Archives de 10 mars 2014

L’Association Philatélique d’Agadir et du Sud organise sa 7ème exposition de timbres et monnaies du Maroc sous le thème « Protégeons notre environnement »

L’Exposition se tiendra du 12 au 15 mars 2014, Immeuble ILIGH, Avenue Moulay Ismail, Quartier Ennahda, AGADIR

TEST 03

 

TEST 02

Publicités

Journée de la femme : quelques hommages au Maroc et à Agadir en particulier

Hélène Aboutayeb – lemag.ma

.

.

Cette année 2014, nous devons rendre hommage, tout d’abord, à Zineb El Adaoui qui, dans la continuité d’une brillante carrière, a été nommée le 21 janvier dernier, Wali de la région Gharb – Chrarda – Beni Hssen. Le titre « Madame la Wali » était, dès lors, prononcé pour la première fois en terre marocaine. 

Le deuxième hommage que nous souhaitons rendre pour cette journée de la femme revient, assez ironiquement d’ailleurs, à un homme, à qui nous devons beaucoup. Cet homme qui par son geste symbolique a permis une grande avancée dans le statut des femmes au Maroc. Il s’agit, vous l’aurez compris, de cet ancien colonel des forces auxiliaires que nous saluons chaleureusement (mais sans poignée de main). Cet homme merveilleux a refusé de serrer la main à Madame la Wali et a été, de ce fait, révoqué de ses fonctions. Comment ne pas saluer la portée de ce (non) geste pour l’avancement de la condition féminine du Royaume. 

Cet homme n’avait-il pas assisté aux signaux forts envoyés par SM le Roi, des mesures douces mais radicales dont la portée au niveau de la justice sociale était sans précédent ? SM le Roi est le premier à combattre les stéréotypes culturels liés au genre dans une société traditionnellement patriarcale. Il a osé aller bousculer les préétablis et le protocole en abolissant par exemple le harem royal. Il a accordé toute sa confiance à son épouse afin qu’elle occupe son rôle de première dame des marocains et des marocaines à l’échelle nationale et internationale. En 2004, il a même lancé de nouvelles mesures juridiques en faveur des femmes avec la révision du code de la famille. 

Ici, à Agadir, on se bat principalement pour l’amazighité et pour le respect des traditions mais une dynamique d’émancipation des femmes est bel et bien présente même si elle ne s’affirme pas comme telle. Ici, comme dans beaucoup de régions au Maroc, les femmes ne manifestent pas, les femmes ne revendiquent pas. Le film « la sources des femmes » peut paraître un bel idéal mais reste très utopique. La reconnaissance, il faut se battre pour l’obtenir. La gent féminine qui souhaite faire carrière se trouve, comme partout, face à un obstacle supplémentaire dans un monde dominé par les hommes: la discrimination. 

Malgré cela, des femmes au parcours exemplaire arrivent à obtenir des postes à responsabilité et à avoir la reconnaissance de leurs pairs. Ces femmes-exceptions mais aussi d’exception, nous voulons aussi leur rendre hommage et notamment à : Latifa Yacoubi, Directrice à l’ANDZOA, Saloua Benkirane, chef de division de l’action sociale à la wilaya d’Agadir, Hanane Hdaddou, chargée de mission au Conseil régional du Souss Massa Drâa, Malika Alami, Journaliste à l’Economiste, Majda Saber, journaliste à Aujourd’hui le Maroc, Fatiha Fdil, directrice de l’observatoire de l’environnement, Asmaa Oubou, chargée de mission au Conseil régional de Tourisme, et beaucoup d’autres. Dans l’ombre de grands hommes qui leur ont fait confiance, elles sont discrètes, efficaces, travailleuses et passionnées. Elles s’affirment mais ne perdent rien de leur identité féminine. A contrario, elle lutte silencieusement contre la standardisation de modèles sociaux alors que le quotidien n’est pas toujours simple dans une sphère économique qui impose la loi du milieu. 

Sans le savoir peut-être sans le vouloir, elles portent haut les valeurs de justice et de respect et participent activement à la croissance économique de la région. Comme le rappelle le thème de la journée de la femme 2014, « l’égalité pour les femmes, c’est le progrès pour toutes et tous ». 

Publié 10 mars 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir

Paradis- Plage à Imi Ouaddar, un avant-goût du paradis !

Paradis-plage, c’est un magnifique complexe situé à Imi-Ouaddar, au bord de la mer :


IMG_1454

IMG_1495

Dans un très beau cadre, avec un design parfaitement réussi, très reposant et agréable,IMG_1448

IMG_1450

IMG_1452

IMG_1496

IMG_1498

IMG_1499

IMG_1500

L’intérieur est tout aussi accueillant, le personnel aux petits soins, toujours souriant et attentionné, les équipements sont irréprochables :

IMG_1474

Admirez l’hébergement dans cette suite :

IMG_1439

IMG_1442

IMG_1444

Profitez du calme de la nuit :

IMG_1457

IMG_1462

IMG_1467

 

Des tas d’animations et activités vous sont proposées sur place : Spa, Centre de beauté, Massage, Piscine, Yoga, Surf, Canoë… :IMG_1476

 

Et aussi, les promenades sur la belle plage d’Agroud :

IMG_1493

 

IMG_1480

Publié 10 mars 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Hôtellerie

%d blogueurs aiment cette page :