Les rencontres du Cirque et des Arts de la Rue par l’IFA hier au Théâtre de Verdure de la Municipalité

La foule se pressait hier soir sur les gradins du Théâtre de Verdure pour assister au spectacle que proposait l’IFA, même si la communauté française s’était peu déplacée pour voir le spectacle de qualité qui y était présenté. J’en tairai les raisons !.

IMG_9322

Pascal Hajaali, directeur de l’Institut Français a présenté les trois groupes qui faisaient partie du spectacle :IMG_9324

Le premier était « Zanzibar » le jongleur, artiste de rue et de cabaret, jongleur, équilibriste, comédien, échelle libre, diabolique avec ses trois diabolos ! (facile, celle-là)IMG_9326

IMG_9329

IMG_9330

IMG_9332

IMG_9336

IMG_9338

C’étaient ensuite les prestations de « Accroche-toi » dans leur spectacle “Tarft l’khobz”, c’est un sport à dominante urbaine, qui allie la course, l’escalade et la gymnastique en milieu extérieur. “Tarft l’khobz” est une expression marocaine qui signifie “ morceau de pain ”. Elle est employée pour parler de la relation entre le travail et l’argent. Le spectateur passe d’un personnage à un autre plus drôle que le premier dans un mouvement acrobatique : cascade, acrobatie…

IMG_9341

IMG_9345

IMG_9351

Le Griot de Marrakech ” est un poème hommage à la place Jemâa El Fna, soufflé par l’un des derniers conteurs de ce berceau de la Halqa.

L’art de la halka, la forme la plus ancienne de théâtre traditionnel au Maroc, existe depuis la nuit des temps. Lors d’une représentation en plein air, sans rideau, sans distance entre les spectateurs et le comédien, sans maquillage et sans artifices, des pièces de différents genres sont jouées. La halka demeure un lieu de transmission de la culture, un garant de la mémoire artistique.

 

Devant les remparts de Marrakech, le conteur nous livre un récit, tel un voyage depuis le levé du jour jusqu’à la nuit tombée. Accompagnés de deux musiciens, cinq enfants de la place, cinq acrobates sculptent les mots du conteur. Euphoriques et insouciants leurs corps libèrent et racontent : artistes qui y pratiquent leur art, charmeurs de serpents, passants, marchands. Leur vie et leurs rêvent se confondent et se confrontent aux mythes et à l’histoire de la place Jemâa El Fna.

IMG_9353

Les acrobates, gymnastes, équilibristes, contorsionnistes nous ont étonnés par leurs prestations :IMG_9357

IMG_9359

IMG_9361

IMG_9363

IMG_9365

IMG_9366

IMG_9367

IMG_9369

IMG_9371

IMG_9372

IMG_9373

IMG_9375

IMG_9376

IMG_9378

IMG_9379

IMG_9380

IMG_9383

IMG_9386

IMG_9387

IMG_9389

IMG_9390

IMG_9391

Les musiciens étaient excellents !IMG_9393

IMG_9394

IMG_9396

 

Publicités

Publié 10 mai 2015 par Michel Terrier dans Actualité, Agadir, Animation, Culture, Spectacle

%d blogueurs aiment cette page :