Les intempéries passées, les réparations et le nettoyage commencent.

Le déluge qui s’est abattu sur le sud du Maroc, en dehors des malheureuses victimes et dégâts considérables qu’il a pu provoquer, a eu le mérite d’amener l’eau qui était tant souhaitée pour les cultures et les forêts, de remplir les barrages qui se trouvaient à un niveau critique et de « nettoyer » les collines et montagnes. Le résultat de ce « nettoyage » a été d’amener sur les plages des centaines de tonnes de toutes sortes d’objets et de détritus de toutes sortes.

La plage d’Aglou :

Comment la crue des oueds arrive en quelques minutes, en charriant des tonnes de déchets :

Sur la plage d’Imiouadar, des sangliers morts ont été retrouvés sur la plage :

IMG_0278

 

 

IMG_0275

 

Agadir n’a pas échappé, bien évidemment à ces ennuis, mais notre Maire, M. Tariq Kabbage que j’ai rencontré ce matin m’a indiqué que les services de la commune étaient sur place pour procéder au nettoyage.

Publicités

Publié 3 décembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Environnement, Météo

%d blogueurs aiment cette page :