Modernisation touristique d’Agadir : L’expérience des Canariens mise en avant

par Majda Saber – aujourdhui.ma

Les Canariens proposent une nouvelle démarche qui se base sur une étude appropriée au secteur et aux établissements mais la question de l’adhésion des professionnels de la destination reste posée avec acuité.

timthumb

 

La coopération entre les îles Canaries et la ville d’Agadir se poursuit. Un forum de modernisation touristique est à l’ordre du jour. Il sera tenu à Agadir le 4 décembre prochain.

Une première conférence de presse a été donnée le 24 novembre après une réunion regroupant les responsables de Proexca et de l’Alliance Nosolocomas porteuse de ce projet avec le président de la commune urbaine d’Agadir.

Le but escompté étant d’établir un diagnostic des unités touristiques en difficulté et d’apporter des solutions adaptées à chaque établissement. Le projet repose ainsi sur un transfert d’expertise en se basant sur l’expérience des Canariens dans le domaine.

La ville d’Agadir qui souffre aujourd’hui de la fermeture de plusieurs établissements hôteliers, de la désuétude, du manque de capacité litière et d’animation touristique présente de grandes similitudes avec les îles Canaries qui se sont retrouvées confrontées aux mêmes problèmes il y a de cela quelques années. Et pourtant, le chiffre réalisé cette année en matière de touristes est de l’ordre de 13.000.

L’expérience des Canariens offre ainsi une nouvelle brèche de coopération à la ville. Ainsi et sur 19 unités en difficulté, 3 seront diagnostiquées afin de relever les défaillances et de mettre en place un plan de redressement personnalisé dans un premier temps. Certes, les Canariens proposent une nouvelle démarche qui se base en premier lieu sur une étude appropriée au secteur et aux établissements mais la question de l’adhésion des professionnels de la destination reste posée avec acuité. Nous relevons dans ce cadre l’échec cuisant du projet national «Rénov Hôtel» qui proposait d’accompagner les unités hôtelières dans leur mise à niveau. Une expertise qui peut constituer pour les professionnels de la ville une première étape permettant de relever les défaillances et de mettre en place le plan adéquat pour y remédier mais le problème de financement de ce plan de modernisation est le défi majeur qui reste sans réponse pour le moment.

Pour le président de la commune urbaine d’Agadir, Tariq Kabbage, ce nouveau chapitre de coopération est avantageux. Le transfert de l’expertise et du savoir-faire des Canariens ne peut que constituer une première pierre angulaire pour faire face aux différents aléas que rencontre le secteur et handicapent la destination, notamment en matière de manque de capacité litière et de commercialisation traditionnelle qui se focalise sur l’atout balnéaire. «Il s’agit surtout, aujourd’hui, de redynamiser l’existant et de créer des produits commercialisables en développant d’autres niches», explique-t-il.

Le programme du forum propose des rencontres «speed-dating» entre les professionnels, entrepreneurs et acteurs de l’industrie touristique et leurs homologues au niveau de la région. Il est à noter que la ville d’Agadir a plusieurs projets de coopération avec les îles Canaries. Notons dans ce cadre la corniche actuelle, le projet en cours de Talborjt et le projet du jardin botanique en instance jusqu’à aujourd’hui.

 

Publicités

Publié 26 novembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Développement, Tourisme

%d blogueurs aiment cette page :