Souss / CGEM (Confédération Générale des Entreprises du Maroc) – Le partenariat entre grandes et petites entreprises se renforce

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com

  • Une étude juge la relation entre GE et PME déséquilibrée
  • 30 à 50 grands partenariats prévus à l’horizon 2018

Ce ne sont pas les patrons des PME du Souss qui vont contredire ce constat: Les écarts entre les Grandes Entreprises (GE), donneurs d’ordre, et les PME marocaines, sont de plus en plus prononcés surtout en cette période de crise. Ce qui impacte particulièrement les PME qui sont ainsi de plus en plus vulnérables. Or, la compétitivité des entreprises nationales, GE et PME, est plus que jamais sollicitée vu le contexte économique international. Par conséquent, il est impératif de consolider la croissance économique du pays en équilibrant sa balance commerciale. D’autant plus que le potentiel à exploiter existe. Il s’agit donc de renforcer la compétitivité des GE en intégrant dans leur chaîne de valeur les PME performantes. Avec pour optique de développer les marchés de ces entreprises et favoriser ainsi l’émergence de champions sectoriels nationaux, pour générer une croissance endogène durable et créer des emplois. Ce sera de même un vecteur pour développer le marché des exportations et accroitre la visibilité du pays sur les marchés étrangers. Ainsi, les bénéfices d’un partenariat approfondi GE/PME sont importants pour les deux parties et auront un impact certain sur l’économie nationale. C’est ce qui ressort d’une étude menée par la commission Partenariat Grandes Entreprises-PME de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et présentée récemment à Agadir. Une étude qui, pour rappel, a été entièrement financée par de grandes entreprises marocaines. Cosumar, Cooper Pharma Maroc, Attijariwafa Bank, Royal Air Maroc, Managem, OCP, Somed, BMCE Bank, BCP et  l’ANPME pour ne citer qu’elles. La commission, présidée par Faiçal Mekouar, a pour mission de développer et de favoriser les partenariats GE/PME en leur offrant un cadre adapté à leurs attentes. Pour les responsables, il s’agit de mettre en place un plan de déploiement pour «l’industrialisation» des Partenariats. A l’horizon 2018, entre 30 à 50 grands partenariats devraient ainsi se concrétiser. Après le Souss, comme première escale, d’autres régions du Maroc doivent  accueillir la caravane de la CGEM pour la présentation de ce modèle de partenariat GE/PME.

Publicités

Publié 13 janvier 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Entreprises

%d blogueurs aiment cette page :