Inquiétudes du secteur du tourisme marocain : Paris se justifie

romandie.com – ©AFP

Paris – La France a répondu jeudi aux critiques du secteur du tourisme marocain, qui s’inquiète de ce que le Maroc soit présenté comme à risque pour les touristes français, en soulignant que l’appel à une vigilance renforcée ne visait qu’une petite partie de ce pays.

Les conseils aux résidents et voyageurs français sont composés à la fois de codes couleurs et recommandations écrites, a rappelé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Romain Nadal, interrogé sur les critiques marocaines lors de son point de presse quotidien.

S’agissant du Maroc, deux couleurs sont indiquées: verte (vigilance normale) pour la quasi-totalité du territoire, jaune pour le sud de la zone frontalière (avec l’Algérie), où il s’agit d’observer une attitude de vigilance renforcée, a-t-il ajouté.

Dans les conseils dispensés sur son site internet, le Quai d’Orsay recommande cependant aussi la plus grande vigilance dans les lieux publics ou de rassemblement au Maroc en raison du risque terroriste dans la zone saharo-sahélienne et de la présence de jihadistes marocains en Syrie.

Le secteur touristique marocain a déploré cette semaine les consignes de grande vigilance édictées par la France pour une quarantaine de pays, dont le Maroc, après l’assassinat d’Hervé Gourdel, le 24 septembre en Algérie, et l’appel du groupe Etat islamique (EI) à tuer des Occidentaux, notamment des Français.

Le classement de l’ensemble du Maghreb, dont le Maroc, parmi les zones dangereuses (…) est une décision émotionnelle très exagérée, a dit mercredi à l’AFP Othmane Chérif Alami, un haut responsable de la Fédération nationale du tourisme (FNT).

Ces mesures se sont traduites par l’annulation ou la demande de report de 1.500 nuitées en 72 heures et par la chute des réservations pour les semaines à venir, a-t-il précisé.

Dans une déclaration jeudi à l’AFP, le ministre marocain du Tourisme, Lahcen Haddad, a de son côté tenu à tempérer ces craintes. Les annulations et la baisse du taux de réservation restent limitées d’après les acteurs du secteur que nous avons contactés. La confiance dans la destination Maroc est inchangée, a-t-il assuré, sans toutefois fournir de chiffres.

Au final, la prise en compte du Maroc, par les autorités françaises, comme destination touristique sure pour ses voyageurs est une chose positive, a-t-il ajouté.

Avec près de deux millions de visiteurs par an, les Français représentent le premier contingent au Maroc, où le tourisme est le deuxième contributeur au PIB (environ 10%).

Lors du même point de presse, le porte-parole du Quai d’Orsay a par ailleurs répété le souhait de Paris de clore au plus vite les contentieux, notamment judiciaires, qui perturbent depuis février les relations bilatérales, après le dépôt en France de plaintes pour torture visant le patron du contre-espionnage marocain, Abdelattif Hammouchi.

Notre objectif est de reprendre au plus vite le cours normal de notre coopération judiciaire, dans le climat de confiance et de respect mutuel qui caractérise l’amitié franco-marocaine, a souligné Romain Nadal.

 

Publicités

Publié 3 octobre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Tourisme

%d blogueurs aiment cette page :