Souss : 2965 au compteur pour le Nouvel an amazigh

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com

  • Une grande soirée a eu lieu ce mardi 13 janvier 2015
  • Tagoulla, Berkoukch, Trid… plus de 160 plats traditionnels au menu
«Cette manifestation est l’occasion de présenter et de valoriser le patrimoine culinaire marocain en général», explique Dr Ahmed Raqbi, Professeur à la FLSH. Soirées festives, plateaux de fruits secs et abondance de mets pour fêter cet évènement. Plus c’est copieux, plus le présage est bon.

«Cette manifestation est l’occasion de présenter et de valoriser le patrimoine culinaire marocain en général», explique Dr Ahmed Raqbi, Professeur à la FLSH. Soirées festives, plateaux de fruits secs et abondance de mets pour fêter cet évènement. Plus c’est copieux, plus le présage est bon.

C’est en grande pompe que Id Ennayer, le Nouvel an amazigh 2965, a été fêté ce mardi 13 janvier 2015. En effet, les étudiants et chercheurs en tourisme et communication de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH), Université Ibn Zohr d’Agadir, en collaboration avec le Centre régional de tourisme (CRT) d’Agadir et l’Association Souss Massa Draâ pour le développement culturel, se sont mobilisés pour cette manifestation de grande envergure. Pour cette 5e édition, le thème retenu était «Voyage au bout des saveurs».

«Cette manifestation est l’occasion de présenter et de valoriser le patrimoine culinaire marocain en général et celui de la Région Souss Massa Draâ en particulier», a expliqué Dr Ahmed Raqbi, Professeur à la FLSH et responsable du Master «Tourisme et communication». Lors de la soirée, où étaient conviés près de 1000 invités, 160 plats traditionnels et rares ont été présentés pour la dégustation et la redécouverte.  Tagoulla, Ourkim, Trid, Baddaz, berkoukech, Qzazeb, Mrouzia… et bien d’autres mets encore. Les dattes, figues, amandes… et d’autres produits secs étaient aussi offerts à l’occasion de la nouvelle année. Il faut préciser que Id Ennayer, qui correspond au premier mois du calendrier amazigh,  est une fête ancestrale célébrée dans le Nord de l’Afrique, de la Libye et jusqu’en Mauritanie. Contrairement aux calendriers grégorien et musulman,  le calendrier agraire auquel correspond cette manifestation est en relation avec le cycle des saisons agricoles. Ainsi,  cette fête est traditionnellement célébrée avec un repas copieux. Très copieux pour un bon présage. En effet, la symbolique de ces mets est importante. Plus ils sont nombreux et variés, plus l’année qui débute sera bonne et fertile. Ainsi le veut la croyance collective ancestrale. Pour les agriculteurs, c’est de même l’occasion de montrer leur attachement aux récoltes du terroir et à la terre.
Après le succès des 4 premières éditions, «Id Ennayer», organisé par les étudiants et chercheurs en tourisme et communication de la FLSH, Université Ibn Zohr d’Agadir, en collaboration avec le CRT d’Agadir et l’Association Souss Massa Draâ pour le développement culturel, est devenu un événement attendu et incontournable dans la région du Souss. En effet, chaque année, il prend de plus en plus d’ampleur et participe au rayonnement de la destination. Au programme de cette soirée de présentation et de mise en valeur du patrimoine culinaire marocain, des danses, des chansons… Avec notamment la participation d’artistes de renommée. Par ailleurs, des hommages ont aussi été rendus à des personnalités de la région. Pour rappel, la soirée se déroulait au Palais des congrès « Les Dunes d’or ».

Publicités

Publié 14 janvier 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Tradition

%d blogueurs aiment cette page :