Archives de 28 mars 2014

Rappel : Le Maroc avance d’une heure à partir de ce dimanche

aufaitmaroc.com
changement-heure_17032014144148

 

Nous avons jugé bon de vous le rappeler: l’heure légale au Maroc sera avancée de 60 minutes (GMT+1) ce dimanche à compter de 02 heures du matin.

Une décision qui fait suite à l’application du décret n° 2.13.781 du 28 septembre 2013 du ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration.

Un décret qui stipule, rappelle-t-on, que l’heure légale au Maroc est avancée de soixante minutes à partir du dernier dimanche du mois de mars à 02h00, et sera retardée de 60 minutes le dernier dimanche du mois d’octobre, à partir de 03h00.

Rappelons que le mois du ramadan 2014 ne sera pas affecté par ce changement d’heure puisque le Maroc repassera à l’heure d’hiver le premier jour de ce mois, et repassera de nouveau à l’heure d’été à sa fin.

Publié 28 mars 2014 par Michel Terrier dans Actualité

Communiqué de la section rando – marche de l’UFE

page1

La section RANDO / MARCHE UFE d ‘ Agadir vous souhaite un excellent printemps bien que les escargots aient fait une timide apparition ce jour , ce n’est pas grave, le principal s’étant déroulé hier sur la plage de Tifnit autour d’un barbecue géant , d’une participation record et d’une ambiance inégalées !

Pour info , cette même section rando vient de boucler le grand tour du Haut et Moyen-Atlas en 9 jours , ( du 1 au 9 mars ) soient 2300 KM , dont voici les points forts :

Découverte ou retrouvailles pour certains , en visitant : l’or rouge de Taliouine, l’impressionnant ksar de Ait Ben Haddou , les gorges du Dadès – du Todghra – du Ziz, la palmeraie de Aoufouss, Er Rachidia, l’atelier de tissage des soeurs franciscaine à Midelt ( merci à Nicole ), la forêt de Cèdres à Azrou ( 2 nuits ), les sources de l’Oum-er-Rbia , Ain-Leuh, les parachutistes du para-club de Beni Mellal, le barrage et lac de Bin-el-Ouidane, Azilal, les cascades d ‘Ouzoud ( 2 nuits ) et ses 23 sources, la visite de la mosquée de Tin Bel ( XII° siècle ), le pont naturel d’Imi n’Ifri à Demnate, le col du Tizi-n-Test et le salaire de la peur en plongeant sur la plaine du Souss !

En remerciant au passage notre discret mais néanmoins actif chef de la section rando Jean-Pierre Hurtaut, tous les participants à cette aventure et ceux qui n’ont pu être du voyage cette année, faute de place…. logistique !

Après les opérations Dromadaire – Tizourgane – Naila – Djebel , je vous donne RDV pour la saison prochaine à l ‘expédition ? ? ? ? ? ? ? ?

Cricri.

Publié 28 mars 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, UFE

Les Gazelles d’Agadir. Classement de la dernière étape et classement général au rallye Aïcha des Gazelles

A la dernière étape, Carolyne et Naïma se classent 17èmes

class et6

 

Et au classement général, elles remontent encore d’une place pour terminer 14èmes !

Class Gen

 

Bravo encore à toutes les deux : parties de la 41ème place à la première étape, elles ont progressé au fil de l’épreuve : 23èmes puis 18, 17,15 pour terminer 14èmes sur 137 au classement 4×4 et camions !

Publié 28 mars 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Sport automobile

Institut Français d’Agadir : 2 réalisateurs à Agadir ce week end !

Institut Français

Cette fin de semaine, l’IFA aura l’honneur de recevoir 2 grands réalisateurs invités à participer au Festival International du Cinéma d’Animation de Meknès.

2 séances seront organisées pour découvrir des films d’animation et échanger avec les réalisateurs :

 

Vendredi 28 mars à 19h30 à l’IFA : Séance adulte avec la projection de Jasmine, en présence du réalisateur Alain Ughetto.

Synopsis:

Dans le Téhéran de Khomeiny, mystérieux et oppressant, dans le tumulte de l’Histoire, des êtres de pâte et de sang luttent comme bien d’autres pour l’amour et la liberté. Du frémissement de la pâte modelée, surgit la plus incroyable des histoires mêlant l’amour et la révolution : France, fin des années 70, Alain rencontre Jasmine, une Iranienne ; elle change le cours de sa vie.

Samedi 29 mars à 19h30 à l’IFA : Séance enfant et familiale avec la projection de l’Apprenti père Noel en présence du réalisateur Luc Vinciguerra.

Synopsis :

A partir de 3 ans 

Le Père Noël ne veut pas prendre sa retraite, mais le règlement est formel : il doit se choisir un apprenti qui le remplacera. Sélectionné parmi des millions d’enfants, l’heureux élu devra s’appeler Nicolas, être orphelin et avoir le cœur pur.
De l’autre côté de la terre, un petit garçon répond parfaitement à ces critères, mais son manque de confiance en lui et son vertige font un piètre candidat.
Le Père Noël acceptera-t-il l’idée de passer la main et aider son apprenti à prendre sa place ?

 

Samedi nous recevrons également l’acrobate Julot qui viendra présenter un numéro d’équilibre sur mat chinois à 9 mètres de hauteur !

 

Samedi 29 mars à 17h sur la corniche en face du mc Donald : Spectacle acrobatique Julot

Un mât érigé sur un carré de couleurs, des hula hoops en suspension sur des haubans…

Et voilà notre homme, à la démarche souple et élastique qui, dans un même déplacement d’énergie, va divaguer autour d’un mât, animer des cerceaux aux rythmes de son corps jouant gaiement sur les couleurs et la musique… jusqu’à se retrouver, de vertiges en ondulations… à neuf mètres de hauteur !

 

Pour plus d’informations, suivez-nous sur les réseaux sociaux :

 

Facebook: Institut français d’Agadir / https://www.facebook.com/institutfrancaisagadir

IFA Tiger

Publié 28 mars 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Spectacle

La compagnie aérienne Air Berlin lance de nouvelles lignes

Allemagne : Le transporteur aérien allemand Air Berlin a annoncé le lancement prochain, d’une ligne direct sans escale, entre la ville allemande de Düsseldorf et la cité ocre marocaine de Marrakech.

Airberlin

Selon, le site spécialisé Travel Daily News, cette ligne aérienne nouvelle, qui sera desservie par un avion Airbus A320, sera opérationnelle à partir du 3 Novembre 2014, à raison de deux vols par semaine, les lundis et vendredis. Les vols de correspondances, sont disponibles à partir de Berlin, Hambourg, Munich, Stuttgart, Vienne en Autricheet Zurich en Suisse.

Par Ailleurs, airberlin, a indiqué, selon la même source, qu’elle mettra en place courant la saison d’hiver 2014, un vol supplémentaire hebdomadaire reliant Düsseldorf à Agadir. NIKI, la filiale autrichienne du groupe airberlin, lancera également de nouvelles lignes au départ de Vienne à destination d’Agadir, à partir de l’hiver prochain (voir communiqué ci-dessous)

A noter que Air Berlin, généralement désignée par airberlin ou airberlin.com, est la deuxième compagnie aérienne en Allemagne après Lufthansa.

Communiqué de Niki :
.
Ladies and Gentlemen,
 
We are proud and happy to announce that NIKI will start operating two new weekly flights between Vienna and Agadir in October:
 
HG 3734/5  VIE-AGA-VIE              
weekdays of operation 1 & 3/4               
start of operation: 1st October 2014
 
The flights perfectly fit into the hub structure that NIKI has in Vienna with connections to destinations in Germany, Switzerland and the rest of Europe in both directions.
For further information on flight times and connections please see the attached press release.
 
So, we wanted to take this opportunity to thank you once again for welcoming us in Agadir and for providing all the valuable information and data that you have shared with us.
With this information at hand, we were able to put together a convincing business case and open a new route out of VIE.
 
We want to encourage you to share the great news about the new flights and to help us to make this new NIKI destination a success!
 
Best regards,
Andreas Gruber (NIKI) & Daniel Maier (airberlin)
 
Daniel Maier
 
Senior Manager Alliance Development
Alliances & Cooperation –
Air Berlin PLC & Co. Luftverkehrs KG
Saatwinkler Damm 42-43
13627 Berlin
Airberlin group | member of oneworld®
T: +49 (0)30 3434 2028
F: +49 (0)30 3434 2039
E: Daniel.Maier@airberlin.com
I: www.airberlin.com
Become a fan on facebook: facebook.com/airberlin
Don’t miss out on any offers: airberlin.com/newsletter
 
Andreas Gruber, MA
Senior Manager Network Planning & Development
NIKI Luftfahrt GmbH
Office Park I, Top B03
1300 Wien Flughafen
FB: FN 230533W
Handelsgericht Wien

Publié 28 mars 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Tourisme, Transports

Maroc : La circulation autoroutière en hausse de 5,4% en 2013

MAP – lnt.ma

autoroute

La circulation autoroutière au Maroc a connu une croissance de plus de 5,4 % sur l’ensemble du réseau en 2013, indique le ministère de l’Equipement, du transport et de la logistique.

Les recettes de péage ont crû de 7 % pour s’établir à 2,27 milliards de dirhams (MMDH), selon un communiqué publié au terme de la réunion, mercredi, du conseil d’administration de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM), sous la présidence du ministre de l’Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rebbah.

Cette augmentation, a expliqué la même source, est due principalement à la croissance qu’a connue le trafic sur les sections autoroutières du contournement de Casablanca, Casablanca-El Jadida et Berrechid-Agadir.

En termes de développement du réseau, l’année 2013 a été marquée par le lancement officiel des travaux de construction de l’autoroute Safi- El Jadida par SM le Roi Mohammed VI, le 21 avril 2013, et la tenue de la conférence régionale “Afrique du Nord/Méditerranée” à Marrakech, les 19 et 20 mars 2013, à l’initiative de la Fédération routière internationale (IRF) en partenariat avec l’ADM et l’Association marocaine des routes, rappelle la même source.

Le total bilan, quant à lui, est passé de 45,9 millions de dirhams (MDH) en 2012 à 46,7 MDH en 2013, soit une augmentation de 2 %, note le communiqué, ajoutant que cette hausse est due essentiellement aux investissements liés à la réalisation des tronçons autoroutiers Berrechid- Beni Mellal, El Jadida- Safi, contournement de Rabat et à l’élargissement à trois voies de l’autoroute Casablanca- Rabat.

L’exercice 2013 a dégagé un excédent brut d’exploitation de 1,6 MMDH et le résultat financier s’est soldé par un déficit de 762 MDH contre 640 MDH en 2012, a fait savoir la même source, notant que cette baisse du résultat financier s’explique essentiellement par l’importance des charges d’intérêts des prêts contractés par l’ADM pour le développement du réseau autoroutier et qui excèdent 1,44 MMDH en 2013 contre 1,296 MMDH en 2012.

Pour ce qui est du résultat net de l’ADM au titre de l’exercice 2013, il s’est soldé par une perte de près de 149 MDH contre 179 MDH en 2012 du fait de l’amélioration du résultat d’exploitation.

S’agissant des comptes consolidés de l’ADM, ils ont été également traités et présentés selon les normes IAS/IFRS, s’établissant à 45,4 MMDH.

Publié 28 mars 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Circulation

Agadir : L’agropole intégrée au parc Haliopolis

Yassine SABER – leseco.ma

Le projet de l’agropole Souss-Massa-Drâa sera introduit au parc Haliopolis. La 1rephase du projet mobilisera 31 ha brut dont 23 ha cessibles. Des arrangements seront faits pour arriver à un coût raisonnable permettant la commercialisation du projet à un prix abordable.

agropole

L’agropôle de la région du Souss-Massa-Drâa sera intégrée en fin de compte au parc Haliopolis d’Agadir. C’est du moins le scénario avancé par Medz, filiale de CDG développement, lors de la réunion du comité de pilotage tenue ce mardi à la wilaya pour la réalisation de ce projet tant attendu par les professionnels de la région du Souss-Massa-Drâa. Au moment où les travaux de la valorisation du parc Haliopolis situé dans la commune de Drarga sont toujours en attente, vu que 14 acquéreurs sur 47 ont déjà déposé leurs autorisations de construire auprès des services concernés, l’agropole, quant à elle, traîne toujours le pas depuis la révision de l’étude de dimensionnement et de positionnement pour la mise en place de ce projet, prévu en deux sites, l’un dans la province de Chtouka Aït Baha et l’autre à Taroudant. À cet égard, l’agropole sera réalisée selon le scénario avancé sur 50 hectares au parc Haliopolis, tandis que la 1re phase dudit projet mobilisera 31 ha brut, dont 23 ha cessibles. De l’avis de plusieurs intervenants, cette décision intervient en effet après l’avis défavorable émis par les eaux et forêts à l’égard de la cession de la parcelle domaniale identifiée à Chtouka Aït Baha, ce qui retardera davantage la réalisation de ce projet. De surcroît, le peu d’engouement exprimé pour la seconde tranche en comparaison avec la précédente a poussé les intervenants à intégrer l’agropole dans une partie réservée au parc Haliopolis, pour sortir ce projet de terre. En chiffres, depuis le déroulement des commissions d’attribution du parc Haliopolis, près de 168 demandes d’affectation ont été reçues, dont 87 ont été examinées favorablement et 47 octroyées (dont 5 sur la 2e tranche) avec un taux de rejet de 12%, ce qui générera un investissement prévisionnel d’1MMDH et la création de 3.884 emplois. S’agissant du coût du foncier au parc Haliopolis, il est jugé élevé en comparaison avec le prix de vente prévu en faveur des futurs acquéreurs de l’agropole (entre 300 et 400 contre 600 DH/m² au parc Haliopolis). C’est pourquoi des arrangements seront faits afin d’arriver à un coût raisonnable permettant de commercialiser le projet à un prix abordable et attractif, en faveur des professionnels. Toutefois, le projet du parc Haliopolis a été confronté à de sérieuses difficultés.

Il s’agit essentiellement du déblocage de la subvention de l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI) et de celle du Conseil régional du Souss-Massa-Drâa, respectivement de 59 MDH et 12 MDH. Sur ce dernier point, il faut signaler que pour permettre le raccordement du projet au «hors site» et desservir les premiers industriels en eau et en électricité, le déblocage de la totalité de ces subventions est nécessaire, alors que les factures en souffrance relatives au «hors site» s’élèvent à 85MDH. De ce fait, la société mixte Halioplis SA, gérée par Medz, filiale de CDG développement est toujours en attente du déblocage de ces subventions, après leur report à maintes reprises depuis plus de 2 années. Aujourd’hui, le Conseil régional du Souss-Massa-Drâa s’est engagé à débloquer sa subvention, tandis que celle du gouvernement est toujours en suspens. Pour ce qui est des autorisations de construire pour la valorisation des lots industriels, l’Agence urbaine a émis un avis défavorable pour les activités de support, entre autres, la menuiserie inox ou aluminium, le froid, la climatisation, l’emballage métallique et les caisses en plastique, autorisées par la commission d’attribution des lots, et exige de ce fait de l’acquéreur la modification de l’intitulé de son activité pour se conformer à la: «transformation des produits de mer». Par conséquent, la RASMA exige la justification du respect des limites des rejets liquides, ainsi que de prévoir une station de traitement desdits rejets. Pourtant, les activités support ne comportent pas de rejets liquides. L’autre point et non des moindres est la libération du foncier, notamment de la parcelle domaniale occupée par une exploitation agricole, qui concerne la 3e tranche du projet. L’expertise qualitative de cette occupation a déjà été effectuée par la commission. Reste actuellement à négocier avec l’occupant l’éviction de cette occupation, sachant bien qu’une action en justice menée par les Domaines est en cours à l’encontre de cet occupant sans droit ni titre.

Session de formation à Agadir : Préserver le patrimoine culturel immatériel

MAP – lematin.ma

Renforcer les compétences nationales en matière de sauvegarde du patrimoine culturel national immatériel. Ph : ircam.ma

Renforcer les compétences nationales en matière de sauvegarde du patrimoine culturel national immatériel. Ph : ircam.ma

Le bureau de l’Unesco à Rabat organise en collaboration avec le ministère de la Culture, à Agadir, une session de formation sur la mise en œuvre de la convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel à travers le territoire national.

Les travaux d’une session de formation, sur la mise en œuvre de la convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, ont démarré, mercredi à Agadir, à l’initiative du bureau de l’Unesco à Rabat, en collaboration avec le ministère de la Culture.

Cette session, qui se poursuivra jusqu’au 30 mars avec pour objectif de renforcer les compétences nationales en matière de sauvegarde du patrimoine culturel national immatériel, est marquée par la participation des représentants de plusieurs départements gouvernementaux, services centraux et extérieurs du ministère et ses établissements de recherche scientifique, d’enseignants et étudiants de l’Université Ibn Zohr d’Agadir, ainsi que de plusieurs associations de la société civile concernées.

Sanae Allam du bureau de l’Unesco à Rabat a souligné, dans une déclaration à la MAP, que cette session s’inscrit dans le cadre d’un programme plus vaste financé par la Norvège à travers le fonds du patrimoine immatériel.

Ce programme, a-t-elle dit, vise à soutenir le Maroc en matière de renforcement de ses compétences nationales dans le domaine de la sauvegarde du patrimoine culturel matériel et immatériel, particulièrement au vu de la richesse et de la diversité que renferme le Royaume.

Ce séminaire est, également, dédié à consolider les compétences des participants dans la perspective d’élaborer un plan d’action commun visant à inventorier, archiver, enregistrer et à réhabiliter ce volet important et riche du patrimoine national.

La Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a été adoptée par l’assemblée générale de l’Unesco le 17 octobre 2003.

La Convention engage les Etats parties à prendre les mesures nécessaires pour assurer la sauvegarde de leur patrimoine culturel immatériel, et pour promouvoir la coopération aux niveaux régional et international en la matière.

Publié 28 mars 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Artisanat, Patrimoine

%d blogueurs aiment cette page :