Formation maritime : La coopération maroco-canadienne se renforce

MAP – lematin.ma

La mutualisation des moyens se concrétise déjà par la présence de stagiaires des trois ITPM concernés par cette entente à bord du navire école Al-Manar et qui vont réaliser une opération de pêche au large d'Agadir. Ph : MAP

La mutualisation des moyens se concrétise déjà par la présence de stagiaires des trois ITPM concernés par cette entente à bord du navire école Al-Manar et qui vont réaliser une opération de pêche au large d’Agadir. Ph : MAP

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet du projet REAPC, Agadir lance la mutualisation de l’utilisation d’un navire école entre trois instituts de technologie des pêches maritimes

La mutualisation de l’utilisation du navire école Al-Manar, entre les instituts de technologie des pêches maritimes (ITPM) de Safi, de Tan-Tan et de Laâyoune, a été lancée jeudi à Agadir, dans le cadre de la mise en œuvre du projet maroco-canadien de réforme de l’éducation par le biais de l’approche par compétence (REAPC), dans son volet relatif à la formation maritime.

La cérémonie officielle organisée à cette occasion a été marquée par la signature d’une entente par les directeurs des trois ITPM, à bord même du navire école Al-Manar, relevant de l’ITPM de Safi et accosté au port de pêche d’Agadir, en présence des représentants du département de la pêche maritime et des autorités locales, de professionnels, de cadres administratifs et enseignants de différents établissements de formation et des responsables du projet REAPC.

Cette mutualisation des moyens se concrétise déjà par la présence de stagiaires des trois ITPM (4 pour chaque établissement) concernés par cette entente à bord du navire école Al-Manar et qui vont réaliser une opération de pêche au large d’Agadir.

Elle constitue le premier pas dans le chantier de la mutualisation des moyens entre les établissements de formation maritime, qui consiste à mettre en commun l’utilisation des ressources humaines et des équipements coûteux et de partager les frais y afférents, avec comme objectif de permettre l’implantation de l’approche par compétences (APC), en assurant la disponibilité et la qualité des ressources humaines et des équipements dédiés à la formation pratique des stagiaires.

L’APC est une approche de formation basée sur une démarche globale qui couvre toutes les étapes d’ingénierie de formation (planification de la formation, production et implantation des programmes d’évaluation) et qui focalise sur l’apprenant en termes de compétences.

Elle permet une adéquation avec le marché de l’emploi, une optimisation du rendement du système de la formation professionnelle et une meilleure communication et articulation entre le monde de la formation et le marché du travail et introduit des changements importants au niveau des acquis des stagiaires et de la gestion centrale et locale de la formation.

Le projet REAPC-pêche maritime s’inscrit dans le cadre du projet maroco-canadien de réforme de l’éducation par le biais de l’APC, couvrant la période 2012-16, pour une enveloppe de 80 MDH environ, et qui vise l’amélioration de la gouvernance du système de formation professionnelle marocain, notamment par le renforcement des compétences de gestion.

L’APC permet de répondre précisément aux besoins du secteur en main-d’œuvre et aux attentes des professionnels en matière de compétences, a indiqué à la MAP, à cette occasion, le directeur de la formation maritime et de la promotion socio-professionnelle (DFMPSP) au département de la Pêche maritime, Brahim Boudinar.

«Dans une première étape, le projet a été mené dans deux établissements pilotes, à savoir les ITPM de Safi et de Larache, lesquelles expériences seront généralisées à partir de l’année prochaine à l’ensemble des 14 établissements relevant du département de la Pêche maritime», a-t-il souligné, ajoutant que «cette généralisation aura besoin d’un ensemble de projets transversaux, dont celui de mutualisation des moyens de tous les établissements pour pouvoir vaincre la carence en moyens».

«La première étape de cette opération, qui commence aujourd’hui, bénéficiera aux stagiaires des trois établissements, grâce à un concours de leurs moyens.

D’autres ententes similaires seront signées et concerneront tous les aspects humain, matériel et financier de mutualisation», a affirmé le responsable.

Le lancement de la mutualisation de l’utilisation du navire école Al-Manar a été précédé par une journée d’information sur le projet REAPC, tenue sous le thème «La formation professionnelle maritime selon l’approche par compétences au service de la stratégie Halieutis». Le programme de cette journée comprenait la présentation de ce projet et ses différents composantes et axes d’intervention, en plus des activités menées dans ce cadre.

Advertisements

Publié 30 janvier 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Coopération, Pêche

%d blogueurs aiment cette page :