Archives de 10 avril 2014

Le 7ème salon régional de la lecture et du livre, du 18 au 23 avril à Tiznit

MH—BR.- MAP – medias24.com

Livre_Edition_Fes

La 7ème édition du salon régional de la lecture et du livre aura lieu, du 18 au 23 avril à Tîznît (Place Moulay Abdellah), à l’initiative de la direction régionale de la Culture Souss-Massa-Drâa en partenariat avec la commune urbaine de Tiznit.

Placée sous le signe « Tiznit : carrefour de lecture et de connaissance », cette édition sera marquée par la participation de plusieurs institutions et associations culturelles, maisons d’édition et professionnels du livre aux plans régional et national, indique un communiqué de la direction régionale de la Culture. et de l’édition au Maroc et une opportunité d’échange et de contact avec les créateurs et écrivains de divers horizons tout au long de cette manifestation qui prévoit aussi une série  d’activités diverses, ajoute la même source.

La cérémonie d’ouverture de ce salon (18 avril) sera ponctuée par une conférence inaugurale sur « la question culturelle dans la région Souss-Massa-Drâa : enjeux et défis », qui sera animée par Ahmed Saber, doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines d’Agadir.

Les organisateurs prévoient une série de colloques et de rencontres professionnelles et littéraires avec une pléiade d’écrivains et de chercheurs aux niveaux local, régional et national, ainsi que des ateliers artistiques et de formation au profit des jeunes et des enfants en vue de les encourager à acquérir les techniques d’écriture et de lecture et leur permettre de libérer les énergies créatives.

Des soirées artistiques et musicales et des récitals de poésie animés par des créateurs de diverses sensibilités devront également égayer les soirées de ce salon dédié à la promotion du livre et à la sensibilisation à l’importance de la lecture.

 

 

Publicités

Publié 10 avril 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Culture, Salons, Société

Le Maroc, 3e meilleur climat de la planète

par Hamza Mekouar – medias24.com

La plage de Dar Bouazza, proche de Casablanca (DR).

La plage de Dar Bouazza, proche de Casablanca (DR).

Grâce à son soleil généreux, ses températures douces et ses rares jours de pluie, la côte nord-ouest marocaine, occupe la 3 ème place après le Chili et les Canaries.

Le magazine américain Weatherwise a répertorié les 10 meilleurs climats de la planète.
C’est la ville de Viña del Mar, dans la région de Valparaíso au Chili, qui se classe numéro un de ce top 10. Elle est suivie de Las Palmas aux Canaries, à 620 km d’Agadir, renommée pour la douceur de son climat tout au long de l’année.

Justement, la côte nord-ouest marocaine offre le 3e meilleur climat de la planète, car « elle connaît peu de variabilité saisonnière, le climat y est très doux tout au long de l’année et les mauvaises conditions météorologiques, de tout genre, sont très rares », note dans le magazine américain spécialisé Weatherwise

Viennent ensuite les villes de Sassari (Sardaigne), Barcelone, Lisbonne, San Diego (Californie), Adélaïde, la côte ouest du Cap (Afrique du Sud) et pour finir la région de Manjimup en Australie.

Conscient du caractère subjectif de la notion de « bon climat », le magazine souligne que « nous sommes tous différents, et le concept de meilleur climat est somme toute relatif » Car si certains préfèrent se prélasser au soleil, d’autres se sentent mieux dans les climats froids ou tempérés. Chacun a sa propre vision du beau temps.
Il est toutefois possible de définir certains critères météorologiques bénéfiques pour la santé physique, mentale et émotionnelle. Des critères allant de la température, à l’humidité en passant par le nombre moyen de jours ensoleillés.
L’auteur a étudié les conclusions de plusieurs recherches menées sur les effets de l’environnement sur l’homme, parmi lesquelles :
-une étude publiée dans Journal of Personality and Social Psychology, par Richard Lucas et Nicole Lawless, qui démontre que les gens qui habitent dans les zones les plus ensoleillées ont tendance à être plus heureux que ceux qui vivent dans des zones plus nuageuses,
-une étude de Jaap Denissen de l’Université Humboldt de Berlin qui prouve que le vent a un effet négatif sur l’humeur humaine,
-d’autres études qui montrent qu’une chaleur excessive peut être source d’irritabilité, de colère et d’agressivité. Des études qui montrent aussi que notre productivité diminue avec l’augmentation de la température.
Sur ces bases, l’auteur a comparé les données météorologiques fournies par l’Organisation météorologique mondiale pour établir son classement des 10 endroits où le climat est le plus proche du « climat optimal ».
Cette liste est-elle objective et précise ? « Bien sûr que non, car il existe des erreurs statistiques et des approximations dans la collecte des données, en particulier concernant les effets du climat, dues à l’aspect mental et émotionnel de l’homme », prévient l’auteur, Ed Darack, plus habitué à écrire des romans de fictions que des articles scientifiques.

Publié 10 avril 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Environnement, Météo, Santé

Des ateliers et spectacles autour des arts urbains à Agadir et Tiznit.

Turn_Off_The_Light-4

Du 8 au 14 avril, l’Institut Français d’Agadir en partenariat avec la municipalité d’Agadir, la municipalité de Tiznit et le Festival National des Cultures Urbaines reçoit l’équipe artistique du spectacle Turn off the light.

Turn off the light est une performance scénique  qui créer la rencontre entre la danse, la musique et la calligraphie lumineuse.  Pour ce spectacle unique en son genre, le calligraphe français Kaalam réunit autour de lui une équipe artistique de haute volée (2 danseurs, 1 DJ et un photographe).

Vidéo de présentation du spectacle :

 

A l’occasion de leur venue dans le Souss, l’IFA a concocté un programme chargé pour les artistes français :

  • Deux spectacles

– Une représentation à Agadir, au théâtre de verdure de la municipalité le samedi 12 avril à 19h30

– Une représentation à Tiznit, sur la scène principale du festival le dimanche 13 avril à 19h30.

Affiche tiznit

  • Trois jours d’ateliers (calligraphie, danse, photo et DJ)

– Deux ateliers à Agadir, au centre culturel Khair Eddine (calligraphie lumineuse et danse)

– Deux ateliers à Tiznit, auprès des jeunes participants du festival des cultures urbaines (Dj et danse)

– Une rencontre avec l’association Young Photographes

L’objectif de ces ateliers est de sensibiliser les stagiaires à ces pratiques artistiques et de créer un spectacle qui sera joué en première partie des 2 représentations de Turn Off the Light.

 

Vous pourrez également découvrir une exposition des travaux du calligraphe Kaalam dans les locaux de l’Institut français d’Agadir et dans le hall de la municipalité à partir du jeudi 10 avril.

 

Ce projet a reçu le soutien de l’Institut Français Paris et la Région pays de Loire.

 

IFA Tiger

Publié 10 avril 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Art, Danse, Spectacle

%d blogueurs aiment cette page :