Bijoux berbères   19 comments

Bijoux traditionnels berbères

Les Fibules
Parmi les spécialités de l’artisanat marocain, les bijoux en argent. Les plus belles créations se retrouvent au sud du Maroc. Tiznit est la ville la plus connue en la matière. Les bijoux peuvent être modernes ou traditionnels, inspirés de motifs amazighs locaux ou de motifs contemporains, les pièces peuvent être lourdes et imposantes ou au contraire, discrètes et légères, simples ou incrustés de pierreries, décorées avec de l’émail noir ou ornées de motifs colorés, géométriques, hermétiques… en tout cas elles sont toujours aussi ravissantes et diversifiées selon les goûts et préférences de chacun et chacune.
Les bijoux qui représentent la spécialité de la région sont les fibules ou encore de lourds bracelets, dont se parait la femme amazighe et qui servaient non seulement d’apparat, mais également d’armes défensives, d’où les formes en pointes de diamant.
La fibule, du latin fibula qui signifie « agrafe », est dans son principe l’équivalent des épingles de sûreté jusqu’à l’époque mérovingienne.
Dès l’Antiquité et au Moyen Âge, les hommes s’en servaient comme accessoire quotidien, broche ou agrafe pour attacher leurs vêtements, mais aussi comme élément de parure. Les fouilles archéologiques ont permis de retrouver des fibules en métal (bronze, or, fer) ou en ivoire, dont certaines sont incrustées de pierres précieuses.
De tous les bijoux amazighs, la fibule est celui qui offre le plus de diversité. Elle se compose d’une plaque de métal terminée par une épingle à la base de laquelle se trouve un anneau brisé servant à fixer ensemble deux pièces d’étoffe.
Les fibules amazighes vont en général par paires, qui sont attachées entre elles à l’aide d’une chaîne.
Trilobée, ronde, triangulaire, avec ou sans pierreries, gravée, ciselée, pleine ou ajourée… autant de fibules que de femmes !

Les bijoux de tête

Les bracelets
Les colliers et pendentifs

Les boucles d’oreille et les bagues


Tiznit est l’un des centres de bijouterie en argent les plus importants du sud

L’orfèvrerie nord-africaine, s’étant d’abord développée dans le monde rural, a  principalement utilisé l’argent. A l’origine un choix économique, l’argent est devenu la caractéristique du bijou amazigh. On définit généralement un bijou comme étant un «petit objet précieux» (Petit Robert), mais le bijou
amazigh se distingue à tel point qu’il ne rentre pas dans cette définition. Il
est effectivement souvent de grande taille et frôle parfois l’exagération.
D’ailleurs certaines pièces sont d’autant plus appréciées qu’elles atteignent
des dimensions considérables. Par exemple les fibules (Tizêrzâi) souvent
«triangulaires, ont une tête démesurément élargie» et peuvent peser plus de un kilogramme. «Les broches circulaires peuvent avoir un très grand diamètre et peser jusqu’à huit cents grammes» (Berbères aux marges de l’histoire, G. Camps)
Les pierres dans le bijou ne viennent pas seulement pour le rehausser, mais
elles en constituent parfois la pièce principale, c’est notamment le cas des
pierres d’ambre (Luban) dans les colliers.
Les femmes amazighes se parent de la tête aux pieds : bijoux de chevilles : Elles portent presque toujours les bijoux par paires.
Ainsi la démesure n’est pas seulement dans la dimension mais également dans la quantité. On le remarque chez la jeune mariée, dont le trousseau peut renfermer jusqu’à plusieurs coffre de bijoux.  A la quantité s’ajoute la diversité. Il est vrai qu’il existe plusieurs sortes d’accessoires.

Les boucles d’oreilles, que l’on retrouve dans toutes les civilisations, ont une grande importance chez les Imazighen.

La femme les porte a différents niveaux de l’oreille, d’où les différents types : Douah, Boukanat, Tixrsin… Les bracelets se portent toujours par paires.
Ce sont soit des simples anneaux d’argent (Abzg), soit des anneaux plus
larges, incrustés de pierres et se fermant par une chaînette (Tanbailt).
Chez les Touaregs, l’héritage de leurs ancêtres est plus marqué. Les bracelets
sont ainsi en une pierre, la stéatite. Dans la région de l’Adrar Air, les hommes
travaillent la pierre quasiment sur son lieu d’extraction. Quant aux colliers,
ils sont d’une grande beauté  ; très chargés, ils recouvrent toute la poitrine.
Au Maroc, ils se composent de grosses pierres d’ambre (Luban) qui leur donnent encore plus de force et de lourdeur. Ils peuvent également être constitués de clous de girofle ou de pâtes parfumées.
Les fibules (déjà citées) et les chevalières (axellal) sont des bijoux typiquement amazighes.
Le front est lui garni par la tazra qui met en valeur les yeux comme le visage.
Plus qu’un objet ornemental pour la femme, le bijou est son seul véritable patrimoine. Il peut également avoir un rôle sacré et prophylactique (qui protège des maladies  : luban, talismans, etc.) Il est communément décrit comme étant essentiellement en argent, mais il convient de préciser que dans le monde urbain, notamment sous le règne de Yuba II, les femmes portaient uniquement des bijoux en or. L’orfèvrerie amazighe est un art-artisanat, qui sculpte le métal lui donnant des formes presque magiques aux couleurs vives. Ainsi le bijou amazigh dans toute sa splendeur, sa diversité et sa force a su défier le temps.

publié 10 mars 2011 par Michel Terrier

19 réponses à “Bijoux berbères

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Merci M. Terrier , je vous remercie de nous illustrer sur les civilisations qui ont peuplé le désert depois des centaines d´années. C´est l´unique source que nous avons pour nous informer. merci encore.

    Marie.Henriette T. de Aristizábal
  2. que j’ai photographiéS !!!

  3. J’ai une magnifique collection de bijoux berbères que j’ai photographié. Malheureusement, les photos sont en noir et blanc. Je les tiens à votre disposition, le cas échéant.

  4. magnifique tous ces bijoux

  5. merveille

  6. tanmmirt ait ma, merci bien pour ce travail et représentation très riche !! comment lutter contre la fuite du patrimoine ??? car les académiciens besoin de matière Pour inspirer et découvrir de plus notre civilisation Amazigh

    Amazigh n ugadir
  7. Merci bien pour la video

  8. euuuh puis je-vous emprunter, quelques photos?

  9. merci pour ce petit horizon de Bijoo , moi mm Berbere , je ss d’accord pour que notre art soit connu ! avec livre ou sans livre ,
    avec accord ou sans accord ,
    Mr Merzgarn arretons la un peu s’il vous plait , c ‘est le probleme d’internet fo accepter !!

    c’est grace a notre peuple que vous avez pu faire un livre et le vendre ; grace a notre art qui n’est pas le votre ….

    merci pour ce site en ts cas !!

  10. SANS RACINES;;;ON NE PEUT PAS NAITRE;;;;;MERCI POUR LE CLIP;

  11. Cher Monsieur,
    je découvre à l’instant que vous avez utilisé, sans avoir même l’idée d’en demander l’autorisation, ni même bien sûr, de citer la source, un certain nombre de photos nous appartenant, sous le titre ”les boucles d’oreilles et les bagues”. Il est dommage que vous n\’ayez pas porté attention à la page du copyright
    Je vous remercie donc de les enlever immédiatement, bien cordialement

    • Mon seul but était de faire connaître de belles réalisations de l’artisanat marocain, afin de participer à l’effort général du pays pour faire connaître cet artisanat et attirer des touristes.
      Mais, puisque votre sens de la propriété passe avant, je retire les photos en cause de cet article, en me demandant bien quel bénéfice vous pourrez en tirer !

    • Voilà, vos photos ont été retirées du site : j’espère que vous en êtes satisfaite !
      Si, malencotreusement, il en reste une, faites-le moi savoir, ce serait dommage de publier une de vos photos !

  12. tout simplement magnifique…. merci beaucoup

  13. Les bijoux berberes sont magnifiques. Merci bien pour ce que tu nous montres.

Vous pouvez laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :