Forum Culturel Maroco-allemand Plateforme

timatarine.com

10920943_575438065891861_1253708503807499075_n

Les relations maroco-allemandes datent d’il y a longtemps. Pour être plus précis, les historiens évoquent l’année de 1784 lorsque Frédéric 1er de Prusse a nommé le premier consul de l’empire allemand au Maroc.  Cependant, ces relations n’ont jamais été véritablement à la hauteur jusqu’en 1873 lorsque l’Allemagne a décidé d’être plus présente au Maroc, diplomatiquement s’entend, en ouvrant son premier consulat général à Tanger, car consciente de l’importance stratégique, économique et politique du Maroc dans sa globalité.

Chemin faisant, l’Allemagne a vu beaucoup de changements économiques majeurs. D’un pays essentiellement agricole, elle est devenue en peu de temps une puissance industrielle très productive. Il faut donc logiquement trouver d’autres marchés pour écouler ses produits manufacturés. C’est ainsi que survient un premier accord commercial entre l’Allemagne et le Maroc en 1890 sous les auspices de l’ambassadeur allemand, M. Tattensach.

L’intérêt de l’Allemagne pour le Maroc ne va jamais s’estomper. Pour preuve, la visite à Tanger de l’empereur allemand en personne, Guillaume II. Pire, en concurrence directe avec deux puissances coloniales européennes, la France et l’Angleterre, les choses allaient s’empirer lorsque l’Allemagne a envoyé son navire de guerre, le Panther (plus exactement le Berlin puis le Panther), aux larges des côtes de la ville d’Agadir. Ce n’est qu’après d’âpres négociations que l’Allemagne a finalement accepté de renoncer à ses prétentions marocaines lorsque, en échange,  la France lui a laissé le Congo le Gabon.

Le Berlin en rade d'Agadir. Il fut remplacé par la suite par le Panther.

Le Berlin en rade d’Agadir. Il fut remplacé par la suite par le Panther.

 

Pendant le Protectorat français sur le Maroc, les relations maroco-allemandes sont mises en veilleuse. Mais une fois l’indépendance acquise,  l’Allemagne et le Maroc ont renoué encore une fois. En s’échangeant les ambassadeurs et en signant pas mal d’accords bilatéraux.

Il est à rappeler que la présence allemande n’est pas seulement économique, mais elle est aussi culturelle. Il faut savoir que ce pays a beaucoup investi dans la fondation d’instituts culturels. Le premier date déjà de 1960 à Casablanca pour être suivi l’année d’après de celui de Rabat et Tanger. L’essentiel de leurs activités est, bien naturellement, l’enseignement de la langue de Goethe aux Marocains et la participation aux différentes activités culturelles et littéraires qui ont lieu un peu partout au Maroc.

Après 2011, les relations maroco-allemandes vont connaître un bond en avant surtout après les bouleversements politiques majeurs qu’a connus l’Afrique du Nord. Ainsi, l’Allemagne s’est beaucoup impliquée dans le soutien des organisations gouvernementales et non gouvernementales. Bien plus, un accord bilatéral maroco-allemand important nommé, l’Appel de Rabat en 2013, a été signé par les officiels des deux pays. Il tend à renforcer les liens de coopération et d’amitié qui existent déjà entre les deux peuples, le Maroc et l’Allemagne.

Ce qui se confirme par l’échange des visites officielles entre les différents ministres des deux pays. La dernière en date est celle du ministre de la culture marocain en 2014. En outre, la société civile marocaine n’est pas en reste. Elle a saisi les différentes opportunités qu’offrent les différentes institutions allemandes  dont le Bundestag qui accorde, par ailleurs, des formations aux différents acteurs sociaux marocains.

L’association Timatarine, qui est notre cadre culturel, a éprouvé un intérêt sans égal à la culture allemande. Une telle ouverture se manifestant dans le cumul important d’activités dans différents domaines. Ainsi, dans ce cadre, l’association a organisé des ateliers de la langue allemande aux années 2011, 2012,2013 au profit des étudiants et des élèves ayant l’Allemand comme langue étrangère. De même, l’activité   « Jours de la langue allemande »  perpétrée à des établissements scolaires en mars 2012, ainsi que le forum d’orientation organisé en collaboration avec l’Association Marocaine des Etudiants et Lauréats des Etudes Allemandes en avril 2012, sans faire l’impasse sur la participation de l’association à la fondation et aux activités  du Club Anaruz pour la langue allemande. En outre, au niveau de la publication, il est indéniable de citer l’édition du magazine culturel de langue allemande consacré à la culture de l’Allemagne, dont les trois numéros ont déjà été lancés.

Et pour aller loin dans ce sens, des actions communes de coopération et de collaboration entre l’association Timatarine et le Centre Sud des Etudes et des Recherches ont été envisagées, à l’échelon régional et national, concernant le recherche scientifique et académique, la traduction des études surtout les recherches allemandes effectuées sur le sud du Maroc. Et visant l’instauration d’une culture de droit chez les citoyens.

Etant donné que l’histoire actuelle des relations bilatérales entre la Maroc et l’Allemagne montre un développement louable dans plusieurs domaines, et suite à l’acharnement réciproque des deux pays pour la promotion de l’ouverture, de la tolérance et d’échange culturel, le moment est venu pour organiser un Forum Culturel Maroco-Allemand ;visant l’expression commune de la reconnaissance historique et culturelle  en vue de consolider les liens et d’enrichir les patrimoines .

Le Forum Culturel Maroco-Allemand passe donc pour le lieu propice pour  dialogue et l’échange des expériences entre les chercheurs, professeurs, étudiants et les académiciens des deux pays ; soucieux du progrès général du patrimoine. Il est aussi une opportunité de découverte des orientalistes allemands et leur rôle primordial dans la transcription du patrimoine matériel du Maroc.

Publicités

Publié 12 mars 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Culture

%d blogueurs aiment cette page :