l’horizon 2020, ainsi que les mesures caractérisant chaque scénario pour les axes stratégiques de la mobilité urbaine. Elaboré par un bureau d’études espagnol de Barcelone, ce plan devrait permettre, lors de sa phase d’application, de disposer d’une vision stratégique à la problématique du déplacement et de la mobilité en milieu urbain qui soit en phase avec le plan directeur urbain du Grand Agadir. Dans une déclaration à la MAP, Kabbaj s’est félicité de la «convergence entre l’ensemble des communes qui constituent le Grand Agadir quant à l’importance du transport en commun, au renforcement des passages piétons et mobilité des vélos et à la création de voies de contournement pour pallier la congestion du trafic». Il a, aussi mis l’accent sur la pertinence de ce plan qui, par mesure d’anticipation, vise à «suivre en permanence l’évolution du trafic pour ne pas nous retrouver face à des problèmes», relevant que la prochaine étape consiste à mobiliser les moyens financiers nécessaire à la mise en œuvre de ce projet.

Publié 17 février 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Aménagement, Circulation, Urbanisme

CTM Maroc se dote d’autocars de luxe avec réseau wifi intégré

lemag.ma

6322720-9534671

Rabat : la compagnie de transport d’autocars au Maroc, CTM, a annoncé le lancement d’un nouveau service appelé ‘CTM Premium’, mettant en offres, des autocars  de luxe avec réseau intégré, pour un investissement de 300 millions.

Le trajet Casa-Agadir, Casa-Oujda ou Casa-Fès, peut se faire désormais dans un car disposant des sièges individuels en cuir plus larges et très confortables avec repose-jambes et tablettes.

Ces nouveaux autocars de luxe disposent aussi des systèmes de climatisation et lumière personnalisée ainsi qu’un réseau wifi à l’intérieur des journaux et des magazines sans oublier les boissons rafraîchissantes, précise la CTM dans un communiqué.

La compagnie se dote également de salons privés dans ses agences pour une meilleure prestation de service.

Les 1ères lignes CTM Premium (Casa-Agadir, Casa-Oujda, Casa-Fès) sont des départs journaliers non-stop en aller-retour, via autoroute. Et concernant les prix, il faut compter 40% de plus que les prix des autocars classiques selon le président directeur général de CTM.

A rappeler que la Compagnie de transports au Maroc (CTM) est une société marocaine de transports de voyageurs, membre du réseau Eurolines, crée en 1919.

L’entreprise dispose d’un parc de 146 autocars et 71 véhicules pour la messagerie. Son effectif est estimé à 1053 salariés dont 300 pour la messagerie.

Publié 17 février 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Circulation, Transports

Symposium international sur le tourisme durable le 24 février à Agadir

MAP – lnt.ma

Agadir

“Pilotage et suivi de la durabilité dans le tourisme” est l’intitulé du 4ème symposium international sur le tourisme durable, qui aura lieu le 24 courant à Agadir, à l’initiative du ministère du Tourisme en partenariat avec le Partenariat mondial pour le tourisme durable.

“Ce thème a pour objectif d’inciter à la création d’une dynamique progressive d’actions pour un tourisme durable, dans laquelle s’inscrivent aussi bien les décideurs que les chercheurs opérant à l’échelle des destinations”, indique un communiqué des organisateurs.

Conçu comme un espace de rencontres et d’échanges entre partenaires, experts et professionnels du secteur public et privé, ainsi que la société civile, cette rencontre sera “dédiée à la recherche, à l’échange d’expériences pratiques et à l’implémentation des actions et programmes du tourisme durable à l’échelle mondiale”.

Cette journée d’étude sera également une opportunité pour les partenaires de présenter et de partager les initiatives et les innovations en tourisme durable et de mettre en lumière le travail effectué au niveau local, relatif à la préservation de l’environnement naturel et à la préservation de la durabilité des destinations.

Pour ce faire, le symposium se veut un lieu de mise en réseau des partenaires, décideurs et organismes de financement, ainsi qu’une plateforme d’échanges d’idées sur des projets en tourisme durable.

Ce séminaire, qui sera marqué par la participation d’acteurs du Partenariat mondial, ainsi que d’observateurs internationaux d’Afrique, d’Asie et du Pacifique, d’Europe, du Moyen-Orient, des Caraïbes et des Amériques, se décline en trois principales sessions plénières, comportant trois sous-thèmes.

Les participants auront ainsi à débattre de “l’engagement stratégique des pays pour le développement d’un tourisme durable”, “outils de suivi de la durabilité à l’échelle d’une destination” et “indicateurs de suivi de la durabilité au niveau des établissements d’hébergement touristique”

Publié 17 février 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Conférence, Tourisme

Nouveau visage pour la bière Casablanca

lavieeco.com

La bière marocaine Casablanca dévoile sa nouvelle identité visuelle.

beer-casablanca

Créée par le Groupe des Brasseries du Maroc et ayant depuis connu un succès à l’international, cette «blonde» réaffirme à travers ce pas son positionnement premium et ses valeurs pour 2014, en adoptant également une nouvelle signature, «Entrez dans la légende», soulignant l’esprit de la marque. A travers ce changement d’identité, Casablanca veut s’adapter tout en inscrivant la bière marocaine de qualité dans la continuité d’un positionnement haut de gamme. Selon Brasseries du Maroc, la nouvelle identité, plus fédératrice et moderne, permettra à la marque de projeter une image encore plus forte et harmonieuse à l’échelle nationale et internationale.

Publié 17 février 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Commerce, Consommation

Agadir : Les parkings transformés en campings

M. A. – leconomiste.com
Le phénomène des campings sauvages persiste à Agadir. Après les plages, ce sont les parkings de la ville particulièrement du secteur balnéaire qui sont pris d’assaut par les caravaniers sans que personne ne réagisse. Pour les loueurs et gestionnaires de ces parkings, la situation est très lucrative. Chaque camping-car paie 50 DH par jour moyennant une place de stationnement.

911541_22233053_460x306

Le même phénomène se constate sur les parkings des supermarchés, Marjane en particulier.

Publié 17 février 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Tourisme

Le terroir marocain présent au Salon de l’agriculture de Paris

aujourdhui.ma

30 exposants, composés de coopératives, Groupements d’intérêt économique et sociétés marocaines privées, exposeront les produits du terroir aux acheteurs internationaux.

timthumb (2)

Le Maroc sera présent à la 51ème édition du Salon international de l’agriculture de Paris (SIAP). Une importante délégation représentera le Royaume dans cet événement qui se déroulera du 22 février au 2 mars 2014.

Ainsi , 30 exposants, composés de coopératives, Groupements d’intérêt économique et sociétés marocaines privées, exposeront les produits du terroir aux acheteurs internationaux. «Huiles d’olive et d’argan, safran, eau de rose du Sud, ou encore dattes et figues de barbarie, en passant par les olives et câpres, sans oublier l’emblématique couscous.

Près de 50 produits émanant de 12 régions du Royaume et représentatifs de la diversité du terroir marocain seront exposés pendant 9 jours aux visiteurs français et internationaux, au sein d’un pavillon de 325 m2, élaboré de façon à immerger le visiteur dans un décor évoquant une kasbah du sud marocain», précise l’Agence pour le développement agricole (ADA) dans un communiqué de presse.

La participation du Maroc au SIAP s’inscrit dans le cadre du Plan Maroc Vert et de la Stratégie de développement des produits du terroir élaborée par le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime. En amont de l’événement, les exposants ont bénéficié d’un accompagnement de la part de l’ADA sur le plan marketing et commercial afin de les aider à mettre en valeur leurs produits.

Publié 17 février 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agriculture, Commerce, Expositions, Salons

Les pêcheurs dignement indemnisés

Par Ahmed Salaheddine – aujourdhui.ma

6,5 millions de dirhams pour remplacer les barques et matériels détruits par la houle.

timthumb (1)

Les signataires de la convention prévoyant l’indemnisation par l’Etat des marins-pêcheurs victimes des déferlantes de janvier ont été unanimes à le dire: la réaction a été à l’image de la catastrophe : rapide.

Et de fait, moins d’un mois après les intempéries qui ont semé la désolation sur de nombreux sites de pêche du littoral atlantique en janvier dernier, la décision d’aider les victimes a pris forme. Vendredi dernier à Rabat, Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Mohamed Boussaid, ministre de l’économie et des finances, et Mohamed Hassad, ministre de l’intérieur, ont signé avec les présidents des Chambres des pêches maritimes «une convention prévoyant le financement par l’Etat du remplacement des barques et des matériels détruits».

Le ministre de l’économie et des finances qui a ouvert la cérémonie a expliqué que cette nouvelle action s’inscrit dans le cadre des Hautes orientations données par SM le Roi au lendemain de la catastrophe, dans lesquelles il a invité les titulaires des trois départements à agir avec diligence pour prêter assistance aux victimes. Boussaid a déclaré que la houle «de plus de 7 mètres qui a déferlé mardi 7 janvier 2014 sur plusieurs sites de pêche de la côte Atlantique» et qui a occasionné la destruction de centaines de barques de pêche artisanale, de filets et d’engins, a plus particulièrement éprouvé les artisans pêcheurs des ports et des sites de pêche de Larache, Moulay Bousselham, Salé, Skhirat, Mohammedia, Safi, Souiria K’dima, Essaouira, Agadir, Taghazout, Imiouaddar, Aghroud, Imesouane et Boujdour. Le recensement des dégâts qui a été rapidement effectué sur injonction de SM le Roi, a révélé que 230 barques ont été endommagées, ainsi que 60 lots de filets et d’engins de pêche et, 9 hors-bord.

Le ministre a expliqué que par cette convention l’Etat s’engage à payer le remplacement des matériels endommagés, les droits de licence de pêche et les frais d’immatriculation dus, soit environ 6,5 millions de dirhams «qui seront prélevés sur les ressources du Fonds de développement de la pêche maritime au titre de l’année 2014».

Cette dernière précision l’a conduit à rendre un vibrant hommage au ministère de l’agriculture et de la pêche maritime car «la  convention reflète également l’engagement pris par le gouvernement dans le cadre de la stratégie Halieutis visant à assurer le développement durable de tous les segments de la pêche, tout en accordant une attention particulière à l’artisanale au moyen de l’amélioration des conditions socio-économiques des marins pêcheurs».
Le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime a annoncé que tous les objectifs contenus dans la convention seront réalisés au plus tard au mois d’avril.

Aziz Akhannouch qui a mis en exergue et qui s’est félicité de la place importante prise par les présidents des quatre Chambres maritimes – Méditerranée, Nord, Centre et Sud – dans la conclusion de la convention et le rôle éminent qui leur est dévolu dans son exécution, a considéré que cette situation est un gage de fluidité et de transparence. Etant donné qu’elles sont chargées de sa mise en œuvre, les Chambres des pêches maritimes auront la responsabilité du déroulement de l’opération d’indemnisation, a-t-il déclaré.

Le ministre de l’intérieur, qui pour sa part s’est félicité de la rapidité avec laquelle ont été conduits le recensement des dégâts et le dénombrement des victimes, a rendu un hommage appuyé à la coopération interdépartementale qui a marqué les interventions sur le terrain, dès les premiers moments du drame. Mohamed Hassad qui a qualifié cette démarche de participative, de principal facteur de succès, a appelé à l’inscrire dans la durée du programme de l’opération.

Publié 17 février 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Météo, Pêche, Solidarité

France : Les visas plus faciles pour les diplômés marocains

par Laila Zerrour – aujourdhui.ma

La France a décidé d’assouplir les conditions d’octroi de visas Schengen  pour les étudiants marocains titulaires d’un diplôme obtenu en France.

timthumb

Ces derniers  se verront octroyé, presque de facto, un visa de circulation Schengen quand ils le souhaiteront. A noter que ces visas seront d’une durée minimum d’un an et concerneront tous les étudiants marocains récemment titulaires d’un diplôme obtenu en France et équivalent au minimum au niveau master.

L’annonce a été faite samedi par l’ambassadeur de France au Maroc, Charles Fries,  lors de l’ouverture du Salon des études en France  qui s’est tenu les 15 et 16 février à Rabat. Cette nouvelle mesure entrera en vigueur à partir du 1 er mars au niveau de tous les consulats généraux français.

«Cette mesure de facilitation (…) reflète un nouvel état d’esprit, celui de répondre aux attentes exprimées par les diplômés marocains qui veulent être rassurés sur le fait que s’ils reviennent au Maroc pour s’y installer, ils pourront aussi très facilement retourner en France»,  a indiqué M. Fries. Avec 32.000 étudiants, le Maroc arrive en tête des contingents d’étudiants étrangers  les plus représentés  en France.

Ce contingent    représente 11% des étudiants étrangers en France devant la Chine (10%) et l’Algérie (8%). Un étudiant étranger sur dix en France est Marocain. Des chiffres  qui ne sont pas prêts de régresser. En témoigne le nombre de dossiers déposés à l’espace Campus France Maroc qui a dépassé les 16.000 en 2013, soit une hausse de plus de 8% par rapport à 2012. Quelque 9.000 jeunes Marocains sont partis en 2013, tous visas confondus, pour passer un concours, faire un stage, intégrer les universités françaises et les plus prestigieuses écoles d’ingénieur et de commerce, a fait savoir l’ambassadeur de France au Maroc.

Rappelons que les étudiants marocains sont surreprésentés dans les filières d’excellence (49% au niveau Master contre 44% sur l’ensemble des étudiants étrangers présents en France), et privilégient les filières scientifiques 36% et sciences économiques 34% et à accès régulé.
Cette rencontre  a été également l’occasion pour M. Fries de mettre en exergue   l’importance de la «colocalisation académique» à travers l’installation au Maroc d’antennes de grandes écoles et universités françaises. «L’objectif est de permettre à des étudiants marocains qui ne peuvent ou ne souhaitent pas effectuer leurs études en France d’obtenir un diplôme français tout en étudiant sur le territoire marocain», a-t-il souligné.

Quant aux bourses du gouvernement français à destination des étudiants et chercheurs, celles-ci représentent   un budget annuel de plus de deux millions d’euros. Ce sont plus de 400 étudiants qui ont bénéficié en 2013 d’une bourse d’études, tandis que plus de 120 doctorants ont bénéficié d’une bourse de recherche de 3 à 6 mois dans le cadre de la préparation de leur doctorat en cotutelle.

Publié 17 février 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Coopération, Enseignement

Prix de l’essence : le gasoil augmente aussi

pompes_carburant_04092013100814

Alors que l’essence super qui coutera 12,75 DH/L et le fuel n°2 ont déjà été augmenté le 1er février dernier, c’est au tour du gasoil de prendre l’ascenseur depuis le dimanche 16 février.
C’est durant la réunion de la Commission interministérielle des prix de samedi dernier qu’il a été décidé de faire passer le prix du litre de gasoil à la pompe à 8,88 dirhams. Cette mesure est annoncée pour la période allant du 16 février au 15 mars 2014.

Alors que le système d’indexation partielle adopté par le Maroc ne s’applique qu’à trois produits pétroliers,
L’application du système d’indexation partielle, lors de la première phase, ne concerne que trois produits pétroliers liquides, à savoir l’essence super, le fuel industriel et le gasoil. Si le ministère des Affaires générales et de la gouvernance indique que seul le prix du gasoil est augmenté, il faut rappeler que les prix de l’essence super et du fuel avaient déjà été revus à la hausse le 1er février dernier.

La grande question demeure toujours de savoir jusqu’à quel point ces hausses vont se répercuter sur le pouvoir d’achat des Marocains ?

Publié 17 février 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Circulation, Consommation

Quelques jours au Riad de l’Olivier

Arrivés jeudi en fin d’après-midi au Riad, nous y sommes restés jusqu’à dimanche après-midi dans un cadre reposant, soignés comme des princes par nos amis Marc et Fairouz, le repos étant quand même interrompu pour se mettre à table en famille et déguster de délicieux repas !!!

Le matin au lever, en ouvrant les fenêtres.

Le matin au lever, en ouvrant les fenêtres.

Paysages de vacances au lever du soleil !

IMG_0986

IMG_0989

Un paysage merveilleux avec les amandiers en fleurs :

IMG_0992

IMG_0994

IMG_0995

IMG_0996

IMG_0999

Une visite à la bergerie pour y voir les chèvres qui donnent le lait avec lequel Fairouz prépare de si bons fromages :

IMG_1001

IMG_1005

Puis au poulailler :

Canards, poules, coqs et lapins font bon ménage !

Canards, poules, coqs et lapins font bon ménage !

Quelques cailles à côté.

Quelques cailles à côté.

La dinde a couvé des oeufs de poule et s'occupe des poussins !

La dinde a couvé des oeufs de poule et s’occupe des poussins !

Quelques vues du Riad au milieu des amandiers en fleurs :

IMG_1019

IMG_1021

IMG_1024

Les arganes sont superbes :IMG_1025

Il y avait, ce dimanche une sortie de Connect Institute : petite promenade apéritive avant le repas :

IMG_1044

IMG_1048

Fanou s'est fait des copines !

Fanou s’est fait des copines !

Qu’on est bien au Riad, merci encore à Marc et Fairouz de leur accueil !

IMG_1054

 

Publié 17 février 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Bons moments, Sorties

%d blogueurs aiment cette page :