Archives de 17 novembre 2014

Agadir : Le cinéma amazigh dans tous ses états

par Siham Jadraoui – aujourdhui.ma

Participeront au festival cette année plus de 65 films dans le cadre de la compétition officielle ainsi que dans le volet «Cinéma de l’autre».

timthumb

 

Inciter les divers acteurs et intervenants du secteur audiovisuel national à contribuer à la promotion et la production cinématographiques amazighes, tel est l’objectif principal de la 8ème édition du Festival international Issni N’Ourgh du film amazigh prévue du 18 au 21 novembre dans la ville d’Agadir. Ainsi le FINIFA évoquera la thématique du «Human Rights» avec la projection d’une dizaine de films documentaires de la réalisatrice française Mylène Soloy. «Le choix de ce thème pour cette édition reflète notre vision de vivre dans un espace de tolérance et de liberté sous l’égide de la démocratie.

C’est aussi une thématique qui effleure le présent, et surtout le devenir de nos jeunes penchés vers l’au-delà avec beaucoup d’attentes», explique dans ce sens Rachid Bouksim, président de l’Association Issni N’Ourgh, organisatrice de l’événement. À cette occasion, d’autres films évoquant cette thématique seront projetés, à l’instar du film du réalisateur et producteur anglais Peter Gardiner avec la présence de l’actrice principale du film Nezha Aqil. Participeront au festival cette année plus de 65 films dans le cadre de la compétition officielle ainsi que dans le volet «Cinéma de l’autre». Ce sont des films en format long-métrage, court-métrage, documentaires et des films vidéos.

La compétition officielle est confiée à un jury composé de professionnels, réparti sur les diverses catégories figurant dans la compétition. On peut citer Khadija El Bennaoui qui présidera le jury du long et court métrages, le réalisateur et producteur Daniel Cling à la tête du jury du film documentaire, le jury du film vidéo est, lui, sous la présidence de l’acteur algérien Salem Ait Ali Belkacem. La programmation du festival comprendra également d’autres volets. L’autre nouveauté qui marquera cette édition, celle où le public découvrira cinq films paraphés par les lauréats du Master du film documentaire à l’Université Aix Marseille-France, supervisé par Pascal Sizarou.

Au programme également, deux conférences à la Faculté des lettres et des sciences humaines d’Agadir, qui seront successivement données par Tahar Houchi, critique de cinéma et directeur du Festival international du film oriental à Genève, sous le thème «Les Amazighs et l’histoire : un miracle nié et/ou ignoré». En marge de cette manifestation dédiée au cinéma amazigh, le photographe Youness El Alaoui présentera son exposition sous le thème «Human Rights», et ce du 18 au 21 novembre 2014, à la Salle Brahim Radi à la Municipalité d’Agadir.

Publicités

Publié 17 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Cinéma, Festival

PROGRAMME DU SALON DU MARIAGE A AGADIR


​PALAIS DES ROSES – AGADIR

20 AU 22 NOVEMBRE


20 NOVEMBRE

09H00 : ACCUEIL DES EXPOSANTS

10H00 : OUVERTURE DE LA PREMIERE EDITION DU SALON DU MARIAGE A AGADIR

11H00 : INAUGURATION DE L’EXPOSITION ET OUVERTURE OFFICIELLE

  • COCTAIL D’INAUGURATION – DARK EL MARRAKCHIA
  • VISITE OFFICIELLE

12H00 SHOW COIFFURE LIVE PERFORMANCE – PREPARATION DE LA MARIEE “Miss Agadir 2015”

BY BROOKLIN MAMA

15H30 : SHOW COMPOSITION FLORALE LIVE PERFORMANCE BY SOFLEUR

17H30 : LA NUIT DU HENNE “Miss Agadir 2015” BY SAMIRA STYLE – ISSAWA STYLE

21 NOVEMBRE

09H00 : ACCUEIL DES EXPOSANTS

10H00 : OUVERTURE  AU PUBLIC.

11H30 SHOW COIFFURE LIVE PERFORMANCE COIFFURE DE REVE “Miss Agadir 2015” BY BROOKLIN MAMA

15H30 : SHOW COMPOSITION FLORALE LIVE PERFORMANCE BY SOFLEUR

22 NOVEMBRE

09H00 : ACCUEIL DES EXPOSANTS

10H00 : OUVERTURE DE LA PREMIERE EDITION DU SALON DU MARIAGE A AGADIR

11H30 SHOW COIFFURE LIVE PERFORMANCE COIFFURE DE REVE “Miss Agadir 2015” BY BROOKLIN MAMA

15H30 : SHOW COMPOSITION FLORALE LIVE PERFORMANCE BY SOFLEUR

17H30 : « LA DIVERSITE MAROCAINE A L’HONNEUR » DEFILE DE MODE DE TENUES TRADITIONNELLES BY SAMIRA STYLE

19H00 : SPECTACLE DE FEU : CLÔTURE DE LA PREMIERE EDITION DU SALON DU MARIAGE A AGADIR

ET PLEINS D’AUTRES SURPRISE

MAQUILLAGE GRATUIT A TOUTES LES FEMMES DURANT 

LES TROIS JOURS DU SALON 

BY FLORMAR

Publié 17 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Salons

Agadir : «Touche pas à mon enfant» renforce ses partenariats

par Abdelfettah Aberbri – lematin.ma

Najat Anwar et Irina Borisovna Ignatova lors de la signature de la convention.

Najat Anwar et Irina Borisovna Ignatova lors de la signature de la convention.

En marge de la 11e édition du Festival cinéma et immigration, l’association «Touche pas à mon enfant», représentée par sa présidente Najat Anwar, a signé une convention de collaboration avec l’Université de Belgorod (Fédération de Russie), représentée par Irina Borisovna Ignatova en sa qualité de recteur. En vertu de ce protocole, les deux entités s’engagent à échanger les expériences en termes de protection de l’enfant contre la violence sous toutes ses formes, dont notamment la pédophilie.

Les signataires s’engagent également à travailler main dans la main lors des manifestations culturelles, organisées en faveur de l’enfant : festivals, présentations chorégraphiques, théâtre, salon de l’enfance, cinéma et autres.
Une convention similaire a été signée le même jour entre «Touche pas à mon enfant» et l’association «Festival Italo Marocchino».

À travers cette convention, l’association marocaine s’engage à multiplier les contacts avec les administrations et les institutions au sein du territoire marocain, en vue de les sensibiliser à tout ce qui touche à l’enfant. Fatiha Rwissam et Maria Angella ont été désignées en tant que représentantes de l’association en Italie.
Quant à l’organisme «Festival Italo Marocchino», celui-ci se charge d’intervenir auprès des autorités italiennes pour l’aménagement des espaces et des sites dédiés aux manifestations, l’élaboration de programmes, la mobilisation des médias et de la presse locaux, l’organisation, en faveur des enfants marocains victimes de pédophilie, de voyages en Italie, la tenue de conférences visant la sensibilisation des enfants et des mères et du corps enseignant italien au danger que représente ce phénomène, l’organisation des colloques qu’abritera l’université Cavoscari de Venise, la mise en place d’outils de traduction, le tissage de relations avec les institutions de la société civile italiennes et l’organisation de séminaires en faveur des membres de l’association.

– See more at: http://www.lematin.ma/journal/2014/agadir_-touche-pas-a-mon-enfant–renforce–ses-partenariats/212303.html#sthash.itzE3RMn.dpuf

Publié 17 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Coopération, Solidarité

Festival Cinéma et migrations : GRAND PRIX ARGANA POUR « LA MARCHE » À AGADIR

le360.ma

Le film de Nabil ben Yadir avec Jamel Debbouze a remporté le Grand Prix Argana du festival Cinéma et migrations d’Agadir. Retour sur le palmarès et les hommages de cette onzième édition.

fw_le360_equipe_film_la_marche_et_jamel_debouze-1

Le film « La Marche » du réalisateur français d’origine marocaine Nabil Ben Yadir a remporté, samedi à Agadir, le Grand Prix Argana du 11e festival « Cinéma et migrations », organisé du 11 au 15 novembre par l’Association initiative culturelle, rapporte la MAP. Ce long-métrage (120 min, 2013), revient sur la « marche des beurs »,  pour l’égalité et contre le racisme, entamée en 1983 dans une France en proie à l’intolérance et aux violences raciales par trois jeunes adolescents et un curé ayant parcouru plus de 1000 km entre Marseille et Paris. Le film raconte l’histoire d’un mouvement qui, malgré les difficultés et les résistances rencontrées, allait faire naître un véritable élan d’espoir. « La Marche » s’est aussi vu décerner le prix de la meilleure interprétation masculine pour le rôle campé par M’Barek Belkouk.

Le Prix de la meilleure réalisation est revenu à Hassan Legzouli pour son film « Le Veau d’or » (87 min, 2013), alors que le film « Rue de la Folie » (87 min, 2014) de Jawad Rhalib, a remporté le prix du meilleur scénario et le prix de la meilleure interprétation féminine. Une mention spéciale a été décernée au film « Nous irons vivre ailleurs » (75 min, 2013) du réalisateur français Nicolas Karolszyk.

Dans la catégorie court-métrage, le Prix du Grand arganier d’or a été attribué au film « Destino » (25 min, 2013) du réalisateur français Zangro, alors qu’une mention spéciale a été accordée au film « Respiro » (8 min, 2013) du réalisateur italien Claudio Pelizzer. Le jury de la compétition des longs métrages a été présidé par Yamina Benguigui, réalisatrice, productrice, ancienne ministre déléguée chargée de la francophonie et représentante personnelle du président de la République française pour la francophonie. Le jury de la compétition officielle des courts métrages, fruit d’une collaboration et d’un partenariat avec l’Université Ibn Zohr (UIZ), a été présidé par Salah El Ouadie, poète marocain, romancier et militant des droits de l’homme.

Le festival a rendu hommage à Noureddine Lakhmari, au réalisateur pionnier de la région du Souss, Abdellah Dari, pour ses œuvres audiovisuelles primées aux niveaux national et international et pour le soutien qu’il a apporté aux jeunes acteurs et réalisateurs de la région, ainsi qu’à Naceur Oujri, acteur natif de la ville d’Ouarzazate, qui a figuré dans pas moins de 150 productions internationales durant les 50 dernières années. Le prix « Argana » ou Grand Prix de la précédente édition du festival « Cinéma et migrations » a été remporté par le film « La Pirogue » du réalisateur sénégalais Moussa Toure.

Publié 17 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Cinéma, Festival

%d blogueurs aiment cette page :