Archives de 22 février 2015

Premier producteur d’Afrique, le Maroc veut moderniser son « or marin »

AFP – jeuneafrique.com

Riche en eaux très poissonneuses, le Maroc veut mieux valoriser le secteur de la pêche en développant l’aquaculture et en collaborant davantage avec l’Union européenne, un marché jugé « prometteur » pour « l’or marin » du royaume.

c9b4e870653c494ec932d5194b01d996cd5609a6

Pour matérialiser cette volonté, le royaume organisait jusqu’à dimanche la 3e édition du salon « Halieutis » à Agadir (sud), sa principale station balnéaire mais aussi un de ses principaux ports de pêche.

Le nom de ce rendez-vous international –60. 000 visiteurs de 32 pays cette année– est tiré du projet de modernisation lancé en 2009 par le Maroc, dont l’objectif est de tripler la part du secteur dans l’économie.

Alors que le royaume compte plusieurs centaines de kilomètres de côtes, parmi les plus poissonneuses au monde, la pêche représente déjà plus de 2% du PIB, mais la ressource reste largement à valoriser, selon des experts.

« On atteindra les objectifs que nous nous sommes fixés », fait valoir, en marge du salon, le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch.

En 2014, le Maroc a produit 1,3 million de tonnes de poissons, ce qui en fait le premier producteur d’Afrique. Il s’agit de 82% des objectifs du programme, dont le terme n’est prévu qu’en 2020, argue-t-il.

Cette même année a vu le gouvernement signer un nouvel accord –d’autres existent avec la Russie et le Japon– d’un montant de 40 millions d’euros avec l’UE, un partenaire qui représente 63% de la valeur à l’exportation.

Le précédent accord avait été dénoncé fin 2011 par le Parlement européen, des députés considérant qu’il ne prenait pas assez en compte les intérêts de la population du Sahara occidental, ex-colonie espagnole contrôlée par le Maroc mais revendiquée par des indépendantistes sahraouis. La pêche est l’une des rares ressources de ce vaste territoire de moins d’un million d’habitants.

Après deux années de rupture, 126 bateaux de pêche européens, essentiellement espagnols, ont de nouveau été autorisés à croiser au large des côtes.

A Agadir, M. Akhannouch s’est entretenu avec le commissaire européen en charge de la pêche, Karmenu Vella, qui consacrait sa première visite hors d’Europe au Maroc.

Le marché européen est « prometteur » et « l’embellie de la zone euro a permis d’accroître les exportations de 25% en valeur », a relevé le ministre dans une déclaration à l’AFP.

– Volet durabilité –

Le partenariat avec l’UE s’étend aussi au domaine de l’aquaculture, une « alternative à la stagnation de la production mondiale », selon lui.

Un accord de jumelage a été signé avec l’UE, avec pour objectif d’améliorer la « traçabilité et l’étiquetage ». Il prévoit de « consolider la filière, de la production à la consommation », indique la directrice française de la pêche maritime et de l’aquaculture, Cécile Bigot.

Au-delà de la valorisation des exportations, le plan « Halieutis » intègre un volet durabilité, pour pérenniser une ressource parfois surexploitée, comme ce fut le cas du poulpe, dont le Maroc vient de reconstituer les stocks.

« Nous avons mis en place des plans d’aménagement pour ajuster les captures en fonction des capacités », explique le directeur de l’Institut national de recherche halieutique (INRH), Abdelmalek Faraj. Un autre programme vise les navires et les barques, en les équipant de puces pour contrôler la pêche illicite et la surexploitation.

Grâce à des eaux riches en sels nutritifs, les façades maritimes du pays, atlantique et méditerranéenne, abritent au total près de 200 espèces de poissons commercialisés, un vivier aussi pour la recherche scientifique, domaine auquel le Maroc commence à s’intéresser.

« Nous développons actuellement une expertise dans le domaine de l’ingénierie alimentaire, la biotechnologie et le domaine sanitaire », affirme M. Faraj.

Le centre de valorisation mis en place a, par exemple, mis au point un système pour extraire du collagène, utilisé dans les industries cosmétiques et alimentaires, à partir d’écailles de sardine, dont le pays est le premier producteur. L’objectif à terme est de « trouver des applications industrielles », note-t-il.

Publicités

Publié 22 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Développement, Pêche

Pour la présentation et la rédaction de vos documents :

Ingefer

 

Les étudiants peuvent bénéficier d’un tarif exceptionnel à 5dh par page pour la correction et la mise en page de leur thèse, rapport, mémoire…

Publié 22 février 2015 par Michel Terrier dans Communication

Une nouvelle Base d’Animation pour petits (et grands) tout près d’Agadir

C’est dans l’enceinte des « Folies Berbères » à Bensergao que vient de s’ouvrir cette nouvelle base :

Folies Berberes

La plage pour les plus petits :IMG_7112

Un parcours « Accro » pour les plus grands IMG_7113

Des trampolines pour tous :IMG_7114

Le « Bungee »IMG_7115

Et la tour qui comprend plusieurs animationsIMG_7116

Saut sur Air Bag, Quick Jump (variante du saut à l’élastique), Mur d’escalade et TyrolienneIMG_7117

Démonstration de la tyrolienne :IMG_7133

IMG_7139

Air Bag :IMG_7152

IMG_7153

IMG_7154

Quick Jump :IMG_7161

IMG_7162

IMG_7164

Air Bag pour les plus grands (il y a 3 niveaux pour sauter)IMG_7173

IMG_7175

IMG_7176

IMG_7177

Le Mur d’Escalade à gauche :IMG_7195

Les heures d’ouverture :IMG_7194

Le Bungee :IMG_7197

IMG_7199

Il commence à y avoir un peu de monde :IMG_7201

et déjà des « spécialistes »IMG_7203

Très belle initiative : Didier et Colette ont déjà une équipe d’animateurs avec eux, qui prennent toutes les précautions au niveau de la sécurité des petits et grands qui viennent s’amuser et se détendre ici. On leur souhaite tout le succès qu’ils méritent !

Pour les prix, allez sur place pour découvrir les lieux, ce sera une agréable promenade et les tarifs vous seront communiqués par les responsables.

Publié 22 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Bons moments, Sport

A Agadir, Maroc-Tchéquie : Identification des opportunités de coopération

Des hommes d’affaires et parlementaires tchèques sont en visite à Agadir. La délégation a pu suivre une série d’exposés sur les potentialités dont regorge la région.

BtoB_Maroc_Tchequie.jpg

La délégation tchèque, conduite par le président du Sénat Milan Stech, a pu suivre une série d’exposés sur les potentialités dont regorge la région SMD. Ph : MAP

 

Une délégation d’hommes d’affaires et de parlementaires tchèques a entamé, samedi à Agadir, une visite de prospection destinée à identifier les opportunités de coopération et de partenariat avec leurs homologues marocains de la région Souss-Massa-Drâa.

Lors d’une réunion au siège de la wilaya d’Agadir, la délégation tchèque, conduite par le président du Sénat Milan Stech, a pu suivre une série d’exposés sur les potentialités dont regorge la région SMD et les opportunités qu’elle offre aux investisseurs dans différents domaines d’activités.

Ainsi, le wali de la région, gouverneur de la préfecture Agadir-Ida-Outanane, Mohamed El Yazid Zellou, a mis l’accent sur le dynamisme particulier de cette région qui, couvrant 10% du territoire national et 10% de la population totale du pays, jouit d’une position charnière entre le Nord et le Sud et constitue, avec les provinces du Sud, un trait d’union avec l’Afrique subsaharienne. Première région agrumicole du Royaume, première destination balnéaire et deuxième pôle économique après Casablanca, elle contribue pour 1/3 du BIP national par les activités de pêche, d’agriculture et de tourisme et jouit d’un important réseau de communication (port, aéroport, barrage, universités, station solaire d’Ouarzazate, autoroute…), a-t-il indiqué. Il a relevé la richesse de l’arrière-pays avec ses paysages naturels pittoresques qui font alterner mer, montagne, palmeraie et désert, la fertilité de ses vallées, la diversité de ses produits de terroir (argan, mandes, miel, roses, cactus, etc), ainsi que l’authenticité de ses sites historiques et de ses curiosités ancestrales (igoudars par exemple). De son côté, le président du Sénat tchèque a signalé que sa visite au Maroc, du 18 au 22 février, revêt un caractère politique orientée vers le renforcement de la coopération entre les deux pays, une dimension économique destinée à promouvoir les échanges et le partenariat entre les hommes d’affaires de part et d’autre, et un aspect relationnel dédié à favoriser les contacts et à mieux se connaître. Rappelant ses entretiens antérieurs avec nombre de responsables marocains, dont le chef du gouvernement et le président de la Chambre des conseillers, il a noté que ces visites officielles vont se poursuivre de part et d’autres dans la perspective d’imprimer davantage de profondeur et de vitalité aux relations de coopération et de partenariat, à la faveur des atouts et des potentialités dont disposent les deux pays. A ce propos, il a appelé les investisseurs à mettre à profit les positions respectives des deux pays, le Maroc étant à la confluence de l’Afrique et du monde arabe et la Tchéquie jouissant d’une place privilégiée dans l’Europe Centrale. Une réunion BtoB a été organisée par la suite au profit des opérateurs économiques et des hommes d’affaires des deux parties, en vue de prospecter les opportunités à saisir et les perspectives de nouer des liens de coopération et de partenariat mutuellement bénéfiques. La visite au Maroc du président du Sénat tchèque intervient à l’invitation du président de la Chambre des conseillers Mohamed Cheikh Biadillah. Elle s’inscrit dans le cadre de la consolidation des liens de coopération et d’amitié unissant les deux institutions législatives et du renforcement des relations de partenariat entre le Maroc et la République tchèque.

Publié 22 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Coopération

Télécoms : Méditel devient Orange Maroc, des changements en vue

h24info.ma

Actionnaire à hauteur de 40% dans le capital de Méditel, Orange active son option d’achat pour obtenir le contrôle du 2e opérateur mobile marocain.

Télécoms: Méditel devient Orange Maroc, des changements en vue

Stéphane Richard, CEO d’Orange

 

« Orange est en passe de mettre la main sur le deuxième opérateur mobile marocain ». C’est ce que nous apprend l’hebdomadaire français L’Express vendredi 20 février. « Le groupe français, présidé par Stéphane Richard, a exercé son option d’achat le 5 septembre pour accroître sa participation dans Méditel (13,59 millions d’abonnés à la fin décembre 2014) et en prendre ainsi le contrôle. En 2010, Orange avait déjà acquis 40% de la société pour 640 millions d’euros », peut­on lire. L’accord conclu entre Orange et Méditel stipule que la firme hexagonale prendrait automatiquement possession d’un nombre d’actions représentant 10,10% du capital et des droits de vote, à défaut de transfert des titres au français au 1er janvier 2015 pour prendre 9% du capital. Un expert financier a été nommé le 19 janvier dernier pour évaluer la valeur de Méditel et le montant de la transaction. L’Agence nationale de réglementation des télécommunications devra donner son feu vert. Méditel sera par la suite renommé Orange Maroc et devra aiguiser ses armes face à un INWI en pleine ascension

Publié 22 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Communication, Entreprises

Première édition du Mirrors Art Festival les 28 février et 1er mars 2015 à Agadir

10423797_1541738906114441_8456133593741235864_n

Publié 22 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Art, Festival

Concert exceptionnel du duo Virginie d’Avezac et Zachary Deak le 7 mars à 19 H 30 au Sofitel Thalassa Sea & Spa au bénéfice de l’Association Hayati pour la Protection de l’Enfance

Le 8 mars est la Journée Internationale de la Femme. L’association, Hayati pour la Protection de l’Enfance, vient au secours de femmes qui sont des Mamans en grande détresse en veillant au bien-être et à l’éducation de leurs enfants de la naissance à 6 ans, leur permettant ainsi de travailler pour subvenir à leurs besoins.
A cette occasion, la veille au soir, grâce au généreux partenariat des hôtels Sofitel que nous remercions vivement, nous vous convions à venir écouter le superbe duo Virginie d’Avezac (violon alto) et Zachary Deak (piano), à l’Amane Bar de l’hôtel Sofitel Thalassa Sea & Spa.
Virginie et Zachary sont à Agadir pour donner un concert à l’IFA le 3 mars. Ils ont souscrit avec enthousiasme à notre idée d’organiser un autre concert, avec d’autres oeuvres, et nous offrent leur participation. Nous leur en sommes très reconnaissants.

Les places sont limitées. Dépêchez-vous de réserver les vôtres en appelant au 06 66 12 61 62 ou au 06 78 74 22 27 !

Vous pourrez acheter vos billets avant le vendredi soir 6 mars

– soit au Comptoir Agricole du Souss, avenue Hassan II, près de la place des taxis (de 8h30 à 12h30 et de 14h à 18h30 du lundi au vendredi, samedi après-midi de 15h à 18h)

– soit à la boutique L’Echappée Belle, 7 rue Mohamed Boufous, Talborjt (de 15h à 19h du lundi au vendredi, samedi après-midi de 15h à 18h)

Concert 7 mars 2015 FLYER

Publié 22 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Associations, Musique

%d blogueurs aiment cette page :