Agadir : Point Presse du Forum Izorane hier soir

20150225_204629

Le président de Forum IZORANE a ouvert la séance par un rappel d’hommage à nos morts de 1960.

Il a indiqué que ce Point Presse est le signe d’une volonté de communiquer davantage sur les activités des commémorations.

Il a remercié tous ceux qui ont répondu à l’appel en étant présents ce soir et a précisé que programme sera communiqué ce soir aux médias.

20150225_204351

Après présentation d’un document sur l’évolution des salles cinéma à Agadir ( 1952 – 2010), il a procédé à la lecture des axes du programme et donné quelques  éclairages sur certaines activités.

Questions :

Abdellatif alKamel ( al-Itihad al ichtiraqui / USFP) :

Pourquoi n’y t – il pas de concertation plus accrue avec autres associations pour supporter/ soutenir le Forum ?

Quelle réponse à la décision du gouverneur s’arrêter les fouilles à Agadir Ofella ?

Réponse :

Primo cette réunion est strictement réservée aux représentants des médias.

Secondo , ces derniers temps, d’autres associations ont été créés et travaillant sur la Mémoire de la ville : nous en sommes ravis car enfin une prise de conscience des jeunes est lancée….le Forum leur est ouvert pour tout aide susceptible de les faire avancer sur un aussi Lourd DOSSIER que le Patrimoine.

Azeddine Fethaoui ( Secrétaire Général de la section  presse locale et représentant MACHAHID a d’abord rappelé que le Forum a déjà mis sur la place publique des sujets sensibles :

1) Agadir Ofella
2) Le port ancien et sa reconversion
3) les aspects architecturaux d’Agadir
4) maintenant le Cinéma SALAM.

Saoudi Almalki ( président du club – presse local)

Il a émis des éloges en faveur des actions de IZORANE,  mais déplore le manque d’espaces culturels. Le choix de préserver la salle SALAM est très judicieux. Comment y arriver ?

Où sont nos députés pour s’ approprier ces problématiques ?

Mohamed Bajalat a répondu en développant la logique suivante :

1) Empêcher demolition de la salle en travaillant sur la procédure de son INSCRIPTION comme bâtiment historique. ( dossier déposé à la direction régionale du ministère de Culture. )

2) Réfléchir et travailler sur les voies d’acquisition de cette propriété privée ( le rôle de la municipalité est primordial)

3) Comment faire vivre cet espace ?

quelles misssions une fois devenu communal ?

Question de al Madkouri (alBayane)

Après avoir prodiqué des encouragements au travail de IZORANE, il développe la diversité des aspects architecturaux à Agadir et insiste sur l’impératif de garder ce mix – identitaire de la ville face à cette expansion rapide et anarchiste. D’ou le rôle important d’IZORANE de sauvegarder et de reconstituer cette identité spécifique d’Agadir.

Mme Mina El-MGHARI ( Dr en Histoire – patrimoine) a insisté sur l’intérêt et la nécessité absolue de la préservation de ces sites et bâtiments qui font partie de l’histoire d’Agadir et en constituent une partie du patrimoine à conserver impérativement.

Le président de l’Association Agadir Ighir a mis l’accent

Sur l’histoire Portugais-époque saadienne.

Sur le problème des antennes d’Agadir Ofella et des charlatans qui s’y trouvent.

Sur les fouilles illégales.

et M. Bajalat a transmis 3 questions cruciales sur le SORT de Agadir Ofella :

1) Est ce véritablement un  » cimetière » ?

2) Peut – on parler  scientifiquement de   » fouilles archéologiques » dans ce cas précis ?

3) Qui a autorisé l’implantation des antennes des opérateurs téléphoniques ?

Toute réponse EXIGE une approche scientifique et sera décisive pour sa mise en réfection et sa valorisation. ..

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :