CAN 2015 : le verdict de la CAF est tombé

Les instances de la CAF n’ont rien à faire des risques sanitaires qu’ils feront courir concernant les menaces de

propagation de l’épidémie d’Ebola au Maroc :

des spectateurs viendront de toute l’Afrique, y compris des pays où cette épidémie sévit,

même s’ils ne sont pas qualifiés pour cette phase finale !

issa-hayatou

Le verdict de la CAF est tombé. Voici la date à laquelle le Maroc devra organiser la CAN 2015.

La CAF n’a pas changé d’avis au sujet des dates de la CAN 2015, initialement prévues au Maroc du 17 janvier au 8 février 2015. Issa Hayatou, président de l’instance a annoncé sa décision à l’issue de la réunion tenue le 3 novembre à Rabat avec les hauts responsables marocains.

Pour rappel, le Maroc avait demandé le report de la CAN en raison de la menace d’Ebola qui sévit actuellement en Afrique de l’ouest. Les autorités Marocaines, craignant que la compétition ne favorise la propagation de l’épidémie, avaient émis le souhait de l’organiser au mois de juin.

Un argument qui n’a visiblement pas convaincu le comité exécutif de la CAF, qui a décidé « à l’unanimité » de maintenir les dates initialement prévues. La CAF estime ainsi avoir « toujours agi en suivant le principe de précaution et de préservation des vies humaines en appliquant scrupuleusement les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ».

L’instance rappelle ainsi avoir suspendu ses compétitions dans les pays concernés par l’épidémie, à savoir le Libéria, la Sierra Leone et la Guinée.

La CAF rappelle aussi que « des trois pays dans lesquels l’épidémie sévit largement, seule la Guinée conserve une chance de qualification pour le tournoi final de la CAN Orange 2015. Or, la Guinée dispute ses matchs à domicile à Casablanca en s’astreignant à un protocole sanitaire mis en place par le Maroc, et qui n’a montré jusqu’ici aucune faille. »

L’instance dirigée par Issa Hayatou estime également que la configuration actuelle de son agenda des compétitions ne permet pas de reprogrammer la CAN. Cela se ferait « au détriment du reste de l’agenda de la Confédération, notamment le Championnat d’Afrique des Nations prévu en janvier 2016 au Rwanda que la CAF maintient également aux dates convenues. »

Le Maroc a désormais jusqu’au 8 novembre pour accepter ou non l’organisation de la compétition dans les délais imposés par la Confédération africaine. La décision finale sera connue à l’issue de la réunion du comité exécutif prévue le 11 novembre.

Publicités

Publié 3 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Sport

%d blogueurs aiment cette page :