Agadir / Urbanisme : Le nombre des dossiers examinés en recul

Par YASSINE SABER – leseco.ma – 20/04/2015

Baie Agadir

La baisse du nombre de dossiers examinés par rapport aux quatre années précédentes est due essentiellement à la réduction de l’aire d’intervention de l’Agence urbaine d’Agadir. Le nombre de dossiers dans le Grand Agadir sont restés stables.

«Sur 5.405 demandes d’autorisation de construire et de lotir, 3.507 ont reçu un avis favorable», c’est du moins ce qui ressort du bilan récapitulatif des réalisations de l’Agence urbaine d’Agadir (AUA), pour 2014. Dans le détail, 65% des projets ont reçu un avis favorable, tandis que 20,4% ont été rejetés et 14,6% ont reçu un «autre avis». Sur ce dernier point, il faut préciser que cette catégorisation concerne les dossiers qui ont été validés sur le plan urbanistique et technique et dont l’avis reste tributaire, soit d’un complément de dossiers par des documents administratifs ou cartographiques, soit de modification à apporter aux projets suite aux remarques des membres des commissions. Selon l’Agence urbaine d’Agadir, l’ensemble des projets validés a permis de réaliser plus de 2,518 millions m² de planchers couverts et l’ouverture à l’urbanisation de 47,11 ha de lotissement. Côté budget, une enveloppe d’investissement de l’ordre de 7.192.32 MDH a été générée. En termes d’évolution des dossiers cette fois-ci, le nombre d’autorisations déposées pour examen à l’Agence urbaine et ceux qui ont reçu l’avis favorable, au cours de l’exercice 2014, ont affiché une diminution par rapport aux quatre dernières années.

À ce niveau, les dossiers examinés et ceux agréés ont évolué respectivement de 14.297 et de 9.321 dossiers en 2011 pour se situer à 9.279 et 6.151 dossiers en 2013 avant de régresser une nouvelle fois au cours de l’année écoulée à hauteur de 5.401 dossiers examinés et 3.507 projets instruits favorablement. Dans le détail, il est à noter que la baisse du nombre de dossiers examinés par rapport aux années précédentes est due, essentiellement selon l’AUA, à la réduction de l’aire d’intervention de l’Agence urbaine d’Agadir. Preuve à l’appui, le nombre total des dossiers examinés au niveau des préfectures d’Agadir-Ida Outanane et Inzegane-Ait Melloul et de la province de Chtouka-Ait Baha n’a presque pas changé passant de 5.350 dossiers en 2013 à 5.401 dossiers en 2014. Par catégorie de projets, c’est les projets des habitats individuels qui sont en tête du classement, suivis des projets appartenant aux groupes d’habitation et opérations maîtrisées en plus des projets d’équipements publics et des services. S’ajoutent à cela, les projets industriels, les lotissements et les logements sociaux en plus des projets touristiques.

Advertisements

Publié 22 avril 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Construction, Urbanisme

%d blogueurs aiment cette page :