2ème jour : les greniers fortifiés d’Amtoudi

Il existait 6 greniers fortifiés à proximité immédiate d’Amtoudi. Quatre d’entre eux ont pratiquement disparu et il n’en reste que quelques morceaux de murs.

Les deux autres ont survécu et ont été heureusement restaurés grâce à Salima Naji qui a supervisé les travaux et donné toutes indications pour que ces restaurations soient faites dans les règles de l’art, suivant les méthodes traditionnelles par d’anciens maâlems dépositaires de ce savoir-faire ancestral. Il s’agit des greniers de Id Aïssa et de Aguellouy.

Voici le trajet que nous avons effectué mardi sous un soleil magnifique (environ 12 kilomètres)2e jour  greniers

Début de l’ascension tôt le matin :IMG_2179

IMG_2184

IMG_2185

IMG_2186

IMG_2188

ça grimpe dur !IMG_2191

On arrive à Id Aïssa : des gravures rupestres près de l’entréeIMG_2192

IMG_2193

Belle vue en direction de TaghjijtIMG_2194

Un très beau travail de restauration !IMG_2195

IMG_2196

La seconde porte que l’amine va nous ouvrirIMG_2198

A l’intérieur, un dédale de ruelles entre les rochers et les constructionsIMG_2199

Le mortier qui servait à la préparation de la poudre à fusilIMG_2200

IMG_2201

Sur les deux photos qui suivent, on reconnaît la « patte » de Salima NajiIMG_2203 IMG_2204

Belle tour de gardeIMG_2206

Un paysage magnifique !IMG_2207

Les cases du grenier ne sont pas superposées, mais juxtaposées, les ruelles pour y accéder sont étroitesIMG_2210

IMG_2212

IMG_2214

IMG_2216

L’intérieur d’une case du grenierIMG_2217

IMG_2218

On y voit de très nombreux emplacements destinés à recevoir les ruches traditionnelles en roseau tresséIMG_2222

IMG_2224

La tour de garde qui surplombe la falaiseIMG_2227

et l’échelle qui sert à grimper à l’intérieur de la tour (un tronc de palmier avec des encoches)IMG_2228

L’intérieur de l’agadirIMG_2229

L’oued jute au dessousIMG_2230

et le plateau de l’autre côtéIMG_2239

Faraji prend un peu de repos avant de repartirIMG_2243

Là aussi, des gravures rupestres, mais elles sont très déteriorées IMG_2244

Quelques vues de la partie supérieure de l’agadirIMG_2246

IMG_2247

IMG_2248

La porte qui donne accès au « musée » de l’agadirIMG_2249

Le musée où toutes sortes de choses ont trouvé place IMG_2250

IMG_2251

Une belle poterie bien décorée et, au dessus, des actes rédigés sur des morceaux de boisIMG_2253

Un très beau couscoussier en terre cuiteIMG_2254

IMG_2256

On quitte Id Aïssa pour monter sur le plateau au dessus pour rejoindre AguellouyIMG_2258

IMG_2259

Un bel empilement de rochers devant l’agadirIMG_2262

Il est déjà loin !IMG_2264

la marche sur le plateau, le terrain n’est pas très facile, mais là, ça ne monte pas !IMG_2265

IMG_2266

IMG_2268

et on attaque la descente vers AguellouyIMG_2269

Le chemin est étroit et pas facile !IMG_2270

IMG_2271

IMG_2272

En vue du second agadirIMG_2273

IMG_2274

L’amine, prévenu par téléphone nous attend près de la porteIMG_2278

Belle restauration des motifs, là aussi !IMG_2279 IMG_2280

ainsi que des plafonds en branches de palmiersIMG_2282

IMG_2283

Il y a eu un très gros travail de fait dans ce grenierIMG_2287

L’oued au dessous et le village d’AmtoudiIMG_2288

Une affiche souvenir des travaux de restaurationIMG_2289

La pièce dans laquelle était préparée l’huile d’arganeIMG_2291

De longs couloirs étroitsIMG_2292

et très bas de plafond !IMG_2294

C’est de loued au dessous qu’ont été prises les photos d’hierIMG_2296

IMG_2299

IMG_2300

IMG_2302

Là aussi, un petit « musée » renferme des trésorsIMG_2304

IMG_2305

Une magnifique porte dont les décorations sont admirablement conservéesIMG_2306

Ce qu’il a fallu comme travail pour monter tout ça !IMG_2309

IMG_2312

Un travail qui reste à terminer : la restauration du rucher extérieurIMG_2314

Le haut de la tour de garde : le gardien veillait et dormait la nuit à cet emplacement, entre les créneauxIMG_2315

A l’intérieur de certaines cases du grenier, une jarre était enchâssée dans le mur pour y placer des bijoux ou objets de grande valeur. Une fois ces objets en place, un enduit était réalisé par dessus pour en masquer l’emplacement que seul le propriétaire pouvait retrouver !IMG_2317

IMG_2320

De là, avec le téléobjectif, on peut même surveiller la voiture devant l’aubergeIMG_2321

et voir les va-et-viens en bas : là, le retour de la corvée de lessiveIMG_2322

IMG_2323

et on prend le chemin du retour vers l’aubergeIMG_2328

IMG_2330

IMG_2332

On traverse l’oasis : une véritable forêt viergeIMG_2333

Par endroits, on aperçoit l’impressionnant agadir juste au-dessus
IMG_2335

IMG_2339

Les grenadiers sont en fleursIMG_2350

IMG_2351

Il reste des dattes à récupérer !IMG_2352

L’irrigation par les séguias dans l’oasisIMG_2355

IMG_2357

IMG_2358

IMG_2359

Les restes de l’un des 4 greniers en ruinesIMG_2363

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :