Archives de 3 novembre 2014

L’Association Hayati vous lance un appel au secours !

 

Hayati signifie : Ma vie 

BROCHURE AGO3____2

 

.

.

L’association Hayati née en Juin 2001 a pour vocation d’accompagner des enfants et des mamans en difficulté dans la ville d’Agadir. Hayati a ainsi mis en place une structure d’accueil destinée à encadrer des enfants de 0 à 6 ans pendant que leurs mères travaillent. La situation de ces mamans « seules » : épouses abandonnées, veuves, divorcées, maltraitées qui ont la charge de plusieurs enfants est souvent précaire. Ce problème n’est pas une fatalité si les Hommes ont une réelle volonté d’agir.

Nous le vérifions chaque jour, avec votre soutien, il est possible d’être plus efficace auprès de ces enfants en leur offrant un cadre sécurisant où ils pourront s’épanouir : un véritable passage d’espérance.

 

Présentation de l’Association

_______________________________________

HAYATI : MA VIE, s’est constituée pour combler le vide laissé par l’association Terre des Hommes après son départ de la ville d’Agadir et l’arrêt du fonctionnement des crèches qu’elle avait ouvertes dans les années 1980.

La volonté de poursuivre cette œuvre a conduit des bonnes volontés, Marocaines d’une part, dont d’anciens cadres de Terre des Hommes, et des personnalités Françaises locales, à créer en Juin 2001  l’Association à but non lucratif HAYATI . Celle-ci a été déclarée le 22 Novembre de la même année au Parquet du Tribunal d’Agadir.

L’association  dispose pour son fonctionnement, d’un budget modeste provenant de ses adhérents,  de la participation symbolique des parents, de  dons en nature, et de l’engagement exceptionnel de bénévoles et de l’ensemble du personnel. S’y ajoutent, comme acteur social reconnu, une subvention de la Commune d’Agadir et une convention de gratuité de soins avec l’hôpital public Hassan II.

Nos convictions

  • l’abandon d’un enfant est toujours un drame humain et l’on doit mettre en œuvre des solutions alternatives,
  • l’abandon d’un enfant est toujours un drame humain et l’on doit mettre en œuvre des solutions alternatives,
  • on ne peut pas rejeter un enfant parce qu’il est « illégitime ». C’est une discrimination injustifiée et un risque ultérieur d’incivilité pour la Société
  • un enfant doit se voir garantir son droit fondamental à la dignité et à la sécurité,
  • la famille monoparentale connaît souvent des épreuves spécifiques très dures qui appellent des mesures de sauvegarde spéciales.

img2_grande

Notre action

HAYATI  a pour vocation de venir en aide aux mamans seules : épouses abandonnées , veuves, divorcées, maltraitées qui ont la charge d’élever et de faire vivre leurs enfants. Elles n’ont pas une famille à qui confier l’enfant pendant qu’elles travaillent et parfois elles n’ont pas de travail lorsque l’enfant qu’elle n’attendait pas arrive.  Issues des quartiers populaires et souvent dénuées d’instruction, leur  détresse est aussi celle de leur enfant avec un risque de précarisation de la santé infantile, de l’éducation, voire dans les cas extrêmes d’abandon ou d’infanticide.

C’est pour offrir une structure d’accueil capable d’encadrer familialement et pédagogiquement ces enfants que l’association HAYATI  a ouvert depuis 2002   une crèche accueillant de jour comme de nuit et 6 jours sur 7, une trentaine d’enfants de 0 à 6 ans pendant que leurs mères travaillent.

En contrepartie d’une participation financière symbolique des mamans, nous assurons :

  • une prise en charge de type familiale un personnel formé et dévoué : nourriture, hygiène, éveil  préscolaire et suivi médical jusqu’à 6 ans pour prévenir les épidémies,
  • une assistance juridique pour inscrire leurs enfants à l’état civil afin qu’ils aient une existence légale et  puissent accéder ultérieurement à la scolarité,
  • un soutien  moral aux mamans afin de les aider à se responsabiliser, à trouver un emploi régulier, à prévenir les risques de prostitution et de délinquance.

Par son action HAYATI poursuit trois objectifs qui sont étroitement liés dans le temps :

  • à court terme, apporter un soulagement immédiat aux jeunes mamans en grande difficulté,
  • à moyen terme éviter, grâce à une vraie prise en charge des enfants, toute aliénation de leur chance future à une vie normale,
  • enfin, à travers la réussite des deux premiers objectifs, contribuer à faire des intéressé(e)s des citoyens à part entière bien intégrés dans la Société.

img1_grande

La situation actuelle de Hayati

 

Aujourd’hui 126 bébés et enfants sont pris en charge par l’association HAYATI, entre le centre d’Agadir et celui d’Aït Melloul. Actuellement, nous sommes contraints de refuser des enfants : 

  • les charges sont  lourdes : 17 salaires ( monitrices, femmes de service et 1 chauffeur) tout le reste est assuré par des bénévoles.
  • Pour continuer d’ accepter des enfants, il faudrait engager du personnel supplémentaire et nous n’en avons plus les moyens. Ni même ceux de maintenir l’existant,  pour lequel un budget de 600.000 Dh annuels était nécessaire et aujourd’hui insuffisant.

Nous avons en effet été prévenus que du fait de « la Crise », l’aide que nous recevions de la Région Loire Atlantique, soit 300.000 DHS en 2013, ramenée à 60.000 en 2014, ne sera pas reconduite.

Les subventions municipales existent mais sont minimes… Aussi, nous nous tournons vers vous. C’est un appel au secours que lance l’Association HAYATI !

Comment aider l’Association ?

 

En devenant parrain ou marraine

Vous pouvez soutenir financièrement l’association en prenant en charge un enfant et en versant régulièrement  une somme correspondant au coût de sa prise en charge à la crèche.

A toutes fins utiles  les coordonnées bancaires de l’Association  sont les suivantes :

BMCE Agence Agadir Ville, Avenue du Général Kettani, compte N° 011 010 0000 08 200 00 10112 07

En faisant un don financier ponctuel ou régulier

Vous pouvez opter pour un versement ponctuel  en espèce ou en chèque  que vous renouvellerez éventuellement. Ou  bien, vous pouvez aussi choisir d’aider régulièrement l’association en effectuant  un virement mensuel ou trimestriel automatique dont vous déterminez librement  le montant.

Nous vous garantissons un usage exclusif au profit de l’association ainsi que  l’inscription systématique de votre don dans la comptabilité de l’association et la délivrance d’un reçu à chaque donateur. Ainsi la tracabilité de votre don est assuré en toute transparence.

En faisant un don en nature

Vous pouvez aussi nous aider  en consentant un don en nature pour le fonctionnement courant de notre crèche. Voici une liste non exhaustive de nos besoins les plus récurrents : vêtements, produits alimentaires, d’hygiène, de pédagogie, jouets, literie  etc. Pour cibler votre don sur les besoins les plus immédiats de l’association nous vous remercions de prendre contact avec nous. Les dons en nature seront inscrits immédiatement sur un registre spécifique et un reçu sera délivré au donateur.

En devenant bénévole

Vous pouvez nous apporter un peu de votre temps  pour nous aider soit au fonctionnement courant soit sur des projets particuliers nécessitant des compétences spécifiques. N’hésitez pas à nous contacter afin que nous  examinions  ensemble le mode de collaboration le plus approprié à nos besoins et à vos possibilités.

Une partie du personnel de Hayati avec des enfants pendant une sortie pédagogique

Une partie du personnel de Hayati avec des enfants pendant une sortie pédagogique

Coordonnées de l’Association :

Adresse Siège : Comptoir agricole du Souss – avenue Hassan II – AGADIR – Maroc

Courriel : hayatiassoc@gmail.com

Ligne fixe bureau : 00.212(0)5.28.23.54.38

Youtube : HAYATI 2014

Références bancaires :

Compte n°   011 010 0000 08 200 0010 112 07

 Agence bancaire : BMCE Agadir Ville, avenue du Général KETTANI – Maroc

Swift code : BMCE MAMC

N° IBAN : 011 010 0000 08 200 0010 112 07

 

S’il vous plait, n’oubliez pas ce message après l’avoir lu !

Ces enfants ont vraiment besoin de vous !

Publicités

Publié 3 novembre 2014 par Michel Terrier dans Agadir

CAN 2015 : le verdict de la CAF est tombé

Les instances de la CAF n’ont rien à faire des risques sanitaires qu’ils feront courir concernant les menaces de

propagation de l’épidémie d’Ebola au Maroc :

des spectateurs viendront de toute l’Afrique, y compris des pays où cette épidémie sévit,

même s’ils ne sont pas qualifiés pour cette phase finale !

issa-hayatou

Le verdict de la CAF est tombé. Voici la date à laquelle le Maroc devra organiser la CAN 2015.

La CAF n’a pas changé d’avis au sujet des dates de la CAN 2015, initialement prévues au Maroc du 17 janvier au 8 février 2015. Issa Hayatou, président de l’instance a annoncé sa décision à l’issue de la réunion tenue le 3 novembre à Rabat avec les hauts responsables marocains.

Pour rappel, le Maroc avait demandé le report de la CAN en raison de la menace d’Ebola qui sévit actuellement en Afrique de l’ouest. Les autorités Marocaines, craignant que la compétition ne favorise la propagation de l’épidémie, avaient émis le souhait de l’organiser au mois de juin.

Un argument qui n’a visiblement pas convaincu le comité exécutif de la CAF, qui a décidé « à l’unanimité » de maintenir les dates initialement prévues. La CAF estime ainsi avoir « toujours agi en suivant le principe de précaution et de préservation des vies humaines en appliquant scrupuleusement les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ».

L’instance rappelle ainsi avoir suspendu ses compétitions dans les pays concernés par l’épidémie, à savoir le Libéria, la Sierra Leone et la Guinée.

La CAF rappelle aussi que « des trois pays dans lesquels l’épidémie sévit largement, seule la Guinée conserve une chance de qualification pour le tournoi final de la CAN Orange 2015. Or, la Guinée dispute ses matchs à domicile à Casablanca en s’astreignant à un protocole sanitaire mis en place par le Maroc, et qui n’a montré jusqu’ici aucune faille. »

L’instance dirigée par Issa Hayatou estime également que la configuration actuelle de son agenda des compétitions ne permet pas de reprogrammer la CAN. Cela se ferait « au détriment du reste de l’agenda de la Confédération, notamment le Championnat d’Afrique des Nations prévu en janvier 2016 au Rwanda que la CAF maintient également aux dates convenues. »

Le Maroc a désormais jusqu’au 8 novembre pour accepter ou non l’organisation de la compétition dans les délais imposés par la Confédération africaine. La décision finale sera connue à l’issue de la réunion du comité exécutif prévue le 11 novembre.

Publié 3 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Sport

Résultats du 4ème Agadir Morocco Triathlon

Résultats des Élites Hommes et Femmes

unnamed

Agadir Morocco Triathlon

4ème édition

Samedi 1er Novembre 2014

Elite Hommes
        Classement                                                   Nom                                                              Prénom                                                       Temps officiel                                       
1-  GODOY Francesco 01:55:07
2-  FILIPE Azevedo 01:55:41
3-  PIMENTEL Danilo 01:56:10
Elite Femmes
           Classement                                                Nom                                                                Prénom                                                      Temps officiel                                 
1-  ORLA Alessia 02:11:49
2-  HORVATH Greta 02:12:54
3-  FISCHER Carlyn 02:14:09

Publié 3 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Sport

Agadir : 11ème édition du Festival « Cinéma et Migrations »

lemag.ma

La ville d’Agadir s’apprête à abriter la 11ème édition du Festival « Cinéma et Migrations » du 11 au 15 novembre 2011,un festival cinématographique dédié aux immigrés du monde.

7132638-10932823

Sous le Haut Patronage de S.M le Roi Mohammed VI, la ville d’Agadir abritera, du 11 au 15 novembre,le Festival « Cinéma et Migrations ». Cette rencontre artistique et culturelle est initiée par l’association « Initiative Culturelle ». Le festival accueillera des films marocains et internationaux mis en scène par des réalisateurs issus de l’immigration traitant des différentes formes de l’immigration du monde.

Le jury de l’édition 2014 sera présidé, pour les longs métrages, par Yamina BENGUGUI, réalisatrice et productrice, ex-ministre au gouvernement français. Le poète marocain Salah El OUADDIE présidera le jury des courts métrages.

Dix longs métrages et courts métrages entreront en compétition pour le grand prix « Argana ». En parallèle, les organisateurs ont programmé des activités et rencontres entre des professionnels et cinéphiles à travers des conférences et des ateliers de formation. De même les enfants auront leur part pour s’initier avec le cinéma. Des hommages de reconnaissance pour des professionnels du 7ème Art.

Publié 3 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Cinéma, Festival

%d blogueurs aiment cette page :