Scandale à Marrakech : deux ans de prison (seulement) pour un pédophile

h24info.ma

Un ressortissant français accusé de viols sur mineurs a été condamné jeudi à deux ans de prison ferme par un tribunal de Marrakech.

touchepas

Arrêté en novembre, « Jean­Luc G. », sexagénaire installé de longue date dans le royaume, faisait l’objet de plaintes d’au moins neuf enfants sur qui il se serait adonné à des « actes sexuels » à son domicile, en échange de modiques sommes d’argent. Au terme d’une neuvième audience tenue à huis clos jeudi, le tribunal de première instance de Marrakech a prononcé une peine de deux ans de prison ferme, a indiqué à l’AFP un des avocats des plaignants, Me Abdelilah Techfine. L’accusé, condamné pour « détournement de mineurs », devra également verser 40.000 dirhams (environ 3.800 euros) de dommages et intérêts à l’Association marocaine des droits humains (AMDH), qui s’était constituée partie civile et à verser un dirham symbolique au bénéfice d’autres associations. Me Techfine a toutefois fait part de son intention de faire appel, déplorant notamment le fait que ce procès se soit déroulé « devant un tribunal correctionnel et non une chambre criminelle ». « Ce jugement est satisfaisant dans la mesure où un pédophile est condamné », a pour sa part réagi un responsable de l’AMDH, Omar Arbib. Les dommages et intérêts au bénéfice de l’association « iront à la défense des droits des enfants », a­t­il poursuivi. Dans un autre procès, en parallèle à celui de Jean­Luc G., le père de deux des victimes va comparaître le 4 février en état de liberté pour « incitation à donner de faux témoignages », selon Omar Arbib. Ce parent est soupçonné « d’avoir fait pression sur ses fils pour qu’ils changent leur témoignage » incriminant le sexagénaire français, a­t­il poursuivi. Ce nouveau cas de pédophilie a suscité l’émoi dans un pays marqué par diverses affaires de pédophilie au cours des dernières années. En juillet 2014, un tribunal de Tétouan a condamné en appel à six mois de prison ferme un ressortissant allemand accusé d’avoir attiré par la ruse deux mineures dans sa voiture. Quelques semaines plus tôt, dans cette même ville, un Britannique avait été condamné à 20 ans de prison, pour « enlèvement » et « tentatives de viol » sur mineures. En décembre, des médias marocains ont rapporté l’interpellation d’un ressortissant italien pris en « flagrant délit d’agression sexuelle » sur un mineur à Tamesloht, à une quinzaine de kilomètres de Marrakech.

Il est malheureux que des peines beaucoup trop légères, comme celle-ci, soient infligée à ce genre de pourriture qui vient profiter ici de la précarité d’une partie de la population et donner libre cours à leurs vices et penchants malsains en s’en prenant aux enfants !   

 

Publicités

Publié 30 janvier 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Société

%d blogueurs aiment cette page :