L’Université Ibn Zohr récompense les chercheurs

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com

  • Les meilleurs primés
.

.

Le 30e anniversaire de l’Université Ibn Zohr coïncide avec la tenue des premières Assises de la recherche scientifique et d’innovation (ARSI). Elles ont eu lieu en marge de la cérémonie de la 10e édition du Prix Ibn Zohr pour la recherche scientifique organisée récemment à Agadir. Les travaux de ces assises ont pour objectif d’élaborer une vision stratégique en matière de recherche scientifique à l’UIZ, d’en redéfinir les axes prioritaires tout en en améliorant la gouvernance.
Et aussi de renforcer le partenariat avec le milieu socio-économique. «Il est important de mettre en place des stratégies de travail abordant des thèmes en relation avec le développement local, régional et national», explique Dr Omar Halli, président de l’UIZ, qui insiste sur l’émulation des chercheurs grâce à cet évènement.
A noter que l’université a beaucoup de réalisations à son actif aussi bien dans le volet recherches que publications à l’échelle nationale et internationale. Le nombre de projets scientifiques est passé de 5 à 15  et le nombre de doctorats qui était de 35 est désormais de 80 par an. Les thèses soutenues à l’UIZ sont, elles, passées de 300 à 600 actuellement.
Par ailleurs, la cérémonie de remise de prix a consacré de nombreux talents. Dans la catégorie «Sciences et techniques», le prix de la recherche scientifique a été attribué au professeur Rachid Latif, de l’ENSA. Le prix des lettres et sciences humaines a été remis au professeur Abderrahmane Amssider, de la Faculté des lettres et sciences humaines.
Concernant le prix de la meilleure thèse de doctorat, il été remporté ex-aequo par Laila Oulhna et Najat Ettayfi, de la Faculté des sciences.
Enfin, le prix de la structure de recherche la plus productive est attribué à Abdelhamid Mossadek, responsable du Laboratoire de biotechnologies et valorisation des ressources naturelles (LBVRN). Un hommage a aussi été rendu à Mostafa Dkhissi, ancien président de l’UIZ et à Mohamed Bouayad, président de «Haliopôle», pôle de compétitivité de Souss Massa Draâ pour la pêche, l’industrie de transformation des produits de la mer.

Publicités

Publié 25 février 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Recherche, Université

%d blogueurs aiment cette page :