« ATTENTION: LE RISQUE DE SORTIR DE L’HISTOIRE EST GRAND ! » par Tahar ben Jelloun

le360.ma

genet-benjelloun-articleimg-1

Que faisons-nous pour que des gens n’aient pas peur de l’islam? Que faisons-nous pour laver l’islam de ces insultes de plus en plus crasses et intolérables qu’on entend un peu partout? Quel est notre rôle?

Mon ami Fouad Laroui a rappelé dans sa dernière chronique combien le mot «islam» fait peur et suscite de haine chez nombre de gens en Europe et ailleurs.

Oui, il a raison de dénoncer cette islamophobie qui se généralise et se banalise. Oui, il a raison de situer cela dans la droite ligne d’un racisme anti-immigré devenu dans l’amalgame anti-musulman.

Oui, et nous, que faisons-nous pour que des gens n’aient pas peur de l’islam? Que faisons-nous pour laver l’islam de ces insultes de plus en plus crasses et intolérables qu’on entend un peu partout? Quel est notre rôle? Notre besoin de rectifier et de remettre les choses à leur place?

Je pense qu’il faut que nous commencions par ce qui se passe chez nous. L’islam a été tellement détourné, défiguré, maltraité parce que mal compris que l’entreprise de sauver sa réputation s’avère des plus difficiles et des plus longues. Pour cela, il faudra commencer par l’école, faire une pédagogie positive qui met à l’abri l’islam de toutes ces horreurs. Revoir les manuels scolaires. Insister sur l’esprit de tolérance, de paix et des recommandations pour acquérir le savoir et cultiver la science. Revenir aux textes et les interpréter de manière intelligente, ouverte, moderne.

Au moment où je viens de faire en Italie une tournée d’explication, une pédagogie pour définir les mots et les concepts concernant l’islam et les aberrations qu’on commet en son nom, voilà que des barbares encore plus barbares que ce qu’on imaginait viennent de détruire des œuvres d’art datant pour certaines de plusieurs siècles avant Jésus Christ, à Mossul et aujourd’hui à Tikrit. Avant eux, des Talibans avaient détruit des statues datant de plusieurs siècles en Afghanistan. Les musées qu’on vient de dévaster  ont abrité des trésors appartenant à la mémoire de l’Humanité, ont résisté à des centaines de guerres, à des intempéries de la nature, à tant et tant de perturbations dans le temps, mais il a fallu que des ignares fanatisés détruisent ces objets exceptionnels pour que  de nouveau on associe «islam» et «barbarie». On a beau hurler que cela n’est pas l’islam, les gens font l’amalgame sans qu’on puisse les convaincre du contraire.

Nous avons besoin que les oulémas, les théologiens sérieux se lèvent et dénoncent avec force les crimes qu’on commet au nom de l’islam. Daech est un syndrome des catastrophes qui s’abattent sur le monde musulman depuis plus d’un demi – siècle. Nous ne cessons de régresser, d’aller vers les ténèbres. La plupart des pays musulmans ont tourné le dos à la modernité, à la démocratie véritable, au progrès humain et social. La culture de ces pays est dans un état de misère qui fait honte. C’est pour cela que des fous furieux ont pu commettre tant de crimes afin d’instaurer un «califat» sur le monde arabe.

Nos ancêtres ont donné à l’islam son âge d’or, ses siècles de lumière. Les individus qui égorgent et lapident aujourd’hui l’humanité ont choisi de prospérer dans les ténèbres, dans l’ignominie, dans la haine et dans le sang des innocents. Il n’y a pas mieux pour sortir ce monde musulman de l’Histoire et de la civilisation, même si l’écrasante majorité des musulmans est  horrifiée par ce qui arrive.

Publicités

Publié 9 mars 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Culture, Société

%d blogueurs aiment cette page :