Halieutis 2015 : Faire le point sur les avancées accomplies

lematin.ma

Halieutis_2015

Fort de deux éditions qui ont eu le mérite de valoriser à l’international les activités halieutiques aux Maroc, le Salon «Halieutis», dont l’édition 2015 démarre mercredi à Agadir sous le Haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI, est l’occasion de faire le point sur les avancées accomplies dans le cadre de la vision 2020 et tirer le portrait d’une filière qui bat son plein.

Premier producteur africain et 25e mondial, le Maroc, conscient de l’importante, tant pour les opérateurs nationaux qu’étrangers, de la mise en valeur forte et pérenne du potentiel halieutique marocain, parie en effet sur cet évènement d’envergure internationale pour promouvoir davantage le secteur de la pêche maritime, en ce qu’il est un pilier de l’économie nationale, avec 2,3% de contribution au PIB durant la dernière décennie et 170.000 emplois directs générés (500.000 indirects).

Doté d’une double façade maritime, atlantique et méditerranéenne, le Maroc dispose de 3.500 kms de côtes riches et variées tant par leur biodiversité que par la spécificité de leurs écosystèmes. Autant d’atouts et de richesses à promouvoir et à mettre efficacement au service du développement socio-économique du Royaume.

Qui plus est, les eaux marocaines, constituées d’une zone économique exclusive de plus d’un million de km2, sont réputées pour être des plus poissonneuses au monde et font du Maroc un des plus grands producteurs de poissons au monde et premier producteur et exportateur mondial de sardine (sardina pilchardus).

Si la filière halieutique est, de ce fait, au plus fort de son développement, il s’agit là, à travers notamment ce salon international, d’accompagner la dynamique de ce secteur. A la fois vitrine des progrès réalisés et plate-forme de promotion des relations d’affaires au-delà des frontières, le salon «Halieutis» fait siennes la promotion des potentialités et des perspectives d’évolution de la filière de pêche maritime, la création de nouvelles opportunités d’échange et de partenariat et la consolidation de la modernisation du secteur.

L’édition 2015, prévue du 18 au 22 février, est d’autant plus particulière et propice qu’elle se tient dans un contexte de dynamisme accru que connaissent les secteurs de la pêche et de l’aquaculture.

Avec un million tonnes de production annuelle, le Maroc, est passé à la vitesse de croisière dans le processus de valorisation du secteur de la pêche, dans le cadre de sa stratégie globale et à long terme visant un développement soutenu et durable de la production et des exportations halieutiques.

La signature des accords de pêche avec l’Union européenne et la Russie, ouvre également de nouvelles perspectives d’échange et de coopération en la matière, notamment avec la tendance haussière de la demande internationale et la reprise économique mondiale palpable.

Et comme le Royaume, portail de l’Afrique et hub économique avéré, s’est inscrit dans une politique sans équivoque de renforcement de sa coopération et de ses échanges avec les pays africains, le salon «Halieutis» a décidé de faire de cette édition un rendez-vous par excellence des opérateurs africains, qui représenteront cette année 60% des pays prenant part à ce Salon.

Par ailleurs, une place de choix sera consacrée à l’industrie de traitement et de valorisation des produits de la mer : conserves, semi-conserves, produits congelés, poisson frais, farine et huile de poisson, qui représente 50% des exportations agro-alimentaires du Maroc, soit 7% de ses exportations totales en valeurs.

Organisé par l’Association du Salon «Halieutis» sous l’égide du ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, le salon phare de la perle du sud, devenu un rendez-vous sectoriel national et international incontournable, étoffe son programme 2015 autour de quatre principaux axes : la modernisation de l’industrie de valorisation des produits de la mer, la modernisation et mise à niveau des flottilles de pêche, le développement de l’aquaculture et la mise en place des mesures de gestion des pêcheries.

Publicités

Publié 18 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Pêche, Salons

%d blogueurs aiment cette page :