Archives de 14 décembre 2014

Casa, “destination la plus décevante au monde“

medias24.com

Business Insider, spécialisé dans les indices, classements et autres listes selon des critères généralement subjectifs et visant surtout à provoquer le buzz, vient de classer Casablanca comme la destination “la plus décevante au monde“.
En fait le classement est établi sur la base de commentaires de lecteurs dans le forum Reddit. Le commentaire qui a le plus retenu l’attention est celui-ci: “dans un pays fascinant, Casablanca est l’endroit le moins intéressant à visiter. La visite ne vaut que pour la Mosquée Hassan II“.
Parmi les 16 autres endroits épinglés, la grande pyramide en Egypte, la Tour de Pise, Gibraltar, Pompéi. Marrakech est à la 14ème place. Le Maroc place donc deux villes sur les 16 que compte le classement.
Pour Marrakech, la raison est le sexisme et le peu de considération envers les touristes de sexe féminin.
Las Vegas est classée 16ème.


L’article original :

The 16 Most Disappointing Places To Visit On Earth

We write a lot of lists telling travelers the best places to visit around the world.

But how about where not to go?

In a recent Reddit thread, users were asked what was the most disappointing place they’d ever traveled to, and why.

Keep reading to see the 16 locations you’ll never want to visit.

1. Casablanca

« The least-interesting place in a fascinating country. Really, Casablanca is just a dumpy business district on the coast. Other than one obscenely expensive mosque that the previous king had built, there’s really nothing to see. »

2. Malè, Maldives

« Malè, capital of the Maldives. What a s—hole. The rest of the Maldives was incredible. »

3. Jamaica

« They’re very in your face about tipping and expect money for everything … If you like staying in an all-inclusive resort wallowing on a beach doing nothing but laying about maybe Jamaica is for you. If you’re looking for exploration of nature and culture you’ll be sorely disappointed. »

4. The Great Pyramids, Cairo, Egypt

« The pyramids could be seen from the Pizza Hut, so close it’s impossible to imagine them away from the city. At the pyramids themselves, you are constantly harassed by Egyptians trying to sell you stuff up to the point where you feel the need to start hitting them to get away from you. Left after just 15-20 minutes, couldn’t stand it any longer. »

5. Leaning Tower of Pisa, Italy

« It is so tiny compared to what you would have expected from pictures. The buildings around it are a lot nicer. It is overall very lame. »

6. Mount Rushmore, South Dakota, US

« You drive up into the South Dakota mountains to see it, come to this enormous visitors center, then the ‘viewing deck’ is outside, you look up, and way in the distance is this tiny set of heads. It’s hard to say if it’s much smaller than the photos make it seem, or if the viewing deck is an absurdly long distance away, but the impression is vastly underwhelming. »

7. Stonehenge, Wiltshire, UK

« It’s smaller than you think, you can’t get close to it, and it’s hours from London (which wouldn’t matter if it was worth it). »

8. Daytona Beach, Florida, US

« Friends somehow convinced me to go a few years ago. Never again will I enter that city of my own free will. There is literally nothing to do there, aside from going to the dilapidated beach and eating at Joe’s Crab Shack. »

9. Pompeii, Italy

« Pompeii is lame and very crowded with tourists. All of the great mosaics have been taken by museums. If you want to go somewhere much better preserved, much more interesting, and way less crowded, check out the nearby ruins of Herculaneum. »

10. Gibraltar

« It really is just a big rock and not the country it technically claims to be … You can see everything Gibraltar has to offer in a few hours. We were stuck there for a week. »

11. Sentosa Beaches, Singapore

« It’s all fancy and hyper-developed and connected to one of the largest malls on earth (Vivo Mall), but you get to the beach via monorail and you get to the sand and look out to the ocean and all you see is oil tankers and factories spewing smoke on the horizon. It was like some sort of futuristic dystopia. »

12. Naples, Italy

« The city had piles of trash on the streets. »

« In the city of Naples and the surrounding countryside of Campania, Italy, the Mafia has controlled the waste-management industry for decades – dumping and burning trash across its rolling hills and vineyards. In 1994, the European Union declared the situation an official environmental emergency, and things have only gotten worse since then. »

13. Andorra

« Looking back, I think I basically just visited the outlet mall of Europe. »

14. Marrakesh, Morocco

« I’d never felt so abused before (I’m from America, there’s still sexism, but god it’s so much easier to deal with). The molestation, coupled with the obvious disrespect (male shop owners would yell at me for not buying things — full on yell and curse — and sometimes just for fun, then laugh when all the foreign girls around became upset. They wouldn’t yell at other men.) made me swear never to go back.

« I saw one shop owner ask a mother how much she would charge for her blonde teenage daughter. I’d gone through so much in a week I didn’t even register that until a guy in my group started getting really upset about it. »

15. Athens, Greece

« Expected the birthplace of a great civilization. Received slums and scaffolding. »

16. Las Vegas, Nevada, USA

« I’ve been twice and while it can be fun, it’s really not worth it. The streets are filthy, there are homeless people every twenty or so feet begging, and since you can get alcohol for free people get really drunk and start fights everywhere. »

 

 

Publicités

Publié 14 décembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Tourisme

CIMENT : NOVEMBRE NOIR SAUF POUR RABAT ET TANGER

Par Ndiaye Mar Bassine – le360.ma

En novembre, toutes les zones de grande consommation subissent une forte baisse, notamment Casablanca, Marrakech et Agadir. Depuis le début de l’année, la consommation nationale est en recul de près de 6%.

Depuis le début de l’année, les ventes ne font que baisser, mais le mois de novembre bat des records

 

On a peine à le croire, c’est pourtant la réalité qui se dégage des chiffres que vient de publier l’Association des producteurs de ciments. Seule la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer connaît une amélioration de ses ventes, avec une croissance de 16,7% en novembre 2014 comparativement à 2013. La consommation y est de 102.000 tonnes. Avec respectivement 95.000 et 87.000 tonnes, Marrakech et Agadir battent des records de baisse des ventes en novembre, avec un recul de 32% et 27%. Alors que le Grand-Casablanca voit ses ventes baisser de 2,4% à 152.000 tonnes. Rabat, qui reste le deuxième marché national, cumule quelque 133.000 tonnes. Avec la baisse des cinq plus grosses régions de consommation, le mois de novembre s’est soldé par une baisse de 14% de la consommation nationale, qui s’est établie à 1,08 million de tonnes.

En conséquence, il ne faut pas s’attendre à un redressement du cumul depuis le début de l’année, qui n’est plus que de 12,76 millions, contre 13,57 millions un an auparavant, soit une baisse de 5,98%. Avec 1,69 million de tonnes, Casablanca affiche un recul proche de cette moyenne nationale, soit 5,65%. La consommation à Marrakech s’est repliée de 11,75% à 1,27 million de tonnes. La région du Souss Massa-Draa aussi voit ses ventes baisser de 5,85% à 1,15 million. Tanger-Tetouan (+1,55%) et Rabat-Salé-Zemmour-Zaer (+0,16%) sont les deux seules zones de grande consommation à faire de la résistance avec une très légère croissance.

Publié 14 décembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Construction

Forum économique maroco-polonais à Agadir

lopinion.ma

La Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) d’Agadir a abrité, jeudi, un important forum économique maroco-polonais avec la participation de plusieurs acteurs institutionnels et hommes d’affaires des deux pays.
Les travaux de cette rencontre ont été émaillés par une série d’exposés sur les potentialités économiques, commerciales et touristiques de la région Souss-Massa-Drâa et les opportunités d’investissement à saisir, ainsi que par des rencontres bilatérales (B2B) entre les différents acteurs et hommes d’affaires des deux parties.
A cette occasion, le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, s’est félicité des liens solides d’amitié et de coopération entre le Maroc et la Pologne, ponctués par une progression constante des échanges économiques et commerciaux.
Il a indiqué que la tenue de ce forum à Agadir, après une rencontre similaire à Casablanca, est un gage de confiance qui exprime l’intérêt que porte la partie polonaise à la région de Souss-Massa-Drâa, en tant que plateforme prometteuse d’échange avec les pays subsahariens.
De son côté, le président du Sénat polonais Bogdan Borusewicz, qui conduit une importante délégation, a fait part de la détermination de son pays, soucieux de chercher de nouvelles opportunités en dehors de l’Union européenne, à renforcer davantage les échanges commerciaux avec le Maroc.
Il a aussi relevé que la destination d’Agadir, qui continue d’exercer son charme sur les touristes polonais, offre des opportunités diversifiées pour les affaires.
Dans cette perspective précisément, le wali de la région Souss-Massa-Drâa, gouverneur de la préfecture Agadir Ida Outanane, Mohamed El Yazid Zellou, a présenté un exposé sur les chantiers structurants programmés ou à l’œuvre au niveau du Grand Agadir, notamment en matière de logements, d’aménagement, de transport et de logistique.
Sur la même lancée, l’assistance a suivi une présentation sur “les programmes de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique”, en plus de la projection d’un film sur les potentialités touristiques de la région d’Agadir, préparé par le Conseil régional du tourisme (CRT).
A ce propos, le président du CRT, Salahedine Benhammane, a assuré que le marché polonais vient en 4ème position en termes d’arrivées des touristes étrangers, après la France, l’Allemagne et l’Angleterre, précisant que “nous comptons boucler l’année 2014 avec 56. 000 touristes polonais, soit une progression de 35 pc par rapport à 2013”.
Il a signalé que cet effectif, qui était de l’ordre de 25.000 touristes en 2009, a plus que doublé en cinq ans, soulignant la détermination des professionnels du secteur à poursuivre cette progression à deux chiffres en 2015.
Le directeur du Centre régional d’investissement (CRI), Khali Nazih, a, de son côté, présenté un aperçu des atouts de la région et les différentes opportunités qu’elle offre en termes d’investissement, avant de conduire une série de rencontres B2B entre les acteurs économiques polonais et leurs homologues marocains.
Dans une déclaration à la presse, le président de la CCIS d’Agadir, Said Dor, a mis l’accent sur l’importance de ce forum, qui constitue une plateforme d’échange et de contact entre les opérateurs économiques des deux pays et une opportunité de prospecter de nouvelles perspectives de partenariat permettant de booster davantage les relations commerciales bilatérales.
Les travaux de ce forum ont été marqués par la signature d’un accord de coopération entre la CCIS d’Agadir et la Chambre polonaise de Commerce portant sur le développement des relations économiques et commerciales entre le Maroc et la Pologne.
Une importante délégation polonaise de plus d’une trentaine d’acteurs institutionnels et d’hommes d’affaires effectue du 8 au 12 décembre une visite de travail au Maroc, ponctuée par des rencontres officielles, des contacts d’affaires individuels et des exposés sur les potentialités économiques à saisir de part et d’autres.
Le Maroc est le 3ème partenaire économique de la Pologne en Afrique, mais également au niveau arabe. Les échanges commerciaux entre les deux parties se sont chiffrés en 2013 à plus de 536 millions de dollars.

Publié 14 décembre 2014 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Commerce, Economie

%d blogueurs aiment cette page :