Awaln’art Un festival qui va à la rencontre de son public

par Aïda BOUAZZA – leconomiste.com – 16/04/2015

Le festival Awaln’art présente sur les places publiques de 5 villes des spectacles d’artistes venus d’Espagne, Guinée Conakry, France, Congo, Burkina Faso…

Le festival Awaln’art présente sur les places publiques de 5 villes des spectacles d’artistes venus d’Espagne, Guinée Conakry, France, Congo, Burkina Faso…

  • L’évènement se déroulera du 17 avril au 10 mai à Casablanca, Marrakech, Meknès, El Jadida et Agadir
  • Au programme: spectacles, résidences, expositions, tables rondes, parade, théâtre…

Les rencontres internationales en place publique, Awaln’art, reviennent pour une 9e  édition du 17 avril jusqu’au 10 mai, marquant ainsi le début du printemps. Organisé par le Collectif marocain Eclats de Lune et la Compagnie française Graines de Soleil, l’évènement a pour objectif de s’interroger et de rechercher les liens entre arts et territoires, et de positionner les publics au cœur de toute action. Des artistes de divers horizons parmi lesquels, des plasticiens, comédiens, circassiens… de 15 nationalités différentes, donneront des spectacles gratuits.

Cette manifestation inscrit ainsi le Maroc en tant que carrefour culturel fort, porteur de pluralité et de diversité culturelle. Le festival parcourra cinq grandes villes, dont Casablanca, Marrakech, Meknès, El Jadida et Agadir.

Cette année, les festivités démarreront à Casablanca le 17 avril dans le cadre des journées du patrimoine, avec le spectacle «Incognito» de Lali Ayguadé d’Espagne, à la Cathédrale du Sacré Cœur.

L’évènement se poursuivra à Marrakech du 22 au 26 avril avec une programmation riche et diversifiée. Plusieurs lieux seront investis, tels que la place Jamaa El Fna, l’Institut français, le Parc Moulay Abdeslam… La Formation avancée itinérante des arts de la rue (Fai Ar) venue de Marseille fera des interventions en circulation libre durant cette période. Côté exposition, en partenariat avec la Biennale de Marrakech, Awaln’art donne carte blanche à la résidence d’artistes Jardin Rouge, au peintre franco-congolais Kouka et au conteur congolais Abdon Kaf, qui réaliseront une installation visuelle et auditive autour du guerrier Bantu.
Une table ronde ouverte au public se tiendra à Dar Denise Masson le 24 avril autour du thème «les écritures contemporaines en espace public: rencontre de lieux et festivals autour de leurs démarches singulières». Nourris de leurs rencontres avec la ville, la Pépinière des jeunes artistes francophones, Daba Teatr et des élèves comédiens de l’ISADAC, donneront une représentation de leurs travaux en cours.

Le 30 avril, c’est la ville de Meknès qui sera hôte des évènements, avec le spectacle «Le Braquemard #1» de la Cie La Mondiale générale de France et «Heures séculaires -2e mouvement» des Sélènes de France également.

Les mêmes spectacles se tiendront à El Jadida le 2 mai avec en plus, «Spirale», présenté par le Collectif Eclats de Lune du Maroc.

Pour terminer, le festival se clôturera à Agadir du 7 au 10 mai. Dans le cadre des 7e rencontres cirques et arts de la rue, Awaln’art offrira un panel de spectacles de plusieurs collectifs marocains et français. Lors de cette 9e édition du festival, la commission internationale du théâtre francophone (CITF) organise la 3e pépinière des jeunes artistes francophones, l’occasion pour le festival de s’interroger sur les nouvelles écritures en espace public.

Publicités

Publié 16 avril 2015 par Michel Terrier dans Agadir

%d blogueurs aiment cette page :