Archives de 27 avril 2014

Visite du Claudio Bravo Palace de Taroudant

Avec Connect Institute, nous avons pu visiter aujourd’hui, à Taroudant, un véritable musée, la propriété où vivait pendant ses dernières années, le peintre Claudio Bravo.

IMG_2664

Claudio Bravo né le 8 novembre 1936 à Valparaíso au Chili et mort le 4 juin 2011 à Taroudant, est un artiste peintre ayant vécu à Tanger et à Taroudant, depuis 1972.
Claudio Bravo est un hyperréaliste. Sa palette coloriste s’inspire un peu de la Renaissance italienne et du baroque espagnol. Il peint beaucoup de natures mortes, paysages, portraits…
Après des études artistiques à Santiago, il s’établit en Espagne à l’âge de 35 ans, et étudie les toiles des grands maîtres du musée du Prado. Rapidement, il acquiert une reconnaissance internationale en tant que portraitiste. Mais c’est à Tanger qu’il s’installe définitivement en 1972, à l’âge de 46 ans. Séduit par la lumière, les couleurs et le charme du Maroc, il y développe «une palette peut-être égale en audace à celles des plus grands coloristes de l’histoire de l’art». Claudio Bravo affirme qu’«un artiste peut être à la fois moderne et orientaliste». Ses toiles ne soutiennent aucun discours, ni moral ni politique. Son unique préoccupation est de représenter le monde tel qu’il est. Après avoir fait construire une ferme à Taroudant, il prend souvent comme modèles également les animaux. Cet amoureux du Maroc figure parmi les artistes contemporains d’Amérique latine les plus chers au monde. Il a exposé régulièrement dans les plus prestigieuses institutions dans le monde (Etats-Unis, Chili, Espagne, Philippines, Allemagne, Mexique, Royaume-Uni, Colombie, Japon, France, Brésil, Canada, Australie…)

Chaque pièce de cette magnifique propriété constitue un musée à elle seule, par la présence de ses tableaux, mais aussi, par la somptueuse collection d’objets d’art qu’il a rassemblés et distribués dans ces pièces.

Une sélection de photos que j’ai prises pendant cette visite :

IMG_2518

IMG_2519

IMG_2520

IMG_2522

IMG_2524

IMG_2526

IMG_2527

La chambre d’invités:IMG_2529

IMG_2530

IMG_2531

IMG_2533

IMG_2534

Des bustes « romains » autour de la piscineIMG_2535

IMG_2540

Des études réalisées par un de ses élèves :IMG_2539

IMG_2538

Magnifique pièce et terre cuite :IMG_2543

IMG_2549

IMG_2551

Des tableaux de draperies qu’on croirait réelles !IMG_2554

IMG_2557

IMG_2558

IMG_2560

Une salle à manger garnies de coupes venant de turquieIMG_2563

IMG_2573

IMG_2577

IMG_2578

IMG_2579

IMG_2580

Dans sa chambre, deux photos où on le reconnaîtIMG_2583

Sa photo qui figure dans son bureau :IMG_2587

Son bureau, dans lequel il est décédé d’une crise cardiaque est resté exactement dans l’état où il était ce jour-là :IMG_2588

IMG_2594

IMG_2596

IMG_2599

IMG_2600

IMG_2601

Vue vers l’extérieur :IMG_2603

IMG_2606

IMG_2608

IMG_2611

IMG_2618

Une reproduction de la Menara de Marrakech qu’on retrouvera un peu plus tard,IMG_2619

et le « Mausolée » dans lequel il est enterréIMG_2620

IMG_2629

La cuisineIMG_2633

IMG_2634

IMG_2638

Dans un coin de jardin, une collection de palmiers aussi surprenants les uns que les autres :IMG_2643

IMG_2645

IMG_2646

IMG_2649

IMG_2651

IMG_2654

Le Mausolée dans lequel il repose.IMG_2670

Sa tombeIMG_2655

et toutes les pièces de collection qui l’entourent :IMG_2656

IMG_2657

IMG_2658

IMG_2660

IMG_2661
La reproduction de la Menara :IMG_2672

IMG_2674

IMG_2675

IMG_2678

IMG_2684

A côté, un haras avec des chevaux magnifiques :IMG_2687

De splendides chevaux de concours :IMG_2695

Quelques unes des récompenses remportées par ces chevaux IMG_2697

et des selles de parade IMG_2699

IMG_2700

Du haut de la tour, une vue sur la propriété (75 ha) où les orangers produisent des oranges bio destinées à l’exportationIMG_2704

IMG_2706

 

Après cette visite, nous avons déjeuné tout près de Taroudant au restaurant Jnane SoussiaIMG_2719

IMG_2712

Ce merveilleux palace de Claudio Bravo peut se visiter : la visite vous coûtera 200 dirhams.
Pour tout renseignement, voici la carte de Tabchich Bachir, le gérant :

Claudio Bravo

Une vue satellite de la propriété :Vue satellite

 

Publicités

Publié 27 avril 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Art, Bons moments, Découverte, Peinture, Tourisme

Artisanat : Clôture à Agadir du 2e Salon régional

MAP – lematin.ma

La ministre de l’Artisanat et de l’Economie sociale et Solidaire Fatima Marouane a présidé, samedi à Agadir, la cérémonie de clôture de la deuxième édition du Salon régional de l’artisanat qui s’est tenu, du 18 au 26 avril à Place Bijawane.

L'accent a été mis sur le rôle de ce genre de manifestations dans la promotion des produits de l'artisanat au niveau de la région Souss-Massa-Drâa. Ph : MAP

L’accent a été mis sur le rôle de ce genre de manifestations dans la promotion des produits de l’artisanat au niveau de la région Souss-Massa-Drâa. Ph : MAP

Intervenant à cette occasion, la ministre a mis l’accent sur le rôle de ce genre de manifestations dans la promotion des produits de l’artisanat au niveau de la région Souss-Massa-Drâa, connue pour la richesse de ses produits, leur diversité et leur authenticité, tout en se félicitant du succès de cette deuxième édition.

Elle a, aussi, souligné l’importance d’associer les coopératives féminines notamment celles du milieu rural à ce type d’expositions pour leur permettre d’améliorer leurs revenus, ajoutant que près de 30% de l’espace de ce Salon a été réservé aux activités liées à l’économie sociale.

La cérémonie de clôture, qui s’est déroulée en présence notamment du wali de la région Souss-Massa-Drâa gouverneur de la préfecture Agadir- Ida-Outanane, Mohamed El Yazid Zellou, de parlementaires et élus et de professionnels du secteur, a été émaillée par la remise de présents à une pléiade d’acteurs, professionnels et responsables officiels en guise de reconnaissance pour leur contribution au développement du secteur.

La deuxième édition de ce salon, qui s’est tenue sur une superficie de près de 2.400 m2, a été marquée par la participation de 93 exposants venus de différentes zones de la région et représentant divers segments d’activités liées à l’artisanat (décor, bijouterie, habits et textiles et accessoires).

Ce Salon, dont l’invité d’honneur était le Sénégal, est destiné, selon ses initiateurs, à célébrer les artisans marocains, valoriser leurs produits et les inciter, à travers l’échange et le partage, à la création de nouveaux modèles dans la perspective d’augmenter leurs revenus, tout en privilégiant la démarche participative dans le secteur en tant que levier de développement socioéconomique et affluent essentiel de l’identité nationale.

Lancée en 2007, la stratégie nationale de développement de l’artisanat prévoit de doubler le chiffre d’affaires global du secteur pour atteindre 24 milliards de dirhams à l’horizon 2015. Elle préconise aussi un certain nombre de mesures pour doper les exportations des produits artisanaux, notamment à travers leur promotion sur le plan national et international, dans l’objectif d’atteindre 7 milliards de dirhams d’exportations.

Publié 27 avril 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Artisanat, Salons, Tradition

%d blogueurs aiment cette page :