Agrumes : la production du pourtour méditerranéen baisserait de 7% en 2014-2015

par Aziza Belouas – lavieeco.com

L’Italie s’attend à une très mauvaise récolte. Au Maroc, la baisse attendue atteindra 10%. La Turquie est le seul pays de la sous-région dont la production sera en hausse.

agrumes maroc

 

Après une production méditerranéenne d’agrumes record de 22,5 millions tonnes en 2013-2014, le Comité de liaison de l’agrumiculture méditerranéenne (CLAM) prévoit une baisse pour la campagne 2014-2015. Cette annonce a été faite lors de l’assemblée générale de cette organisation professionnelle internationale qui regroupe la majorité des pays méditerranéens producteurs et exportateurs d’agrumes dont l’Espagne, le Maroc, la Turquie, l’Italie, l’Egypte, la Grèce, la Tunisie, etc. Pour 2014/2015, on s’attend à un recul d’environ 7% imputé à des pays comme l’Italie (-24%), l’Espagne, le Maroc et la Grèce (de -10 à -15%). La Turquie serait le seul pays épargné; sa production devrait s’apprécier de 3 à 5%. Première variété touchée, les oranges dont la production reculerait en moyenne de 10% tandis que celle des petits agrumes (en particulier la clémentine et la Nour) se déprécierait de 2%. Pour le pomelo et le citron, des baisses respectives de 7% et 4% sont attendues.

Deux facteurs expliquent cette situation : l’alternance végétative, phénomène propre à la production agricole, qui impacte, d’une année à l’autre, le rendement des superficies cultivées et plantées, et les conditions climatiques défavorables, notamment les excès de température et l’absence de pluies, dont souffriraient certains pays.

Les pays méditerranéens exporteront 8 millions de tonnes

En dépit du repli, l’export restera stable à environ 8 millions de tonnes dont plus de 40% réalisés par l’Espagne. Pour 2014/2015, ce pays prévoit une production de 6,5 Mt, en baisse de 2% par rapport à la campagne précédente. Ces prévisions s’inscrivent dans le cadre des échanges d’informations entre les pays membres. Le commerce étant libre, l’organisation ne peut émettre que des suggestions permettant aux pays de prendre les décisions adaptées pour éviter des perturbations du marché et des prix.

Notons par ailleurs que Bouamar Bouamar, PDG des Domaines agricoles (Agadir), est élu à l’unanimité président du CLAM pour un mandat de deux ans. Dans son plan d’action, il prévoit notamment de réactiver l’association et de renforcer la collaboration et la coopération entre les différents pays membres notamment sur le plan de l’amélioration de la qualité et de l’échange d’informations sur la situation et les évolutions des différents marchés importateurs d’agrumes. Les propositions seront discutées lors d’une réunion prévue courant 2015 à Bruxelles. Les pays méditerranéens produisent les agrumes d’hiver (octobre à juin) et exploitent presque les mêmes variétés avec les mêmes calendriers et sur presque les mêmes marchés. C’est pourquoi le CLAM a pour objectif de développer la concertation, la coordination et l’échange d’informations entre les pays membres dans le domaine des techniques de production, du management de l’exportation et de la commercialisation des agrumes.

Publicités

Publié 1 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agriculture, Région

%d blogueurs aiment cette page :