Mission impossible pour les usagers de l’autoroute Marrakech-Agadir : Tom Cruise est passé par là

Meyssoune Belmaza – libe.ma
6939900-10610297
Le tournage du cinquième épisode de la saga du fameux film américain « Mission impossible », qui a déjà commencé dans une région montagneuse du Maroc, en l’occurrence près de Tahanaout, se poursuit au niveau de l’autoroute Marrakech-Agadir. Ce qui nécessitera, par ricochet, le blocage d’un tronçon d’une quinzaine de kilomètres sur une durée de deux semaines.
L’annonce, jeudi dernier, par la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) de la fermeture de ce tronçon de l’autoroute qui relie Casablanca à Agadir pour une période de 14 jours intervenant du 30 courant au 12 septembre, est tombé tel un couperet sur les usagers de cette large voie qui se verront obliger de traverser Marrakech.
En effet, cette route de circulation automobile à double chaussée séparée, conçue initialement pour un trafic rapide et intense a le double mérite de favoriser un gain et de confort et de temps, d’où la grogne constatée auprès de certains automobilistes qui s’estiment « lésés » par cette fermeture, quoique provisoire.
«Fermer un tronçon d’autoroute pendant deux semaines uniquement pour les besoins d’un film américain ? Mais c’est impossible !», «Va-t-on tout de même payer cette prestation ? Et au même tarif ? », telles sont les questions de ces usagers des autoroutes et auxquelles l’on a tenté de répondre.
Cependant, le ministre de l’Équipement, du Transport et de la Logistique, Aziz Rebbah ainsi que tout son staff, sont en mission au Japon, tout en caressant l’espoir qu’elle ne soit pas impossible, comme l’ont été, en tous cas, nos moult tentatives de les toucher.
En revanche, contactée par nos soins, la société des ADM répond sans ambiguïté : « La fermeture obligera, certes, les automobilistes à pénétrer dans l’agglomération de Marrakech, plutôt que d’emprunter son contournement habituel. Mais eu égard à l’intérêt porté au Maroc par une production hollywoodienne de cette envergure, chaque citoyen marocain doit y mettre du sien.»
Cette source proche du dossier nous a, en effet, expliqué que la société des ADM a été sollicitée par les producteurs américains du cinquième opus de la saga « Mission impossible ». Suite à cette requête, des réunions se sont tenues en concertation avec le ministère de tutelle et des différents départements de l’Intérieur.
«Cette fermeture s’inscrit finalement dans l’intérêt du pays puisque si nous avions refusé cette demande, les producteurs auraient pu bifurquer vers un autre pays voisin qui aurait, sans doute, sauté, à pieds joints, sur l’occasion.», nous a-t-on expliqué avant d’ajouter que tous les Marocains sont invités à participer à ce super coup de publicité pour le pays mais avec un peu de patience. En fait, précise-t-on du côté de la société, le retard causé par cette fermeture a été chronométré et finalement il ne s’agit que de 30 minutes.
Et pour mettre du baume au cœur des usagers des autoroutes, la société des ADM qui elle-même enregistrera des pertes conséquentes en termes de recettes, s’engage à lever les barrières en cas d’éventuels embouteillages.
Et d’ajouter que ce tronçon de l’autoroute a été, certes, provisoirement réquisitionné, mais non sans que les ADM annoncent via un communiqué que « le contournement de Marrakech sera fermé entre la bifurcation vers Agadir et l’échangeur de Tamansourt ». Dans la foulée, ADM recommande aux usagers se dirigeant vers Agadir de continuer leur route vers la gare Marrakech-Palmeraie. A partir de là, il suffit de suivre la signalisation provisoire ( vraiment très sommaire et peu visible ! ) mise en place jusqu’à reprendre l’autoroute par l’échangeur de Tamensourt.
Les automobilistes arrivant d’Agadir devront eux quitter l’autoroute au niveau de l’échangeur de Marrakech-Tamensourt et suivre la signalisation jusqu’à la gare à partir de laquelle ils pourront rejoindre l’autoroute. Du côté des Autoroutes du Maroc, l’on souligne que ce « désagrément » ne relève pas du domaine de l’impossible, mais qu’en revanche, ce qui est vraiment mission impossible, c’est de rendre gratuite l’autoroute pendant cette fermeture. Deux raisons sont invoquées : primo, il est extrêmement difficile et ça doit nécessiter énormément de temps logistiquement parlant que de revoir tout le système. Secundo, la crainte que certains usagers de l’autoroute se rendant initialement à la ville ocre usent de subterfuges à la sortie tamensourt/marrakech palmeraie prétextant aller à Agadir.
Cette décision de fermer ce tronçon a deux poids deux mesures. En effet, d’un côté des désagréments seront causés à certains automobilistes et de l’autre le tournage d’un film de cette trempe est un réel honneur pour le pays.
Et pour faire contre mauvaise fortune bon cœur, il serait judicieux de rappeler que le tournage du blockbuster « Mission Impossible IV » qui a eu lieu aux Emirats arabes unis a impliqué la fermeture du fastidieux hôtel Armani situé dans la tour de 828 mètres, à Burj Khalifa de Dubaï, la plus haute du monde.
Publicités

Publié 1 septembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Cinéma, Circulation, Transports

%d blogueurs aiment cette page :