Halieutis : Un rendez-vous pour moderniser la filière

par Fatiha Nakhli – leconomiste.com

  • Lancement de grands projets dont le Parc Haliopolis
  • Objectif, valoriser le potentiel de la filière et sécuriser l’approvisonnement
  • La 3e édition démarre aujourd’hui, 60.000 visiteurs attendus
Les organisateurs de l’évènement ont ciblé une présence internationale plus importante avec la participation de 37 pays de différents continents. Ainsi la surface d’exposition a été augmentée en fonction du nombre d’exposants qui atteint les 300 cette année.

Les organisateurs de l’évènement ont ciblé une présence internationale plus importante avec la participation de 37 pays de différents continents. Ainsi la surface d’exposition a été augmentée en fonction du nombre d’exposants qui atteint les 300 cette année.

Et de trois pour le Salon Halieutis qui s’annonce en grande pompe cette année. La manifestation, qui se déroule du 18 au 22 février 2015 au Parc des Expositions à Agadir, est dédiée aux différents métiers de la pêche maritime, de l’aquaculture et des industries de la pêche. Et c’est aujourd’hui mercredi que le coup d’envoi sera donné par Aziz Akhannouch, Ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime. Pour cette 3e édition, un cycle de conférences est prévu autour, notamment, de la mer, de la durabilité des ressources halieutiques, de l’innovation, de la valorisation et promotion des produits de la mer. L’objectif de la manifestation étant de mettre en avant les développements et les perspectives d’évolution de la filière Pêche au Maroc. Et ce, par le biais de la stratégie «Halieutis» dont les principaux axes sont la modernisation de l’industrie de valorisation des produits de la mer, la mise à niveau des flottilles de pêche et le développement de l’aquaculture. La mise en place des mesures de gestion des pêcheries figure aussi au menu. Durant cinq jours, le Souss va ainsi vivre au rythme de la pêche maritime et des produits halieutiques avec une mise en exergue des véritables potentialités halieutiques du Maroc. Le Salon cible parallèlement, la création de nouvelles opportunités de partenariats. Et ce, à travers la facilitation des échanges et des relations d’affaires nord-sud et sud-sud dans la filière de la pêche. Il représente aussi une véritable plateforme de promotion et de coopération entre le Maroc, l’Europe et les pays africains. Pour les professionnels, c’est aussi l’occasion de bénéficier de rencontres B to B pour des contacts ciblés à l’avance.
Pour cette édition 2015 où plus de 60.000 visiteurs sont attendus, les organisateurs ont de nouvelles ambitions. Ils visent notamment une présence internationale plus importante avec la participation de 37 pays de différents continents. Et aussi, une augmentation des surfaces d’exposition et du nombre d’exposants qui atteint les 300 cette année.
Le Maroc, premier producteur de poissons en Afrique, connaît une nouvelle dynamique grâce à une stratégie globale et à long terme visant un développement fort et durable de la production et des exportations halieutiques, précisent les organisateurs. Dans ce cadre, de grands projets sont lancés, dont le Parc Haliopolis à Agadir et plusieurs projets d’aquaculture à travers le Royaume. Par ailleurs, la signature de l’accord de pêche Maroc-UE ouvre de nouvelles perspectives d’échange et de coopération en la matière. En effet, les perspectives de progression de la demande internationale en produits halieutiques sont particulièrement encourageantes suite à la reprise économique internationale, notamment dans la zone Euro. Il faut préciser dans ce sens que le commissaire européen Vella en charge de la pêche, sera à Agadir le 19 février à l‘occasion de la tenue du Salon Halieutis, pour une première visite dans un pays extérieur. Par ailleurs, le Maroc s’érige de plus en plus en tant que «porte de l’Afrique», et ce, à travers le renforcement de la coopération et des échanges entre le Royaume et les autres pays du continent africain. Il faut noter  à ce propos que lors de la deuxième édition du Salon Halieutis, 60% des 33 pays participant étaient issus du continent africain.
Pour rappel, la tenue de cette manifestation d’envergure internationale sera aussi l’occasion de présenter un bilan des réalisations depuis le lancement de la stratégie Halieutis.

Les pêcheurs toujours en rogne
La tension parmi les membres de la Fédération nationale des professionnels de la pêche côtière au Maroc (FNPPCM) est à son paroxysme. En plus du boycott, les pêcheurs promettent d’entrer en grève du 18 au 22 février, période qui coïncide avec la tenue du Salon Halieutis. Parmi leurs doléances, l’abolition du principe du zoning qui limite leurs mouvements, le respect des axes de la stratégie Halieutis annoncés en 2009, la concertation dans la prise de décision…. (cf notre édition n°4459 du 10/02/2015). Les professionnels annoncent aussi l’organisation d’une manifestation qui coïncidera avec le jour du démarrage du Salon Halieutis.

Publicités

Publié 18 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Pêche, Salons

%d blogueurs aiment cette page :