Archives de novembre 2014

Coupures d’eau sur Agadir

Depuis notre rentrée à Agadir, nous avons constaté que l’eau était coupée dans de nombreux quartiers d’Agadir en raison des dégâts causés par les intempéries

.

Mohamed Bajalat

Voici les réponses de Mohamed Bajalat suite aux réactions de nombreuses personnes sur Facebook

Mohamed Bajalat : Je comprends aisément ton mécontentement OumSalma.!
Les circuits des 2 grandes sources d’eau de la ville sont endommagées…Ils y travaillent. Les quartiers alimentés par le barrage My Abdallah ont de l’eau depuis 1h ( Anza, Ville-N, Talbordjt, Charaf…) ; par contre nous ( quartiers au Sud oued Lahouar ) alimentés par l’eau du barrage de Abdelmoumen, nous n’aurons de l’eau qu’à minuit (selon réparation d’une grosse conduite explosée au niveau d’Amskroud)….
Voilà ma chère, nous sommes sans eau à Riad Salam depuis hier -matin…!
La RAMSA se défend d’avoir publié des communiqués radiophoniques.

Mohamed Bajalat : L’ampleur des dégâts causés par les intempéries ( crues records des oueds et chaabates) ont bousillé les conduites principales ( elles sont dans les zones basses de la topographie généralement. De plus, il y a des procédures de l’ ONEP consistant à ne pas ouvrir les vannes à cause des limons et sédiments pour épargner le matériel…des équipes de la RAMSA ont travaillé 24h non stop pour réparer….
Ma femme aussi est hors d’elle .
Un peu d’indulgence Mesdames.

Mohamed Bajalat : Comme vous ; n’ayant pas lu ou entendu le communiqué de la RAMSA …j’ai contacté la direction et les infos données, je les ai partagées…
La reprise de l’eau va se faire graduellement , puisque la capacité des réservoirs RAMSA ne peut répondre aux besoins de plus de 150 abonnés simultanément…Patience.
Une confirmation certaine : Tous vous aurez de l’EAU demain-matin.

Merci à Mohamed Bajalat de nous informer.

Patience : il ne faut mettre personne en cause : ce sont vraiment des circonstances exceptionnelles !

Publié 30 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Météo

Pluies torrentielles : Des dégâts considérables dans le sud du Maroc (VIDÉOS)

huffpostmaghreb.com – AFP

INTEMPÉRIES – Moins d’une semaine après les premières pluies torrentielles qui se sont déversées dans le sud du Maroc, provoquant la mort d’une trentaine de personnes, la région a de nouveau été durement touchée par les intempéries ces derniers jours.

En moins de 48 heures, il est tombé, dans certains secteurs comme à Agadir, l’équivalent d’une année de précipitations (plus de 250 mm). Des routes ont été coupées, des digues se sont effondrées, des réseaux électriques ont été endommagés et des quartiers ont été complètement submergés par les pluies dans le sud du pays.


Dans la ville d’Aït Melloul, à 15 km au sud d’Agadir, un torrent fascine les habitants, massés sur un pont. « Ici, d’habitude, il n’y a pas d’eau » explique une jeune mère venue montrer la scène à ses enfants. La circulation venait d’être rétablie sur le pont le 30 novembre 2014 après-midi, alors qu’il avait été fermé la veille par crainte des intempéries.

La région de Guelmim, qui a connu d’importantes inondations la semaine dernière, a été déclarée « zone sinistrée » après le débordement de tous les oueds de la province.

Aucune nouvelle perte humaine n’a pour l’heure été rapportée de source officielle, indique l’AFP, même si des médias en ligne ont parlé d’au moins six morts dans les intempéries, précise l’agence. Dans la région de Marrakech, les pluies ont fait au moins cinq blessés, évacués par hélicoptère militaire.


A Aourir, dans la région d’Agadir, un pont n’a pas résisté à la puissance de l’eau pendant les violentes intempéries qui ont ravagé le sud du Maroc. Un voisin a assisté à la scène, il raconte comment c’est arrivé.

La RAM renforce ses vols

Dans les régions sinistrées, la Royal Air Maroc a renforcé ses dessertes aériennes, mobilisant des avions supplémentaires, notamment entre Ouarzazate et Marrakech, afin de faciliter les évacuations.

Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, s’est rendu samedi à Agadir. Il a déclaré que la réparation des routes endommagées, et des réseaux électriques et d’adduction d’eau potable, serait accélérée.

Les autorités avaient été la cible de nombreuses critiques la semaine dernière suite aux dégâts considérables provoqués par les pluies sur des infrastructures souvent vétustes.
Selon la Direction de la météorologie nationale, les intempéries devraient durer jusqu’à lundi.

Publié 30 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Météo

Accélérer la réparation des infrastructures endommagées

MAP- lematin.ma

Le ministre de l’Intérieur appelle à accélérer la réparation des infrastructures endommagées par les crues au Souss et à Guelmim. Mohamed Hassad a précisé que ce déplacement a, pour objectif, de s’enquérir de la situation dans les deux régions et de coordonner les actions nécessaires.

Agadir_Hassad_Inondations_G1

Agadir_Hassad_Inondations_G2

Agadir_Hassad_Inondations_G3

Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad a appelé, samedi à Agadir, à accélérer la réparation des routes et des réseaux électrique et d’adduction d’eau potable qui ont été endommagés par les précipitations et les averses ayant touché depuis jeudi les régions de Souss-Massa-Drâa et Guelmim-Smara.

«Il est impératif à court terme de réparer nombre de routes endommagées et fermées à la circulation afin de les rouvrir dans les plus brefs délais, en particulier la route nationale Agadir-Essaouira», ainsi que les dégâts causés aux réseaux d’eau potable et d’électricité, a déclaré à la presse Mohamed Hassad à l’issue d’une réunion qu’il a présidée au siège de la wilaya d’Agadir consacrée à l’examen des problèmes consécutifs aux dernières inondations.

Le ministre, arrivé dans la région à la tête d’une délégation sur Hautes instructions de S.M. le Roi Mohammed VI, a précisé que ce déplacement a pour objectif de s’enquérir de la situation dans les deux régions et de coordonner les actions nécessaires en vue de garantir la protection des citoyens et de leurs biens.

Mohamed Hassad, qui s’était auparavant rendu aux localités de Oued Souss et Oulad Dahou, relevant de la province d’Inzegane-Aït Melloul, a relevé que les premières données dénotent d’une grande et importante mobilisation pour prévenir les risques liés à ces inondations prévues».

Au cours de sa visite à ces localités, Mohamed Hassad était accompagné notamment du ministre délégué à l’Intérieur Cherki Drais, du wali de la région Souss-Massa-Drâa, gouverneur de la préfecture d’Agadir Ida-outanane, ainsi que du gouverneur de la préfecture d’Inzegane-Aït Melloul.

Grâce aux mesures de précaution prises par l’ensemble des intervenants et de la population, aucune perte en vie humaine n’a été déplorée, a indiqué Mohamed Hassad saluant, dans ce contexte, les grands chantiers notamment celui de la construction de quatre barrages après les inondations de 2010 en vue de protéger Agadir et les villes voisines. Ces barrages ont joué un rôle important dans la protection des citoyens et des infrastructures. «Sans ces barrages, les difficultés auraient été plus grandes», a-t-il dit.

Des données dévoilées lors d’une réunion à la wilaya d’Agadir, en présence du ministre de l’Intérieur et consacrée à la présentation du système opérationnel de vigilance et d’intervention pour faire face aux inondations dans la banlieue d’Agadir, ont révélé que les précipitations enregistrées jusqu’à samedi à 10h00 dans la région ont atteint 136 mm à Agadir, 151 mm à l’aéroport Al-Massira et 117 mm à Taroudant avec des vents forts de 80 km/heure.

Lors de cette réunion, différents intervenants ont détaillé certaines mesures de précaution prises, relatives notamment à l’assainissement des oueds, la fermeture des écoles, l’interdiction de stationnement dans certaines zones, la mise en place d’une cellule de crise dotée de trois équipes opérationnelles 24h/24, l’information des habitants, l’évacuation de certains parmi eux dont les maisons se trouvent en danger des suites des inondations, outre le contrôle de 16 points sensibles.

De même, les opérations de secours et d’assistance ont concerné 19 personnes à Agadir Ida Outanane où 9 zones ont été submergées par les eaux ainsi que 51 coupures d’électricité enregistrées. Elles ont concerné aussi 17 personnes à Inezgane Aït-Melloul où 5 zones ont été inondées avec 20 coupures d’électricité.

La Météorologie nationale avant annoncé, dans un bulletin d’alerte spécial, de fortes précipitations entre 100 et 200 mm qui vont concerner les régions de Souss et Al-Haouz.

Ce bulletin d’alerte valable de vendredi à 00h00 jusqu’à samedi en milieu d’après-midi concerne les wilayas et les provinces d’Agadir Ida Outanane, Inezgane-Aït Mellou, Essaouira, Taroudant, Al-Haouz, Tiznit, Chtouka Ait-Baha et Chichaoua.

Publié 30 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Météo

Marché de Noël organisé par l’Association « Français du Monde » à la Médina Coco Polizzi les 6 et 7 décembre de 10H00 à 18H00

IMG_0092

Publié 30 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Artisanat, Associations

Quelques photos de dégâts provoqués par les intempéries au voisinage d’Agadir

 

Un des deux ponts juxtaposés entre Aourir et Tamraght a cédé. Heureusement que l’autre a tenu le coup !IMG_6655

IMG_6656

IMG_6657

 

De l’autre côté d’Agadir, la route qui suit la rive droite du Souss en partant en face du golf du soleil est partie dans l’oued Souss :IMG_6658

IMG_6659

IMG_6660

IMG_6661

 

Il y a malheureusement des dizaines d’endroits avec des dégâts similaires !

Publié 30 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Météo

Visite de l’exposition des brodeuses de Meknès au Vera Cruz d’Agadir

Ce matin, visite de l’exposition-vente des brodeuses de Meknès qui sont venues cette année encore au Vera-Cruz, malgré les difficultés de déplacement actuelles.

Quelques photos de cet extraordinaire travail d’art qu’elles réalisent des heures durant :

IMG_6646

IMG_6647

IMG_6648

Un détail de broderie :IMG_6649

IMG_6650

IMG_6651

IMG_6652

IMG_6653

Pour ce magnifique chemin de table, nous avons craqué, Nicole et moi : un ouvrage exceptionnel de 1,33 m X 0,40 m qui a demandé quatre mois de travail !IMG_6654

Nous leur donnons rendez-vous pour l’année prochaine où elles viendront nous présenter une nouvelle fois leur collection de ce travail incomparable.

 

 

Publié 30 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Artisanat, Expositions, Tradition

Retour à Agadir hier – les dégâts des intempéries

Retour hier à Agadir après ces trois semaines passées en France.

Décollage d’Orly avec unn très beau temps :

20141129_064434

Lever du soleil au-dessus de l’Espagne (et des nuages) :

20141129_081854

 

Arrivée à proximité de l’aéroport d’Al Massira, on découvre les cultures inondées :

20141129_094340

20141129_094357

20141129_094418

 

Entre l’aéroport et Temsia, champs et routes submergées :

IMG_6625

IMG_6626

IMG_6627

IMG_6630

IMG_6632

IMG_6633

 

L’oued Souss habituellement à sec est un véritable torrent de boue :

IMG_6636

IMG_6639

IMG_6640

IMG_6641

IMG_6642

IMG_6643

A proximité de Tikiouine, les pépinières et les champs sont sous l’eau :IMG_6645

Une vidéo sur la crue de l’oued Aït Baha près de Biougra (source medias24.com)

.
Photos M. Terrier, vidéo Youtube – medias24

Publié 30 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Météo

L’autoroute Marrakech-Agadir, exceptionnellement, gratuite

par Lamia Oulhaj – eMarrakech.info

Marrakech : La Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) a déclaré l’ouverture de l’autoroute Marrakech-Agadir pour tous les conducteurs gratuitement de façon exceptionnelle.

7221978-11086390

Décision de la Société nationale des autoroutes du Maroc d’ouvrir gratuitement l’autoroute pour tous les usagers arrive suite à la fermeture de la route nationale no 8 à cause des intempéries.

La Société nationale des autoroutes du Maroc assure qu’en tant que société responsable et citoyenne, a décidé d’ouvrir l’autoroute Marrakech-Agadir gratuitement jusqu’à ce que la route nationale 8 reprenne service.

Imintanout – Agadir : Autoroute gratuite à cause des intempéries

aufait.ma

ADM met exceptionnellement en gratuité le tronçon d'autoroute Imntanout-Agadir, exclusivement pour les usagers déviés de la route nationale n°8. /DR

ADM met exceptionnellement en gratuité le tronçon d’autoroute Imntanout-Agadir, exclusivement pour les usagers déviés de la route nationale n°8. /DR

En raison de la coupure de la route nationale n°8 entre lmintanout et Agadir, causée par les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la région dans la nuit du jeudi à vendredi, le trafic sur cette route est basculé sur l’autoroute pour permettre aux usagers de rejoindre leurs destinations en toute sécurité, a annoncé la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM).

Consciente de son rôle citoyen, ADM met exceptionnellement en gratuité le tronçon d’autoroute Imntanout-Agadir exclusivement pour les usagers déviés de la route nationale jusqu’au rétablissement de la circulation sur cette route, assure-t-elle dans un communiqué.

Par ailleurs, ADM renouvelle ses conseils aux usagers de l’autoroute pour redoubler de vigilance en cette période de fortes pluies.

Publié 28 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Circulation, Météo

Canaries – Maroc : Forum pour la Modernisation touristique : «Agadir, le repositionnement d’une destination mature»

par Mohamed Rial – lopinion.ma

proexca

Nosolocamas alliance, plateforme d’entreprises actives dans le redynamisation des modèles d’affaires des entreprises du secteur touristique, organise, en collaboration avec les entités publiques canariennes PROEXCA (Gouvernement des Îles Canaries), le Conseil Insulaire de Tenerife et la compagnie aérienne Binter, le Forum pour la Modernisation Touristique Canaries-Maroc : Agadir, le repositionnement d’une destination mature, et ce le 4 décembre prochain, dans la station balnéaire Agadir.
Ce Forum sera l’occasion de rencontres des représentants des principales institutions et entreprises du secteur touristique, tant du Maroc que des Îles Canaries. L’origine du projet Nosolocamas est née de la collaboration entre les entreprises qui conforment la plateforme créée en 2012 grâce à l’initiative du Consortium de Réhabilitation de la ville Puerto de la Cruz (conformé par les administrations de dite ville, du gouvernement des Îles Canaries, et de l’État, dans le but de doter la destination des infrastructures nécessaires à son développement touristique), du département de Tourisme de Tenerife (Cabildo de Tenerife) et coordonnée par Ashotel (Association Hôtelière et Extra-hotelière de la Province de Tenerife).
Ainsi, le projet Nosolocamas a donné une impulsion considérable à la recherche de nouveaux modèles d’affaires, sur la base de l’innovation et de la collaboration public/privée, dans le but de donner des réponses intégrales, visées à la ré-conception de la marque et à la thématisation de produits touristiques d’hébergement, dans le cadre de la stratégie promotionnelle de renouvellement de la destinée.
Les projets réalisés ont été dessinés, depuis le début du projet, par les hôteliers, appuyés par une équipe multidisciplinaire, afin de développer une nouvelle marque du produit hôtelier, la thématisation de ce-dernier, les activités complémentaires, les ressources, la rentabilité, les détails et les caractéristiques de la proposition étudiée, el les clés de la création des nouveaux modèles d’établissements touristiques.
L’alliance est un pool d’entreprises ayant pour objectif celui d’apporter des solutions innovantes contribuant à la valorisation de la modernisation touristique, toujours à partir d’une analyse intégrale et multidisciplinaire. Cette démarche donne aux services et à aux produits un élevé degré de personnalisation et de différentiation, grâce aux innovantes méthodologies de travail adoptés.
Au vu des étroites relations de partenariat et des nombreuses affinités qui lient les Îles Canaries et le Maroc, et plus concrètement la région du Souss Massa Drâa, avec laquelle un partenariat date de plusieurs années passées et qui continue toujours, il en ressort un grand intérêt pour les entreprises des deux côtés, de participer au débat qui aura lieu en occasion du Forum.
Tenerife, aussi appelée Ténériffe, en espagnol est la plus grande île des Canaries, mais aussi la plus haute, le Teide constituant de plus le point culminant de l’Espagne avec 3 718 mètres d’altitude. Tenerife est également l’île la plus grande et la plus peuplée. Ses 908 555 habitants font d’elle l’île la plus peuplée d’Espagne et la plus urbanisée et cosmopolite des îles Canaries. Sa capitale et plus grande ville est Santa Cruz de Tenerife, siège de Nosolocamas
L’économie de Tenerife est essentiellement tournée vers le tourisme avec plus de cinq millions de visiteurs par an. Elle constitue ainsi une des premières destinations touristiques en Espagne. Un point de presse a été organisé tout récemment par les organisateurs canariens, en présence des partenaires locaux ( Chambre de Commerce, Commune Urbaine d’Agadir, Délégation du tourisme, CRT Agadir, AIH… ), pour expliquer les objectifs de ce forum qui se veut avant tout un outil de collaboration devant amener l’expérience canarienne de terrain, dans le secteur du tourisme, au profit de la destination Agadir.
Bienvenue à nos voisins canariens professionnels du tourisme dont la grande expérience, avec ses côtés positifs comme avec des ratages avoués, est d’une grande utilité pour le développement du tourisme à Agadir, capitale du tourisme balnéaire national. Il est certain que le secteur de l’hôtellerie n’est qu’une composante du tourisme, mais composante essentielle tout de même.
Des échanges des opérateurs et professionnels du tourisme (ainsi que des élus aussi), avec des visites de terrain, entre les deux partie ( canarienne et marocaine) doivent avoir lieu, pour mieux concrétiser cette collaboration qui doit se faire dans esprit de complémentarité et non de concurrence.

Publié 28 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Coopération, Tourisme

Météo : alerte rouge pour Agadir demain vendredi

Communiqué par Anne Clairet Doucet (Art et Danse)

Chers parents, 

Demain nous sommes en alerte rouge, toutes les écoles sont fermées, Art et danse sera fermé également.  Les cours seront assurés Samedi . Cordialement .

Anne et Béatrice 

Publié 27 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Météo

Les brodeuses de Meknès à Agadir : décalage de l’exposition de 24 heures

img_9406

Communiqué des BRODEUSES DE MEKNES :

En raison des intempéries actuelles sur le Maroc, les brodeuses qui devaient arriver vendredi à l’aube à Agadir sont contraintes de retarder leur voyage de 24 heures et pourront vous accueillir samedi à 14h…le temps de disposer leurs ouvrages dans la matinée.
Pas de changement pour Dimanche.
MERCI DE VOTRE COMPREHENSION. A BIENTOT

Publié 27 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Expositions, Météo

Consulat Général de France à Agadir : Alerte Météo pour la fin de semaine

tempete

Les services météorologiques ont lancé une alerte de gros temps allant du jeudi 27 au dimanche 30 novembre : il est conseillé de se tenir à l’écart des côtes (vents à plus de 100km/h et vagues de 5 à 7 m), ainsi que des oueds, qui grossissent très rapidement et ont déjà causé de nombreux décès dans les jours passés.

Dans la circonscription d’Agadir, les régions de Taroudant et de Guelmin devraient être les plus affectées, mais de violentes intempéries sont à prévoir dans tout le pays.

L’état des routes peut être contrôlé en joignant le 05 37 71 17 17 et les services météorologiques répondent au 05 22 65 49 00.

Je vous laisse apprécier l’opportunité d’informer ceux de nos compatriotes de votre îlot qui pourraient être les plus affectés par ces intempéries (résidents en bord de mer, près d’un oued ou d’un barrage, par exemple), ou les plus vulnérables (personnes âgées, à mobilité réduite, par exemple). Le Consulat général devra être tenu informé de tout incident affectant nos compatriotes en appelant l’agent de permanence au 0661 38 53 28.

Je vous en remercie vivement par avance.

Cordialement,

Marc PELTOT, Consul général de France à Agadir.

Publié 27 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Météo

Modernisation touristique d’Agadir : L’expérience des Canariens mise en avant

par Majda Saber – aujourdhui.ma

Les Canariens proposent une nouvelle démarche qui se base sur une étude appropriée au secteur et aux établissements mais la question de l’adhésion des professionnels de la destination reste posée avec acuité.

timthumb

 

La coopération entre les îles Canaries et la ville d’Agadir se poursuit. Un forum de modernisation touristique est à l’ordre du jour. Il sera tenu à Agadir le 4 décembre prochain.

Une première conférence de presse a été donnée le 24 novembre après une réunion regroupant les responsables de Proexca et de l’Alliance Nosolocomas porteuse de ce projet avec le président de la commune urbaine d’Agadir.

Le but escompté étant d’établir un diagnostic des unités touristiques en difficulté et d’apporter des solutions adaptées à chaque établissement. Le projet repose ainsi sur un transfert d’expertise en se basant sur l’expérience des Canariens dans le domaine.

La ville d’Agadir qui souffre aujourd’hui de la fermeture de plusieurs établissements hôteliers, de la désuétude, du manque de capacité litière et d’animation touristique présente de grandes similitudes avec les îles Canaries qui se sont retrouvées confrontées aux mêmes problèmes il y a de cela quelques années. Et pourtant, le chiffre réalisé cette année en matière de touristes est de l’ordre de 13.000.

L’expérience des Canariens offre ainsi une nouvelle brèche de coopération à la ville. Ainsi et sur 19 unités en difficulté, 3 seront diagnostiquées afin de relever les défaillances et de mettre en place un plan de redressement personnalisé dans un premier temps. Certes, les Canariens proposent une nouvelle démarche qui se base en premier lieu sur une étude appropriée au secteur et aux établissements mais la question de l’adhésion des professionnels de la destination reste posée avec acuité. Nous relevons dans ce cadre l’échec cuisant du projet national «Rénov Hôtel» qui proposait d’accompagner les unités hôtelières dans leur mise à niveau. Une expertise qui peut constituer pour les professionnels de la ville une première étape permettant de relever les défaillances et de mettre en place le plan adéquat pour y remédier mais le problème de financement de ce plan de modernisation est le défi majeur qui reste sans réponse pour le moment.

Pour le président de la commune urbaine d’Agadir, Tariq Kabbage, ce nouveau chapitre de coopération est avantageux. Le transfert de l’expertise et du savoir-faire des Canariens ne peut que constituer une première pierre angulaire pour faire face aux différents aléas que rencontre le secteur et handicapent la destination, notamment en matière de manque de capacité litière et de commercialisation traditionnelle qui se focalise sur l’atout balnéaire. «Il s’agit surtout, aujourd’hui, de redynamiser l’existant et de créer des produits commercialisables en développant d’autres niches», explique-t-il.

Le programme du forum propose des rencontres «speed-dating» entre les professionnels, entrepreneurs et acteurs de l’industrie touristique et leurs homologues au niveau de la région. Il est à noter que la ville d’Agadir a plusieurs projets de coopération avec les îles Canaries. Notons dans ce cadre la corniche actuelle, le projet en cours de Talborjt et le projet du jardin botanique en instance jusqu’à aujourd’hui.

 

Publié 26 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Développement, Tourisme

Nouvelle alerte météo: 200 millimètres de pluies d’ici samedi au Maroc

De fortes pluies et averses, d’un cumul pouvant atteindre 100 à 200 millimètres sont prévues vendredi et samedi matin dans les régions du Souss et du Haouz

Les dernières pluies ont jusque­là fait 36 morts.©AFP

Les dernières pluies ont jusque­là fait 36 morts.©AFP

L’annonce est faite ce mercredi par la Direction de la météorologie nationale, Cette alerte, valable vendredi et samedi. Elle concerne Agadir, Inzegane, Ait Melloul, Essaouira, Taroudante, Al Haouz, Tiznit, Chtouka Ait Baha et Chichaoua.

Des pluies et averses intéresseront également les régions de Chaouen, Ouezzane, Larache, Tanger, Sidi Kacem, Kénitra, Rabat, Salé, Skhirat­Temara, Mohammedia, Casablanca, El Jadida, Safi, Sidi Bennour, Rhamna, Youssoufiya, Marrakech, Nouaceur Settat, Berrechid, Khouribga, Khénifra, Béni Mellal, Azilal, Kalat des Sraghna, Fqih Ben Saleh, Zagora, Ouarzazate, Errachidia, Figuig, Sidi Ifni, Guelmim et Tata. Il en ira de même, avec moins d’intensité, pour Sidi Slimane, Khémissate, El Hajeb, Ifrane, Sefrou et Taounate, ajoute la même source.

Des vents forts pouvant atteindre 90 kms sont également prévus à partir de demain jeudi et jusqu’au samedi plusieurs régions. Les zones menacées sont Tanger, Larache, Kénitra, Rabat, Salé, SkhirateTémara, Mohammedia, Casablanca, Nouaceur, El Jadida, Safi, Agadir, Chtouka Ait Baha, Boujdour, Laayoune, Tarfaya, Tan Tan, Figuig, Essaouira, Youssoufia, Safi, Sidi Bennour, Rhamna, El Jadida, Settat et Marrakech.

Des chutes de neige intéresseront aussi les reliefs sur la même période. Les zones menacées sont le Haouz, Chichaoua, Azilal, Midelt, Taroudant, Ouarzazate, Tinghir, Errachidia, Khénifra, Boulemane, Guercif, Taza, Beni Mellal, Sefrou et Ifrane.

Publié 26 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Météo

« C’est un ghetto » , la salve du maire d’Agadir contre la station Taghazout

h24info.ma

Tariq Kabbage, maire d’Agadir, est connu pour son franc parler. Il livre le fond de sa pensée sur la conception de la station Taghazout.

taghazout

Tariq Kabbage ne mâche pas ses mots sur la conception de la station touristiques de Taghazout :
«Les responsables du projet ne veulent pas le comprendre. Ils sont ailleurs, sur une autre planète. Ils ont sans doute trop étudié le modèle des villes touristiques égyptiennes qui sont implantées dans le désert, au milieu de nulle part. Les seuls Égyptiens présents sont ceux qui travaillent dans les hôtels. Les «indigènes» ont été oubliés. Et on veut reproduire le modèle à Taghazout, au mépris des citoyens», s’indigne-­t-­il. Les raisons de son désaccord avec la conception de ce projet sont multiples.

Le golf en question
Dans une interview accordée au mensuel Clin d’œil magazine, Kabbage affirme : «Taghazout, c’est un projet ghetto. Pourquoi n’impose­-t-­on pas la construction des hôtels avec 30 mètres d’espace libre et des aménagements du front de mer permettant de se ménager une belle promenade ? Il faut respecter le retrait de 100m pour protéger le littoral», s’indigne-t-­il.

Le député­-maire d’Agadir dit avoir milité pour un front de mer dégagé et large sur 20 à 30 mètres, l’intégration de l’offre de Taghazout sur celle d’Agadir, la priorisation de la capacité litière sur le résidentiel, l’accessibilité au parking et la protection des structures existantes pour la pratique du surf. Ses propositions n’ont pas été prises en compte, il en garde un souvenir amer : «À l’évidence, on fait des projets sans réfléchir. Qui plus est, Taghazout et Tamraght devaient être restructurées au niveau de l’assainissement et des infrastructures. Mais rien n’est prévu, rien n’est fait. J’ai posé des questions orales au parlement, j’ai imposé des réunions avec des députés et le ministre du Tourisme, mais autant parler dans le vide», a-­t-­il déploré.

Parmi les inquiétudes de Kabbage, l’irrigation du golf du projet: «La récupération de l’ensemble des eaux usées du projet avait été évoquée. Mais, depuis, il n’y a eu aucune communication sur le sujet».

Après de multiples reports, l’ouverture des premières structures d’hébergement et de loisirs est ainsi prévue pour fin 2014, avec la finalisation de l’ensemble de la composante touristique en 2017. La station Taghazout Bay s’étale sur une superficie de 615 ha en front d’une bande côtière de 4,5 km de plages.

Publié 25 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Aménagement, Région, Tourisme

Une nouvelle espèce de mollusques découverte par des chercheurs de Cadix et d’Agadir

L’information qui vous était donnée le 18 novembre 2014 sur ce blog fait l’objet d’un nouvel article sur yabiladi.com

Des chercheurs des universités de Cadix (Espagne) et d’Agadir (Maroc) ont récemment découvert une nouvelle espèce de mollusques, rapporte Grenadaenlared.com (voir ci-dessous).
Les premières caractéristiques de cette espèce marine sont entre autres sa forte coloration, sa toxicité et le fait de ne pas disposer de coquille.

Surnomée « Piseinotecus soussi », cette espèce a été capturée après des opérations menées par les chercheurs sur la côte atlantique du Maroc et la plage de Santa Maria del Mar à Cadix.

Le « Piseinotecus soussi » a été d’abord découvert sur les côtes marocaines, bien que plus tard « en réalisant des travaux sur la plage de Cadix, nous en avons trouvé par surprise deux types », explique le chercheur de l’UCA, J. Lucas Cervera.

Après quelques recherches, l’espèce a été retrouvée « dans le sud de la péninsule ibérique, sur la côte catalane et le sud de l’Italie ». Le « Piseinotecus soussi » ressemble fortement aux mollusques Flabellina, mais il présente certaines différences, notamment au niveau de la couleur et des dents.

3fce7752d8a49ce34876adf8055a8bb4Photo Cataldo Licchelli
 

L’article de granadaenlared.com : 

Investigadores de la Universidad de Cádiz descubren una nueva especie de molusco que habita en la playa gaditana de Santa María del Mar

Investigadores del departamento de Biología de la Universidad de Cádiz, en colaboración con la Unversidad de Ibn Zohr d’Agadir (Marruecos), han descubierto una nueva especie de molusco. En esta ocasión se trata un nudibranquio, animal invertebrado marino caracterizado, entre otras cosas, por no tener concha y poseer una llamativa coloración, lo que alerta a sus depredadores de su toxicidad.

Esta nueva especie, denominada Piseinotecus soussi, ha sido descrita tras los trabajos de recolecta que se llevaron a cabo a manos de estos investigadores en las costas atlánticas de Marruecos y en la playa gaditana de Santa María del Mar. Y es que no se debe pasar por alto que se descubrió en un primer momento en las costas marroquíes, aunque más tarde “realizando trabajos de recolecta en esta playa de Cádiz nos encontramos por sorpresa dos ejemplares de esta nueva especie”, como explica el investigador de la UCA, J. Lucas Cervera. Así, si bien inicialmente se pensó “que nos encontrábamos ante una especie con una distribución aparentemente restringida, con posterioridad y poco a poco, hemos visto que tiene una distribución más amplia. Tras estudiar este caso en profundidad, hemos detectado que también se han localizado en el sur de la Península Ibérica, en las costas catalanas y en el sur de Italia”.

La Piseinotecus soussi se parece externamente a otras especies de moluscos del género Flabellina, muy comunes en nuestras costas (tales como la Flabellina affinis, laFlabellina ischitana o la Flabellina pedata) ya que también posee un color violeta muy llamativo, por lo que es posible que durante años se haya confundido con alguna de estas especies pensando que eran la misma. Sin embargo, “esta nueva especie que hemos descrito tiene diminutas manchas blancas opacas sobre las ceras que no están presentes en las especies de Flabellina mencionadas. Además, otra característica muy importante, es que un órgano interno que tienen estas especies, que se llama rádula (que es como una lengua con una serie de dientes), en la Flabellina posee filas de tres dientes, pero en la especie nueva sólo son filas de un diente”, como explica el profesor Cervera. De igual forma, “hemos secuenciado esta especie nueva y en los análisis filogenéticos realizados su posición en los árboles filogenéticos obtenidos es muy distante respecto a las especies antes mencionadas, lo que nos muestra que el parentesco real es muy lejano”, matiza el investigador de la UCA.

El descubrimiento de esta nueva especie de invertebrado es un ejemplo más que refuerza la línea de investigación en la que estos expertos de la Universidad de Cádiz llevan trabajando desde hace años: la detección de lo que se denomina especies crípticas, animales que se encuentran bajo el mismo nombre pero que en realidad son diferentes. “Existen muchas especies desconocidas aún y no sólo en el Amazonas, en Indonesia o en Australia. Aquí, en Europa, en nuestras costas, existen todavía muchas por descubrir, sobre todo en el ámbito marino y en el terreno de los invertebrados, que son los que constituyen la inmensa mayoría de la biodiversidad animal”.

Los autores de este trabajo, publicado en la revista norteamericana ‘Bulletin of Marine Science‘, son los investigadores Naoufal Tamsouri y Abdellatif Moukrim, de la Universidad de Ibn Zohr d’Agadir (Marruecos), y Leila Carmona y Juan Lucas Cervera, de la Universidad de Cádiz. Es interesante señalar que tan sólo Juan Lucas Cervera posee una trayectoria investigadora en la que figura la descripción de unas 50 especies nuevas y dos géneros de invertebrados marinos.

Publié 25 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Découverte

Théâtre Nomade au Festival du cirque d’Agadir

Fidèle à lui même, Théâtre nomade partage de nouveau des moments de joie avec ses amis d’Agadir en animant la place BIJAWANE avec sa nouvelle création « Rêve des Cimes » le vendredi 28 novembre de 16h00 à 18h00, et le dimanche 30 novembre de 10h00 à 12h00.

newsletter finale

Publié 25 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Art, Spectacle

Agadir : Le Week End du Cirque d’aujourd’hui et de demain du Vendredi 28 au Dimanche 30 Novembre 2014

A l’initiative du Conseil Régional du Tourisme d’Agadir Souss Massa Drâa (CRT) et l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT), Agadir accueille du 28 au 30 novembre le 1erWeek End International du Cirque d’aujourd’hui et de demain.

A cette occasion Trois Troupes seront les hôtes de la vile d’Agadir :

  • Le Cirque Nomade (du Maroc), Vendredi 28 et Dimanche 30 après-midi.
  • Le Cirque Baroque (de France), Cirque Théâtral : Vendredi 28 Soir à 21h30 au Riad de l’hôtel Sofitel Royal Bay Agadir.
  • Et pour la première fois au Maroc la troupe des Etoiles du Cirque de Moscou, le Samedi Soir à 21h30 au Riad de l’hôtel Sofitel Royal Bay Agadir.

 

PROGRAMME

Le vendredi 28 Novembre :

 

Le Cirque Baroque :

15h00-17h00 : répétitions ouvertes aux enfants d’Orphelinats d’Agadir au Riad de l’hôtel Sofitel Royal Bay.

 

Le Cirque Nomade :

16h00-18h00 : Spectacle Déambulatoire, départ de Place Bijaouane vers
Boulevard 20 août et retour à Place Bijaouane.

 

Cirque Baroque :

21h30-23h00 : Spectacle assis au Riad de l’hôtel Sofitel Royal Bay.

 

Le Samedi 29 Novembre :

Le Cirque de Moscou :

15h00-17h00 : Répétitions ouvertes aux enfants d’Orphelinats d’Agadir au Riad de l’hôtel Sofitel Royal Bay.

 

21h30-23h00 : Spectacle assis au Riad de l’hôtel Sofitel Royal Bay.

 

Le Dimanche 30 Novembre :

Le Cirque Nomade :

10h00-12h00 : Spectacle Déambulatoire, départ de Place Bijaouane vers
Boulevard 20 août et retour à Place Bijaouane.

 

Avec le cirque, l’émotion est toujours au rendez-vous.

Agadir…Faites vibrer vos Sens !

 

unnamed

Publié 25 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Spectacle

Intempéries dans le sud du Maroc : 32 morts selon le bilan provisoire, des touristes évacués

h24info.ma

Au moins 32 personnes sont mortes dans des intempéries « exceptionnelles » qui ont frappé ces derniers jours le sud du pays.

intemp1

Les fortes pluies qui se sont abattues sur certaines régions du royaume ont causé la mort de 32 personnes, dont 24 dans la province de Guelmim, indique lundi un communiqué du ministère de l’Intérieur.

La même source ajoute que six autres personnes sont toujours portées disparues et les recherches pour les retrouver sont en cours. De même, les opérations de secours ont permis, jusqu’à présent, le sauvetage de 214 personnes, dont 14 durant la matinée de lundi par les hélicoptères déployés par la Gendarmerie royale, poursuit le communiqué.

Rappelons que 11 corps ont été repêchés, lundi, après les crues de l’Oued Talmaadart, à 14 km au nord de Guelmim, et de l’Oued Tamsourt, à 6 km de la ville de Bouizakarne.

Les services du ministère de l’Intérieur, l’armée, la gendarmerie et la protection civile poursuivent leurs efforts en vue de secourir les personnes qui sont encore encerclées par les crues, à travers la mobilisation d’importants moyens logistiques et humains et la réouverture des routes fermées à la circulation en raison de ces précipitations.

Des pluies ou averses orageuses fortes sont prévues de même ce lundi et demain mardi sur certaines régions, mais l’intensité du week-­end devrait baisser. 

Les intempéries et crues ne sont pas rares au Maroc, mais l’intensité de ces précipitations a été qualifiée « d’exceptionnelle ».

Selon la chaîne 2M, elles ont atteint 250 mm sur certains massifs, l’eau dévalant ensuite les pentes jusqu’aux plaines semi­-désertiques, où les cumuls ont été moins importants.

Interrogé par l’AFP, le directeur du Centre provincial du tourisme de Ouarzazate, Zoubir Bouhout, a affirmé que deux vols avaient été affrétés spécialement dimanche soir pour
évacuer quelque 200 touristes, dont une moitié de Français.

Ces dernières années, les autorités ont renforcé les systèmes d’alerte dans certaines vallées de l’Atlas, en particulier celle de l’Ourika, au sud de Marrakech. Cette région touristique avait été endeuillée en 1995 par des crues ayant fait des centaines de victimes.


 

Un autre article paru dans aufait.ma, avec une vidéo saisissante


 

aufait.ma

innondations-81-680x365

 

Ci-dessous, cette vidéo choquante a été filmée lors de la crue d’un oued suite aux fortes pluies qui s’abattent sur le Maroc. Piégés par les eaux, ces hommes se battent pour leur survie, devant l’impuissance des sapeurs-pompiers et des spectateurs.

Publié 24 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Météo

%d blogueurs aiment cette page :