Leïla Slimani appelle à sortir des schémas préconçus

medias24.com

LeilaSlimani-Connectinstitute

La journaliste et écrivain Leïla Slimani a livré sa vision de l’écriture et son lien avec l’identité au cours d’une rencontre organisée à Agadir le 21 février par le Connect Institute, fondé par Taha Balafrej.

La jeune auteur du roman Dans le jardin de l’ogre a en effet invité l’auditoire à « sortir des schémas préconçus ». La jeune femme interroge ainsi la question récurrente de l’identité, des  racines et l’ambivalence des perceptions : Comment sommes-nous perçus en Europe ? Comment le sommes-nous ici sous le prisme de la tradition et de la religion ?

Leila Slimani signale qu’il est désormais temps de questionner nos envies, nos ambitions propres afin d’aller de l’avant. L’auteur appelle ainsi dans cet extrait « à répondre aux injonctions que l’on s’impose » et non aux pressions des sociétés, de cesser « de creuser pour atteindre ses racines » pour regarder vers l’avenir.

 

Advertisements

Publié 24 février 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Culture, Littérature

%d blogueurs aiment cette page :