Intempéries dans le Grand Agadir Sauvetage de plus d’une centaine de personnes

MAP – lematin.ma

Des crues soudaines ont frappé le sud, à Aït Melloul dans la région d’Agadir. Plus d’une centaine de personnes ont été mise en sécurité au niveau la région, grâce à des interventions diverses menées lors des dernières précipitations rageuses. Ph : AFP

Plus d’une centaine de personnes (11 à Agadir Ida Outanane et 94 à Inezgane Aït Melloul) ont été mise en sécurité au niveau du Grand Agadir, grâce à des interventions diverses menées lors des dernières précipitations rageuses qui se sont abattues récemment sur la région.

Les opérations d’intervention ont permis le rétablissement en un temps record de quatre routes provinciales, alors que quatre autres routes sont toujours coupées, a affirmé le wali de la région Souss-Massa-Drâa, gouverneur de la préfecture Agadir-Ida Outanane, Mohamed El Yazid Zellou, lors d’un point de presse, mercredi à Agadir.

Revenant sur le dispositif opérationnel de vigilance et d’intervention mis en place en perspective des intempéries du 27/30 novembre dernier, Mohamed El Yazid Zellou a souligné que les préparatifs de la saison hivernale ont été ponctués par le curage et le nettoyage des ouvrages et des oueds qui transportent beaucoup de déchets vers les plages, ainsi que par le désherbage et la collecte des ordures ménagères et le nettoiement des lits des cours d’eau.

Il a donné un aperçu sur le plan de protection du Grand Agadir contre les inondations que S.M. le Roi Mohammed VI a lancé après les inondations de janvier 2010, rappelant à ce propos la construction de 4 barrages en amont, la mise en place d’une digue sur la rive droite de Oued Souss et d’un canal de protection du Grand Stade et des quartiers Est, ainsi que de plusieurs drains et fossés pluviaux.

Il a, aussi, présenté les caractéristiques des courants d’eau traversant la ville d’Agadir et les différentes mesures prises par les autorités locales, notamment le Plan Prévention et intervention contre les inondations (PPII) et le Plan Orsec (un Plan d’organisation de secours), la cellule de vigilance et de gestion de crise au siège de la wilaya, en plus des plans de gestion des risques d’inondations par chaque département (autorités locales, services de sécurité, communes, protection civile, santé, équipement, Agence du bassin hydraulique, ONEE, Ramsa).

Chiffres, photos et diagrammes à l’appui, le wali de la région a livré un panorama exhaustif des différentes opérations d’intervention de jour comme de nuit au niveau des barrages et des cours d’eau et de sauvetage des personnes, ainsi que les efforts déployés par toutes les équipes concernées en terme de rétablissement rapide du trafic routier, d’adduction en eau potable et de courant électrique.

Le gouverneur de la préfecture Inezgane-Aït Melloul, Hamid Chennouri a, de son côté, donné un exposé sur la situation des inondations dans cette préfecture où les différentes équipes ont travaillé d’arrache-pied pour réduire l’impact des inondations, particulièrement celles de Oued Souss dont le débit a atteint, en date du 28 novembre, un record de 2.600 m3 par seconde.

Cette rencontre a été également l’occasion de rendre hommage à l’abnégation et au professionnalisme des différents intervenants (autorités locales, éléments des FAR, Gendarmerie royale, Protection civile, Forces auxiliaires, etc.), mais aussi de louer l’élan de solidarité dont ont fait preuve les populations de la région pour venir en aide à leurs frères dans cette épreuve difficile.

Publicités

Publié 4 décembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Météo, Solidarité

%d blogueurs aiment cette page :